Connectez-vous S'inscrire
jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
Newsletter
Rss
 
jeunesfooteux

"Jeunesfooteux, la plateforme communautaire dédiée aux fans de foot "



L'ancien maire de Lens dégomme Mammadov !




L'ancien maire de Lens dégomme Mammadov !
En l'absence des 4 millions d'euros réclamés par la DNCG, le RC Lens n'a pu recruter lors de ce mercato estival . Les fautifs ? Tout logiquement le président en place en l'occurrence Gervais Martel qui a régulièrement cherché à noyer le poisson, mais surtout l'actionnaire majoritaire, Hafiz Mammadov qui n'a pas respecté ses engagements financiers . Dans un entretien accordé à France Football, l'ancien maire de Lens, Guy Delcourt a sévèrement critiqué le "pseudo" milliardaire azéri, et estimé que Martel s'est fait mener en bateau de A à Z .

« Je pense que ça remonte à bien avant cet été. Le club a-t-il vécu au-dessus de ses moyens ? C’est évident. On sait par le ministère des Affaires étrangères que Mammadov est en grande difficulté dans son pays et que ses sociétés se portent très mal. Ça, Gervais Martel le sait aussi. Sur le plan financier, M. Mammadov n’est pas celui que l’on nous a présenté, détaille-t-il chez nos confrères. Ses relations avec le pouvoir azerbaïdjanais se sont profondément dégradées. La banque dont sa famille est propriétaire, et je le tiens de milieux autorisés au niveau diplomatique, se trouve dans une situation financière compliquée. Tout cela n’est pas très sérieux. En 2013, On nous disait que M. Mammadov était très proche du président de la République d’Azerbaïdjan, qu’il était même son beau-frère… Je ne vous en dirai pas plus, mais ce n’est pas le sentiment que ç’a donné lors de la visite officielle de François Hollande en Azerbaïdjan en mai dernier, à laquelle Gervais Martel était convié. Aujourd’hui, j’ai mis bout à bout des informations sérieuses qui me permettent d’émettre une opinion. J’en voudrai à M. Mammadov et à d’autres d’ailleurs ­mais on en reparlera plus tard­ lorsqu’il sera prouvé que tout le monde s’est fait, on peut le dire, « bananer ». J’éprouve de la suspicion. Mais un jugement ne se rend pas sur de la suspicion ou une intime conviction. Je crains que ça se termine mal même si je souhaite me tromper totalement ».




Notez
Rédigé par le Mardi 2 Septembre 2014 à 11:31
Frédéric Le Lay
Rédacteur Web multicarte, dénicheur de News et accessoirement créateur de Jeunesfooteux.com En savoir plus sur cet auteur





Mercato Foot sur livefoot.fr foot live




Les News



Vente de piercing langue

Vote pour ce site