Connectez-vous S'inscrire
jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
Newsletter
Rss
 
jeunesfooteux

"Jeunesfooteux, la plateforme communautaire dédiée aux fans de foot "



Grosse déception pour Lyon




Grosse déception pour Lyon
Deux semaines après sa défaite à Bastia, Lyon devait impérativement réagir contre Sochaux lors de cette 30e journée. Malheureusement, l’OL s’est incliné ce dimanche soir à Gerland et a perdu dans le même temps sa place de second au classement. Repassant devant les hommes de Garde grâce à sa victoire contre Nice, l’OM est le grand gagnant de cette journée puisque le club phocéen a en plus augmenté son avance par rapport à Saint-Étienne. Paris a aussi réalisé un très bon coup en dominant Montpellier au Parc des Princes vendredi soir…
Dimanche soir, Lyon a donc réalisé la mauvaise opération du week-end en perdant contre Sochaux, habitué aux gros coups devant les caméras de Canal +. Face à l’équipe Sochalienne, l’OL a fait le choix d’évoluer en 442 avec enfin Lisandro à proximité de Gomis. Mais même dans le système qui semble correspondre aux qualités de chaque individualité, les Lyonnais ont réalisé un match terne, confirmant l’idée que le problème dans cette équipe est bien plus profond que ça. Comme je l’avais évoqué pour expliquer la raclée subite à Bastia, j’estime que cette équipe n’a plus envie, plus de volonté à l’image de Lisandro et Gomis qui ont encore réalisé une performance très moyenne. Le premier introuvable que ce soit sur le côté gauche ou dans l’axe, le second absent des débats, des duels et clairement en manque de confiance dans la surface de réparation adverse. Profitant du manque d’envie des Lyonnais, de leur manque de confiance en phase offensive et surtout de leur manque de sérénité défensive, les Sochaliens se sont finalement imposés et enterrent encore un peu plus leur adversaire du soir.
Samedi après-midi, Saint-Étienne avait la possibilité de prendre provisoirement la 3e place du championnat et de mettre ainsi la pression sur l’OM avant son déplacement à Nice. Mais bousculée par les hommes de Jean-Marc Furlan, l’équipe stéphanoise a perdu deux points en n’obtenant que le match nul après avoir pourtant mené deux fois au score. Le problème c’est que les hommes de Galtier n’ont pas su faire preuve de patience dans le camp Troyen pour arracher la victoire. De plus, sans Cohade au milieu, l’équipe a semblé coupée en deux et plus fébrile au milieu de terrain que les semaines précédentes alors que les attaques ont été moins tranchantes et ont plus dépendu des réussites individuelles que de l’animation collective. En face, se montrant mobiles, disponibles et propres en phases offensives, les Troyens ont réussi à déséquilibrer une défense stéphanoise trop basse sur le terrain et ont donc réussi à revenir deux fois au score pour finalement arracher le match nul.  
Le lendemain, Marseille pouvait profiter de la mauvaise opération réalisée par Saint-Étienne en s’imposant à Nice. Et au Stade du Ray, les phocéens ont produit un match très sérieux, se montrant notamment très solides et appliqués dès la perte du ballon. Les Marseillais rentrent très bien dans leur match en pressant très haut les niçois dès la relance du ballon. Gênés par les coéquipiers de Valbuena, les hommes de Puel sont obligés de dégager le ballon loin vers l’avant mais butent sur la puissance des Marseillais dans les dues aériens. Le match est donc largement à l’avantage des hommes de Baup qui empêchent clairement le jeu niçois de se mettre en place et qui profitent de leur récupération très haute du ballon pour trouver des espaces dans le camp adverse. La première période se termine logiquement sur le score de 1-0 pour une équipe Marseillaise appliquée et impliquée. En seconde période, l’OM est dérangé par une équipe Niçoise qui joue plus haut et qui s’installe dans son camp. Les entrées de Bosetti et Traoré à l’heure de jeu apportent de la fluidité à l’équipe Azuréenne, le premier provoquant perpétuellement les défenseurs marseillais, le second venant jouer très haut dans le dos de Cheyrou et aidant énormément ses défenseurs à la relance grâce à ses qualités techniques. Mais même plus à l’aise et plus offensifs qu’en première période, les coéquipiers d’Ospina ne contournent pas réellement le bloc défensif Marseillais qui se montre très solide et surtout très propre. Victoire importante de l’Olympique de Marseille qui en profite donc pour à la fois prendre de l’air par rapport à Saint-Étienne et Nice et aussi pour chiper la place de dauphin à l’Olympique Lyonnais.
Marseille est donc le grand gagnant de cette 30e journée. Paris cependant fait partie aussi des vainqueurs de cette journée grâce à sa victoire contre Montpellier qui lui permet de consolider sa première place. Paris, solide, impliqué et ambitieux, a réalisé un très bon match qui le met en confiance avant la réception du Barça. Face aux hommes de Girard, le PSG s’est montré solide dans tous les domaines, réussissant à mettre du rythme d’entrée de jeu et faisant preuve de solidité dans les duels. Plus agressifs que d’habitude sur le porteur de balle, les hommes d’Ancelotti ont certainement réalisé leur meilleure performance de 2013 en championnat. De quoi nous mettre en confiance avant le ¼ de finale de Ligue des Champions…
A part ça, Valenciennes a concédé une nouvelle défaite, face à Bastia cette fois-ci. La situation du club est de plus en plus inquiétante même s’il garde encore quelques points d’avance sur la zone de relégation. A part ça, Nancy a obtenu une victoire importante face aux loosers rennais. Sans complexe, sans peur et sans pression, les hommes de Gabriel enchaînent les bons résultats et continuent de croire en leur maintien. Et à part ça, Lille s’est relancé à Brest dimanche après-midi, confirmant l’idée que la défaite contre Evian n’était qu’un accident. Lille est aussi l’un des gagnants de cette journée et peut toujours croire en ses chances de finir sur le podium…
Gaël Simon



: Ligue1, OL

Notez
Rédigé par Gael Simon le Lundi 1 Avril 2013 à 12:14





Mercato Foot sur livefoot.fr foot live




Les News



Vente de piercing langue

Vote pour ce site