Connectez-vous S'inscrire
jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
Newsletter
Rss
 
jeunesfooteux

"Jeunesfooteux, la plateforme communautaire dédiée aux fans de foot "



Ces joueurs talentueux peu connus, volume n°3 : Diego Buonanotte


Ces articles permettront de découvrir certains joueurs, des talents cachés, qui ne sont pas médiatisé, ou seulement très peu. Lumière sur ces joueurs de l'ombre.



Ces joueurs talentueux peu connus, volume n°3 : Diego Buonanotte
Diego Buonanotte fait parti de ces joueurs que l'on voit très peu à la télé. Pourtant, le milieu offensif (voire attaquant) a souvent été considéré comme un grand espoir du football argentin. Suivons son parcours.

Ses débuts

Diego Mario Buonanotte Rende, né le 19 avril 1988 à Teodelina, dans la province de Santa Fe, est argentin d'origine italienne. De part son petit gabarit (1m61, 57kg), sa technique, et sa jolie patte gauche, Enano (son surnom, qui signifie le nain) est vite comparé à Diego Maradona, ou encore Lionel Messi.
Il fait ses premiers pas dans le monde du football très tôt, dans le club de sa ville natale, le Racing de Teodelina. Hernandez, l'un de ses premiers entraîneurs a même déclaré :" Quand il avait quatre ans, il jouait avec des enfants de six, sept, huit, et même jusqu'à dix ans." "A cinq ans, vous auriez vu comment il tirait du milieu du terrain, et qu'il la mettait dans la lucarne.". Ce petit argentin avait quelque chose en plus, quelque chose d'inné pour le football. A 11 ans, il rejoint son club de cœur : Club Atlético River Plate. A 15, une nouvelle étape l'attend, il est obligé d'intégrer l'internat du centre de formation. Mais là, il y connait quelques problèmes. En effet, comme beaucoup de jeunes de son âge, il a du mal à s'adapter aux changements de vie et de ville, mais le plus important, c'est surtout que sa famille lui manque. Ainsi, pour qu'il se sente mieux, le club de River Plate a fait quelque chose de plutôt inattendu : offrir un travail à son père au sein du club, pour que sa famille puisse venir vivre à Buenos Aires, et soutenir le joueur moralement. L'année suivante, il est convoqué avec l'équipe d'Argentine des moins de 16, pour la Coupe Sud-Américaine, jouée au Paraguay. Il est sur le banc, mais rentre lors de 5 matchs. Le 9 avril 2006, à seulement 17 ans, Diego Buonanotte effectue ses premier pas en équipe première, face à Instituto (3-1), en remplaçant Gonzalo Higuain. Sa seule rencontre avec les pro cette saison, mais ce n'est que le début d'une belle histoire d'amour entre l'argentin et River Plate.

River Plate

Diego a su démontrer ses qualités de footballeurs, et ça n'a pas échappé à Daniel Passarella, l'entraineur de River en 2007. Ce-dernier compte bien sur Enano, et le titularise à de nombreuses reprises. Et il a eu raison, puisque lors de son premier "Superclasico" contre Boca Junior, Buonanotte a été étincelant, et River a battu son rival 2-0. Le 30 septembre de cette même année, il inscrit son premier but chez les pros, à la 29e minute contre Rosario. Un but qui allie sa technique et sa frappe de balle, puisqu'il élimine un joueur au niveau de l'angle gauche de la surface, et sa frappe enchainée atteint la lucarne opposée. C'est le genre de choses à faire pour se faire aimer des supporters.
L'année 2008 est sans doute la meilleure de sa carrière. River Plate gagne le championnat de clôture d'Argentine, et Enano en est l'un des principaux acteurs. En effet, il joue 25 matchs, et ne marques pas moins de 11 buts ! Outre les statistiques, il apporte de la fluidité au jeu, de la vitesse, mais aussi un grain de folie. Neri Cardozo, ancien joueur de Boca Junior peut en témoigner: alors que le ballon semblait sortir, Buonanotte sauve la touche et d'un geste vif, lui glisse le ballon entre les jambes. Un geste de grande classe. L'argentin est récompensé pour sa saison de la meilleure des manière, puisque lors de la dernière journée de championnat, River gagne 2-1 à domicile contre Olimpo, et Buonanotte s'offre un doublé. Un premier but suite à une combinaison sur coup-franc entre Ariel Ortega et Abelairas, Enano arrive à la droite de la surface et tire sans contrôle. Le ballon se loge dans le petit filet opposé. Le deuxième est encore un mouvement collectif, entre un certain Radamel Falcao et Ortega, qui lance Buonanotte dans le côté droit de la surface. Il tire à ras-de-terre du droit, son pied faible, et le ballon arrive encore une fois dans le petit filet opposé. River Plate gagne le match, et l'argentin exulte. Il joue son meilleur football, dans un club qui semble invincible en Argentine, nul doute que cela ait un lien avec l'entraineur de cette époque, en l'honneur de ... Diego Simeone ! Qui réalise actuellement des prouesses avec l'Atletico Madrid
Ses performances ne passent pas inaperçu, puisqu'il est convoqué par le sélectionneur de l'équipe d'Argentine, Sergio Batista, pour les Jeux Olympiques d'été de 2008. Il gagne la médaille d'or, aux côtés de Pablo Zabaleta, Angel Di Maria, Javier Mascherano, Sergio Agüero, Ezequiel Lavezzi, et autres Lionel Messi pour ne citer qu'eux, et marque lors des phases de poules, un coup-franc de tout beauté face à la Serbie.
En 2009, le départ du coach Diego Simeone s'est fait ressentir, puisque River n'est plus aussi étincelant que la saison passée, et termine 14e avec seulement 21 points. A l'image de son équipe, Diego est inconstant. Cependant, Sergio Batista le sélectionne quand même, avec l'Argentine moins de 21, pour disputer le Tournoi Espoir de Toulon. Choix plutôt gagnant, puisque même si l'Argentine est éliminé en demi-finale face à la France (1-1, 3-1 T.a.B), Buonanotte a réalisé un excellent tournoi. En effet, il a fini meilleur buteur, avec 4 buts (dont celui contre la France en demi-finale), et a été élu meilleur joueur de la compétition. Son talent commence enfin à être reconnu.

