Connectez-vous S'inscrire
jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
Newsletter
Rss
 
jeunesfooteux

"Jeunesfooteux, la plateforme communautaire dédiée aux fans de foot "



ASM - PSG - OM : Comme par évidence !




ASM - PSG - OM : Comme par évidence !
Solide, conquérant, efficace, à défaut d’être brillant, le trio de tête du championnat semble avoir fait la différence par rapport à ses poursuivants. L’enchaînement de matches ne semble, pour l’instant, pas poser de problèmes à Monaco, Paris et Marseille qui gardent leur rythme et réalisent un parcours presque sans faute…
Cette semaine, Marseille a réalisé sa meilleure performance de la saison face à Saint-Etienne, avec un réajustement tactique qui faisait d’André Ayew le patron de l’équipe, notamment au moment de se replacer dès la perte du ballon. Logiquement, pour le déplacement contre Lorient, Baup aligne le même onze avec la même idée de base. André Ayew a pour obligation de se replacer à hauteur d’Imbula et Romao pour former un milieu à trois, dense et compact qui ressort proprement le ballon, alors que Valbuena et Payet sont chargés de fermer les couloirs et protéger leurs arrières latéraux. Le problème, c’est que Lorient domine très rapidement les débats et arrivent à éteindre l’OM. En utilisant bien toute la largeur du terrain et en se projetant vers l’avant avec vitesse et intelligence, les hommes de Gourcuff posent de sérieux problèmes à la défense Marseillaise qui tient plus grâce à la maladresse et à la malchance des attaquants adverses qu’à son talent. Et comme souvent avec Marseille, quand tu ne marques pas, tu te fais sanctionner. C’est fou, cette équipe a la capacité de marquer contre n’importe qui. Son réalisme dans ce type de match piège est absolument effroyable. Ce week-end, on a revu le monstre glacial dont j’ai souvent parlé l’année dernière et quelques fois en début de saison…
Quelques heures après, le PSG s’est lui aussi imposé sans prendre de but, mais sans briller non plus. Face au TFC, les hommes de Blanc ont vraiment eu du mal. Comme souvent, le système mis en place par Casanova a très bien fonctionné. Avec un milieu à 5 très agressif pour réduire au maximum l’impact technique de l’entrejeu parisien et un pressing sur Thiago Motta pour empêcher les hommes de Blanc de relancer proprement, Toulouse a vraiment gêné le PSG. Mais comme Marseille, avec beaucoup de force, de réalisme et une vraie supériorité, le club de la capitale a su faire la différence et obtenir une victoire importante, à une semaine du classico… heu du choc face à Marseille.
Samedi soir, lors du multiplex, Lyon s’est encore un peu plus enterré dans le doute. Après son solide match contre Nantes, l’OL a retrouvé le chemin de la morosité, perdant cette semaine contre Ajaccio, et réalisant une piteuse performance contre Lille. Il semble désormais clair que la période faste Lyonnaise est terminée. Après deux trois saisons où ils ont résisté et tenu, les hommes de Garde ont lâché. Trop moyens, limités techniquement, trop faible défensivement, les coéquipiers de Grenier risquent de vivre une saison difficile.
Pour conclure cette 3e journée en une semaine, nous avons eu droit à une très belle rencontre entre Reims et Monaco. Un très bon match dû en partie à la très belle prestation des… Rémois. Ambitieux et volontaires, les hommes de Fournier rentrent très vite dans la partie avec la ferme intention de presser, de jouer, de bouger face à cette équipe Monégasque… Avec une grosse activité au milieu et une grande capacité à exploiter les espaces laissés par les coéquipiers d’Abidal dans leur dos, Reims ouvre d’ailleurs très rapidement et logiquement le score. Monaco tente alors de réagir, prend le jeu à son compte, mais n’y arrive pas, butant sur le bon système mis en place par les coéquipiers de Fortes. Avec un trio au milieu qui ferme bien les espaces, réduisant l’impact de Moutinho et un bon replacement défensif des ailiers dans leur propre camp, Reims tient le choc. Mais c’était sans compter sur l’efficacité offensive des Monégasques qui reviennent au score grâce à un coup-franc magnifiquement déposé dans le but d’Agassa par Moutinho. Il n’y a pas à dire, le patron de l’équipe de la Principeauté, c’est bien lui. Malgré ce but, le match reste aussi intense, Reims ne voulant pas se contenter du match nul et continuant à jouer. Finalement, le score en reste là. Monaco n’a pas fait un bon match, le 442 ne fonctionnant pas face au 443 Rémois, mais n’a pas perdu. La marque des grandes équipes…
Gaël Simon



: ASM, OM, PSG

Notez
Rédigé par Gael Simon le Lundi 30 Septembre 2013 à 18:12





Mercato Foot sur livefoot.fr foot live




Les News



Vente de piercing langue

Vote pour ce site