Connectez-vous S'inscrire
jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
Newsletter
Rss
 
jeunesfooteux

"Jeunesfooteux, la plateforme communautaire dédiée aux fans de foot "



C'est fait pour Paris et Marseille




C'est fait pour Paris et Marseille
Suite à sa victoire contre Lyon lors de l’affiche de cette 36e journée de Ligue 1, le PSG a enfin obtenu le titre de champion de France. La victoire des Parisiens a également permis à Marseille d’assurer sa position de dauphin, laissant les Lyonnais à sept points des hommes de Baup qui ont fait le boulot samedi après-midi  en s’imposant contre une valeureuse équipe Toulousaine. Au pied du podium, grâce à une victoire probante contre Reims, Lille est repassé devant Nice et Saint-Etienne qui ne semblent pas avoir les ressources physiques pour aller chercher une place qualificative pour la Coupe d’Europe…
La semaine dernière, Paris avait raté l’occasion d’assurer définitivement son titre de champion de France en concédant un match nul idiot contre Valenciennes au Parc des Princes. Ce dimanche, Paris jouait donc une nouvelle fois pour prendre les trois derniers petits points qui lui permettaient de gagner son troisième titre de champion de France de son histoire. Face à eux, les Lyonnais devaient s’imposer pour pouvoir finir deuxième et ainsi se qualifier directement pour la Ligue des Champions. Le début de match est donc intense. Les deux équipes rentrent tout de suite avec l’intention de jouer. Paris dans son 442 habituel cherche à occuper les couloirs avec Jallet et Maxwell qui évoluent très haut dans le camp Lyonnais alors que Lyon passe plus dans l’axe avec Gourcuff et Grenier très proches de Gomis. Cependant, c’est rapidement Paris qui prend le jeu à son compte et qui impose sa maîtrise. Clairement les hommes d’Ancelotti occupent mieux la largeur du terrain et dominent le milieu de terrain Lyonnais. Il manque néanmoins à l’équipe parisienne l’efficacité dans le dernier geste. Avec Gonalons et Mvuemba dans l’entrejeu, Lyon laisse très peu d’espace dans l’axe et arrive à contenir les attaques parisiennes. Patient et attentif à chaque contre Lyonnais, Paris ouvre finalement le score aux alentours de l’heure jeu et concrétise logiquement sa domination territoriale. C’est donc avec beaucoup de sérieux, d’application et d’implication que Paris décroche le troisième titre de Champion de France de son histoire face à une équipe Lyonnaise un peu timide.
Cette défaite Lyonnaise, les Marseillais ont du l’apprendre avec beaucoup de joie puisqu’elle leur permet d’assurer définitivement leur place de dauphin. Mais si Marseille est aujourd’hui qualifié directement pour la Ligue des Champions, c’est surtout grâce à sa victoire contre Toulouse samedi après-midi au Vélodrome. Dans un match marqué par une très grosse bataille tactique, les hommes de Baup ont su trouver les ressources techniques et collectives pour éviter le piège tendu par les Toulousains et ainsi arracher une victoire importante. Comme face à Lille, Toulouse aligne son 352 et arrive à enfermer rapidement le milieu de terrain Marseillais. Valbuena entre Hermach, Didot et Rabiot n’a aucun espace pour s’exprimer alors qu’Amalfitano et Ayew restent collés à leur ligne de touche et n’offrent aucune solution dans l’axe. Ce qui embête énormément les Marseillais, c’est surtout le fait que Toulouse occupe toute la largeur du terrain dès la perte du ballon, ce qui gêne considérablement la relance Marseillaise. Bougés pendant plus de 30 minutes, les coéquipiers de Mandanda trouvent tout de même les ressources tactiques en fin de première période et ouvrent finalement le score. Avec Ayew et Amalfitano plus libres dans leurs déplacements, Valbuena qui travaille sur la largeur du terrain et Gignac qui se met au service du collectif, Marseille se montre plus dangereux et efficace en attaque. Plus hauts, plus efficaces sur leur pressing et plus rapides lors de leurs phases offensives, les hommes de Baup dominent la seconde période et s’imposent finalement logiquement face à des Toulousains très bons dans l’acte défensif mais très moyens au moment d’assommer les Marseillais.
Vendredi soir, Lille a réalisé une très bonne opération mathématique en s’imposant contre Reims avec une grosse maîtrise technique. Enfin on a retrouvé le LOSC déroutant, qui avance tel un rouleau compresseur sur son adversaire et qui écrase son adversaire. Et on a surtout retrouvé un LOSC très plaisant à voir évoluer. La façon dont joue cette équipe est vraiment moderne. L’idée de liberté chez les membres du secteur offensif, la volonté d’avancer sur l’adversaire, de harceler le porteur de balle et de défendre debout, sans faire de faute, c’est vraiment séduisant. Encore une fois l’activité de Kalou sur le front de l’attaque a été impressionnante, une nouvelle fois les montées perçantes de Martin et Balmont ont dérouté le bloc défensif adverse et une nouvelle fois l’intelligence de Payet a été dévastatrice. Bref, Lille a réalisé un grand match, le type de match qu’il n’a pas su faire contre Toulouse notamment. La façon dont Garcia voit le football est simple, mais elle est tellement moderne et audacieuse qu’elle fait du bien à voir, surtout dans ce football français morose et timide…
A part ça, Saint-Etienne et Nice ont perdu respectivement contre Lorient et Evian. Le problème c’est que ces équipes n’ont plus les jambes pour atteindre leurs objectifs. Saint-Etienne est bien moins efficace offensivement depuis quelques semaines alors que Nice semble moins déterminé et volontaire qu’il y a encore quelques matches. A part ça, Brest est en Ligue 2 ! Logique finalement au vu de la gestion du club depuis un an. La stratégie de prendre beaucoup de jeunes pour assurer le maintien a été une erreur, changer d’entraîneur en cours de saison a coupé les ailes de l’équipe et la petite guerre interne a apporté une ambiance malsaine au sein du club. Bref, cette relégation est presque logique. Et à part ça, Bastia et Valenciennes ont obtenu leur maintien lors de cette journée. Ces deux équipes ont montré tout au long de cette saison qu’on peut jouer au football, même quand on n’a pas une équipe extraordinaire sur le papier, et qu’on peut obtenir de bons résultats de cette manière. Les voir se maintenir en Ligue 1 est une bonne chose pour le football français…
Gaël Simon  



: Ligue1, OM, PSG

Notez
Rédigé par Gael Simon le Lundi 13 Mai 2013 à 18:11





Mercato Foot sur livefoot.fr foot live




Les News



Vente de piercing langue

Vote pour ce site