Le drame

Comme toujours, c'est dans des moments où tout va bien que le pire arrive. Et comme si c'était un signe, cela s'est passé du côté de Teodelina, sa ville natale. En effet, durant la nuit du 25 au 26 décembre 2009, le joueur était en discothèque avec des amis. Lors de leur départ de la boîte, il y avait une pluie torrentielle, et la route était plus que trempée. Le drame arriva vers 6h45 heure locale. Diego Buonanotte, qui était au volant, perd le contrôle de sa voiture, qui fonce tout droit dans un arbre. Il en ressort mal en point, avec de multiples fractures (humérus, clavicule) et un poumon perforé. Quand à ses trois amis, qui n'avaient pas mis leurs ceintures de sécurité, ils sont morts sur le coup. L'enquête a révélé une vitesse trop excessive, mais le joueur n'était pas sous l'emprise de l'alcool, et la Court l'a déclaré non-responsable de la mort de ses amis.
La voiture de Buonanotte, qui n'est plus que carcasse après l'accident

De cette tragédie, l'Argentin a du mal à s'en remettre, tant sur le plan physique que moral. Il est d'ailleurs suivit psychologiquement, et ne retrouve pas son niveau de footballeur qu'il avait avant l'accident. Cependant, il peut compter sur le soutien des supporters de River, et pour preuve, une chanson a été écrite et enregistrée en son honneur ! ("Una gambeta mas" )

L'Europe

"J'espère que la vie m'offre une seconde chance", tel est le désir d'Enano. Et celui-ci est exaucé, puisqu'en janvier 2011, le Málaga CF s'offre ses services pour pas moins de 4,5 millions d'euros (il est prêté jusqu'en Juillet à River afin de finir la saison). Un nouveau challenge, voilà ce dont il avait besoin. Au final, barré par Santi Cazorla, Joaquin, et Isco, en un an et demi il participe à 31 matchs avec le club andalou, avec seulement 1328 minutes de jeu au total. Beaucoup trop peu. Malgré ce faible temps de jeu, il lui est arrivé quelques éclairs de génie. En effet, il qualifie Málaga en Coupe grâce à un très beau coup-franc à la 88e minute contre Getafe lors de sa première saison. Mais ce n'est pas tout, la saison suivante, pour son premier match de Ligue de Champions en tant que titulaire, il ne lui a fallut que 8 minutes pour marquer. Plutôt pas mal pour un joueur qui joue peu. Il termine son aventure avec Málaga de belle manière, puisqu'il a été grand artisan de la qualification de son équipe en Copa del Rey face à Eibar (avec un beau doublé au match retour), et une entrée remarquable à la 60e (à la place d'Isco) face au FC Barcelone en Liga, récompensé par un coup-franc dans les dernière minutes.
Le 31 janvier 2013, il s'engage en faveur du Granada FC, le rival andalou de Málaga, pour un montant de 2,3 millions d'euros. L'argentin a du mal à s'imposer encore une fois. Il est sans doute le joueur le plus technique, voire le plus talentueux de cette équipe, mais le jeu de Granada se base principalement sur les duels et l'impact physique. Le fait qu'un joueur d'1m61 soit rarement sur le terrain semble alors compréhensible. Mais Buonanotte ne se laisse pas abattre, et lorsqu'il joue, ce n'est pas pour se la couler douce, mais pour se donner à fond. Il ne ménage pas ses efforts, même s'il commence sur le banc. Et cela se voit notamment lorsqu'il réussit des gestes techniques de génies, des contrôle presque impossibles, ou encore des transversales livrées au millimètre. De belles choses trop peu mises en avant.

 
Malgré qu'il ai souvent été considéré comme un grand espoir du football argentin, Diego Buonanotte tarde à montrer le niveau que l'on attend de lui. Nul doute que l'accident dont il a été victime en soit l'une des causes principales. Cependant, ça n'enlève en rien ses qualités techniques, et il a su le démontrer par quelques gestes de grandes classes. Espérons qu'il soit reconnu à sa juste valeur, car certes Enano est petit, mais son talent est un grand.




Notez
Rédigé par Florian Crosnier le Samedi 21 Décembre 2013 à 16:03





Mercato Foot sur livefoot.fr foot live




Les News



Vente de piercing langue

Vote pour ce site