Connectez-vous S'inscrire
jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
Newsletter
Rss
 
jeunesfooteux

"Jeunesfooteux, la plateforme communautaire dédiée aux fans de foot "



Ces joueurs talentueux peu connus, volume n°2 : Diego Costa


Ces articles permettront de découvrir certains joueurs, des talents cachés, qui ne sont pas médiatisé, ou seulement très peu. Lumière sur ces joueurs de l'ombre.



Ces joueurs talentueux peu connus, volume n°2 : Diego Costa
A l'instar d'Isco, Diego Costa est de plus en plus médiatisé. Mais il faut noter tout de même que cette médiatisation est relativement récente pour le brésilien. Suivons son parcours.

Des débuts difficiles

Diego da Silva Costa, appelé plus simplement Diego Costa, est né le 7 octobre 1988 à Lagarto, au Brésil. C'est pourtant au Portugal que l'attaquant signe son premier contrat professionnel en 2006, plus précisément au SC Braga. Il débute l'exercice 2006-2007 avec l'équipe réserve, mais est rapidement prêté au FC Penafiel, en deuxième division portugaise. Il y inscrit 5 buts en 13 matchs. Pas mal pour un début. Ainsi, l'Atletico Madrid décide de l'acheter en 2007 pour 3,5million d'euros, et le prête tout de suite à son premier club : le SC Braga. (9matchs, 1but). Ce n'est que le début d'une longue série de prêts.

Pour la saison 2007-2008, il est prêté au Celta Vigo, alors en Liga Adelante (deuxième division espagnole). Il y fait une saison complète, avec 30 matchs dans les jambes, et 6 buts inscrits. La saison suivante, 2008-2009, c'est à Albacete Balompié qu'il est prêté, encore un club de Liga Adelante. Et comme la saison précédente, il effectue un exercice complet, avec notamment 10 buts en 35 matchs. Il y a de l'amélioration, mais jusque là rien d'extraordinaire. Durant l'été 2009, il fait l'objet d'un échange au Real Valladolid (Liga) avec Sergio Asenjo (gardien de but). Dans la continuité de sa saison précédente, l'attaquant joue 36 matchs et marque 9 buts durant l'exercice 2009-2010. Dès l'été 2010, l'Atletico le reprend à Valladolid pour une somme d'un million d'euros. Barré par Sergio Agüero et Diego Forlán, il est logiquement remplaçant. En fin de saison, il bénéficie de la querelle entre ce-dernier et l'entraineur Quique Sánchez Flores, pour profiter d'une place de titulaire au sein de l'équipe madrilène. Manque de chance, en juillet 2011 il se blesse gravement au genou droit, et est indisponible pour une durée de 6 mois. Un éternité pour un footballeur. Ainsi, il est de nouveau prêté en janvier 2012, cette fois au Rayo Vallecano. Il retrouve le terrain le  5 février 2012 contre le Real Saragosse, et inscrit même un but. Belle entré en matière pour le brésilien. A la fin de la saison, il a joué 16 match avec le Rayo, et inscrit 10 buts, soit autant qu'en 35 matchs 3 saisons auparavant ! Il est possible de se demander ce que fait l'Atletico, pourquoi avoir acheter un tels joueur et ne pas le faire jouer?

2012, l'année de la reconnaissance
 
Les performances de Diego Costa avec le Rayo ne sont pas passées inaperçu, et cette fois, l'Atletico compte bien le garder dans son effectif. Il commence la saison 2012-2013 en tant que remplaçant derrière Radamel Falcao et Adrián, mais devient rapidement titulaire. C'est enfin bon pour lui, cette fois, c'est la bonne ! Il réalise un exercice de haut niveau, avec 44 matchs joués toutes compétitions confondues, 20 buts et 8 passes décisives. Il a su se mettre en valeur, et a montré une qualité peu commune devant le but. Le brésilien n'est pas le joueur le plus rapide que le monde du foot ai connu, bien qu'il ne soit pas lent pour autant. Quant au niveau de la technique, il est bien loin des Neymar, Ronaldinho, ou autre Cristiano Ronaldo. Mais devant le but, Diego Costa n'a personne à envier : c'est tout simplement un tueur. Il est capable de tirer dans n'importe quelles positions, et dispose d'une adresse que peu d'attaquants possèdent. En plus des qualités personnelles, le brésilien est altruiste. Il se donne tout ce qu'il a sur le terrain pour l'équipe, et est prêt à donner la dernière passe pour faire marquer un coéquipier, en témoignent ses 8 passes décisives. Il est devenu un joueur important de l'effectif madrilène.
 
