Connectez-vous S'inscrire
jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
Newsletter
Rss
 
jeunesfooteux

"Jeunesfooteux, la plateforme communautaire dédiée aux fans de foot "



L’Euro 2016 générera près 1.2 milliards d’euros en France




Dix-huit ans après le succès de l’été 1998, la France a été retenue une nouvelle fois pour organiser une grande compétition de football. 9 villes françaises ont été sélectionnées pour accueillir les différentes rencontres. Tout est prêt sur place : le début de l’Euro 2016 n’a jamais été aussi proche, rendez-vous le 10 juin prochain pour le début de la compétition ! Une récente étude de GoEuro nous montre quelles sont les sources de revenus pour les villes accueillants des rencontres sportives. GoEuro a pour cela pris en compte les revenus liés à l’hébergement, aux transports et aux achats divers : nourriture, boisson et autres produits dérivés. Le prix des billets d’entrée n’a pas été inclus dans cette étude.

Le haut du classement est occupé par les plus grandes villes françaises, à savoir Paris, Marseille et Lyon. En première place, on retrouve naturellement la ville de Paris, qui accueillera 12 matchs dont la grande finale le 10 juillet. Les revenus générés par l’Euro 2016 pour la capitale sont estimés aux alentours de 415 millions d’euros dont 129 millions d’euros pour les logements et près de 138 milliards d’euros concernant les transports pour se rendre à Paris : train, avion, bus…En seconde position, on retrouve le Vélodrome de Marseille où 6 matchs se dérouleront. Ces événements sportifs généreront 97 millions d’euros pour les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration. Enfin, en troisième place, on retrouve Lyon, dont les revenus totaux s’élèvent à 130 millions d’euros dont seulement 926 000 euros liés aux transports urbains, c’est beaucoup moins qu’à Marseille ou à Paris.

En milieu de classement, on retrouve Bordeaux, Lille, St Etienne et Toulouse. Situées aux extrémités de la France, les revenus générés par Bordeaux et Lille sont principalement générés par les transports pour ce rendre au stade : 40 millions d’euros chacune. Alors que pour Toulouse et St Etienne, plus centrales, ce sera plutôt l’achat d’objets dérivés et de souvenirs qui fera grimper les revenus.

Sur les 4 matchs qui vont s’y jouer, on s’aperçoit que les villes de Nice et Lens vont générer des revenus à hauteur de 30 millions d’euros pour le logement et la restauration et 21 millions pour le transport. Bien que ces villes soient en fin de classement, les revenus générés sont tout de même intéressants pour le développement de la ville. L’ambiance festive qui régnera à Lens pourrait même donner de l'allant au Racing Club dont les heures noires pourraient se conjuguer au passé .




Notez
Rédigé par le Jeudi 19 Mai 2016 à 17:06
Frédéric Le Lay
Rédacteur Web multicarte, dénicheur de News et accessoirement créateur de Jeunesfooteux.com En savoir plus sur cet auteur





Mercato Foot sur livefoot.fr foot live




Les News



Vente de piercing langue

Vote pour ce site