Connectez-vous S'inscrire
jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
Newsletter
Rss
 
jeunesfooteux

"Jeunesfooteux, la plateforme communautaire dédiée aux fans de foot "



Barrages Coupe du Monde : focus sur l’Islande


L’Islande, c’est la superficie de Paris, avec sept fois moins d’habitants et plus de volcans que de terrains de football. Le tout situé au milieu de nulle part entre l’Europe et l’Amérique. Sur le papier, difficile d’imaginer ce petit pays dont la moitié de la surface est déserte exister aux yeux du monde sur le plan sportif.

Pourtant, depuis des années, il a ses héros. Si on pense obligatoirement à son équipe de handball, médaillée d’argent aux J.O de 2008, l’Islande peut désormais compter sur le football pour porter haut son drapeau. Seconds du groupe E des éliminatoires de la Coupe du Monde devant la Slovénie, la Norvège ou encore l’Albanie, les Islandais viennent de réaliser l’un des plus beaux exploits de l’histoire de leur pays en le propulsant pour la première fois vers un barrage qualificatif pour la Coupe du Monde. Opposés à la Croatie en aller-retour, les Islandais ont des raisons d’y croire. Analyse.



Une équipe très compétitive


Sigurdsson (Tottenham), Gunnarsson (Cardiff) Gudmundsson (AZ Alkmaar) Bjanason (Sampdoria) : ces quatre joueurs ne vous disent peut-être rien mais sont tous titulaires dans de grands championnats européens et forment le milieu de terrain islandais.

Ils sont chargés d’alimenter un duo d’attaque composé du joueur de l’Ajax Sigþórsson mais surtout du célèbre buteur Eidur Gudjohnsen (Chelsea, Barcelone…), âgé de 35 mais toujours en activité à Bruges et prêt à mettre son vécu au service d’un pays dont il a toujours porté fièrement les couleurs.

Si son secteur défensif est encore un cran en-dessous, l’Islande peut donc s’appuyer sur la plus belle génération de joueurs de son histoire et semble être capable de tout sur un match.

Lars Lagerbäck connaît la chanson



Lars Lagerbäck n’est certainement pas le plus connu des entraîneurs mais fait partie des plus réguliers et respectables depuis près de quinze ans. A la tête de l’équipe suédoise entre 2000 et 2010, il a qualifié les Vikings pour cinq grandes compétitions internationales consécutives (Euro 2000, Coupe du Monde 2002, Euro 2004, Coupe du Monde 2006, Euro 2008). Froidement remercié après avoir manqué la qualification pour la Coupe du Monde 2010 avec la Suède, il fût immédiatement contacté pour un poste au Nigéria et qualifia les Super Eagles pour le Mondial la même année, avant de refuser une prolongation de contrat.

Lagerbäch est un homme de défis mais n’aurait jamais accepté un poste de sélectionneur en Islande sans être convaincu du fort potentiel de cette génération islandaise.Depuis le début, le Suédois y croit et pense à la Coupe du Monde 2014. De son aveu, les joueurs sont soudés autour de lui et très travailleurs. La Croatie est prévenue…

Les Croates sont dans le dur !


Les Islandais ont leur plan de jeu, une équipe type et n’auront pas grand-chose à perdre. On ne peut pas en dire autant des Croates... Totalement éteints par la Belgique dans le groupe A des éliminatoires, les Damiers abordent ce barrage dans le doute, après deux défaites de rang.

Et pour ne rien arranger, les Croates devront s’adapter à un nouveau sélectionneur en la personne de Niko Kovač, venu remplacer un Igor Štimac ayant quitté le navire après le nouveau naufrage collectif de son équipe en Ecosse (2-0). L’ancien joueur du Bayern et international croate (83 sélections) est bien sympathique mais n’a aucune expérience à ce niveau sur un banc (il entraînait les U21 avant sa nomination dans l’urgence) et devra gérer à la fois une immense pression et un groupe à la limite de l’implosion.
Retrouvez les cotes pour le match Islande – Croatie ainsi que celles des autres nations qui s’affronteront lors des qualifs de la Coupe du Monde 2014 sur www.cote-football.com




Notez
Rédigé par Jean-Luc Wiart le Jeudi 14 Novembre 2013 à 10:21





Mercato Foot sur livefoot.fr foot live




Les News



Vente de piercing langue

Vote pour ce site