Le début de la saison 2013-2014 part en fanfare pour l'attaquant. Radamel Falcao étant parti à l'AS Monaco, il a pour tâche de le faire oublier. Chose extrêmement difficile pour le commun des mortels quand on connait les qualités du colombien, mais pas pour Costa. En seulement sept journées de championnat, il a inscrit 8 buts, dont le seul but du derby madrilène face au Real ( victoire 1-0 de l'Atletico). Mieux encore, il explose toutes les stats avec son ratio tir-buts, avec 8 buts en 21 tirs, contre 8 buts en 36 tirs pour le barcelonais Lionel Messi, et 6 buts en 60 tirs pour le joueur du Real, Cristiano Ronaldo. On ne l'attendait pas, et pourtant c'est quelque chose d'énorme qu'il nous propose en ce début d'exercice. Cette saison, pourrait être la sienne.

Le problème de la sélection nationale
 
Diego Costa est né au Brésil, il a la nationalité brésilienne. Il a été convoqué pour deux matchs amicaux avec l'équipe de Scolari, le 21 mars 2013 contre l'Italie, et le 25 mars de cette même année contre la Russie. La logique voudrait alors qu'il continue avec la Seleção. Mais la réalité en est tout autre. En effet, le 5 juillet dernier, il a obtenu la nationalité espagnole, et a pu alors libérer une place d'extra-communautaire dans son club(3 joueurs ressortissants de pays hors UE sont autorisé sur le terrain pour chaque équipe). Depuis, Vincente Del Bosque, sélectionneur de la Roja, l'a dans son viseur. El Pais a même affirmé que la fédération espagnole de football s'apprêtait à envoyer un courrier à la FIFA, pour demander l'éligibilité de Costa en équipe d'Espagne. Si elle accepte, selon le point 3 de l'article 8, le joueur devra alors envoyer lui aussi un courrier, affirmant qu'il souhaite changer de fédération, et porter le maillot de l'équipe d'Espagne.
 
Le brésilien ne serais pas contre représenter l'Espagne, il l'a clairement dit : «Si Del Bosque m’appelle, comment pourrais-je lui dire non ? Je choisirai la sélection où je me sens le mieux. Je suis tranquille pour l’instant, si un jour on m’appelle j’y penserai.» C'est vrai après tout, comment refuser de jouer dans l'équipe qui gagne tout depuis 2008? Cela peut être un point positif dans sa carrière de footballeur.
Son père ajoute même, dans un entretien relayé par Globo Esporte : «Mon fils n’est pas très connu au Brésil alors qu’il est très aimé en Espagne. Il m’a demandé mon avis. Je lui ai dit d’accepter car même si je pense qu’il veut jouer pour le Brésil, là-bas la concurrence est grande.» Nuls doutes que s'il continue dans cette dynamique, les portes de la sélection brésiliennes lui seront grandes ouvertes.
 
 
Diego da Silva Costa a le potentiel pour devenir l'un des plus grands attaquants du monde. Il l'a prouvé notamment dans son début de championnat tonitruant. Son choix de sélection peut se révéler fatal quand à son avenir. Il ne reste plus qu'à espérer qu'il continue sur cette lancée, et qu'il fasse les bons choix de carrière.




Notez
Rédigé par Florian Crosnier le Dimanche 29 Septembre 2013 à 18:31





Mercato Foot sur livefoot.fr foot live




Les News



Vente de piercing langue

Vote pour ce site