Connectez-vous S'inscrire
jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
Newsletter
Rss
 
jeunesfooteux

"Jeunesfooteux, la plateforme communautaire dédiée aux fans de foot "



L’OM se tape enfin un gros


En retournant le Rocher monégasque en fin de match, les Marseillais ont mangé, pour une première cette saison, un cador de la L1. Mieux, ils se sont donnés le droit de croire encore à la troisième marche du podium.



L’OM se tape enfin un gros
Il aura fallu attendre la 36ème journée pour voir le XI d’El Loco faire tomber un ténor. Dans des conditions assez rocambolesques, certes. Parce qu’on a vu l’OM faire preuve de plus de maîtrise dans ces fameux matchs, au Parc et face aux Gones, et ne pas gagner au gong. Cette fois, Mandanda & Co ont raflé la mise après un premier acte limite cauchemardesque. Parce que le marquage individuel imposé par Don Marcelo a encore mis l’armada phocéenne sans dessus dessous.

En mode souk et bazar
Lémina posté arrière droit d’entrée et André Ayew plus souvent avant-centre qu’ailier gauche. Bielsa a encore fait du El Loco avec des scènes étonnantes à voir. Si les aficionados appellent ça le « foot total », on aurait plutôt tendance à caractériser ce tic-tac comme le « foutoir total ». Bref, entre souk et bazar, les marchés où tu ne sais plus où tourner la tête. Et le résultat de ce « bordel », c’est un but éclair au bout de 47 secondes. Une frappe sèche dégainée par Moutinho après un télescopage de 3 douaniers olympiens. S’il ne fallait pas arriver en retard pour voir le tifo d’accueil « Vaincre », les zouaves Bielsa pouvaient s’estimer heureux de rentrer pour la pause orange-citron en n’ayant vu leurs ficelles trembler qu’une fois. Fabinho, trop égoïste en angle fermé, Martial tombé sur un Mandanda stratosphérique et Silva dont la cartouche trouve le montant, auraient pu corser l’addition.

Entre tenailles et failles
Au retour, on a eu l’impression que le maçon portugais avait assommé ses apprentis. Un bloc équipe mou, qui se contente de défendre et de planter quelques contres, mais pas foudroyants. Dommage car les entrants marseillais vont apporter leur quote-part. Fanni se charge de museler Carrasco et Thauvin, bien meilleur à gauche qu’à droite, se la joue Magic Chris Waddle pour créer des brèches et, involontairement, provoquer la blessure d’Abdennour. La sortie du Tunisien désorganise le rempart de l’ASM qui craque à 2 reprises. Sur une succession de bourdes exploitées par Ayew puis sur cette action où la chique navigue deux fois dans la boîte avant de revenir sur Payet dont la 15ème passe D est parfaite pour Alessandrini. La réussite est enfin au RDV dans un match couperet et l’OM peut « encore rêver d’elle », de cette coupe aux grandes oreilles que les fans veulent voir revenir au Vél’.




Notez
Rédigé par le Lundi 11 Mai 2015 à 10:16





Mercato Foot sur livefoot.fr foot live




Les News



Vente de piercing langue

Vote pour ce site