Connectez-vous S'inscrire
jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
Newsletter
Rss
 
jeunesfooteux

"Jeunesfooteux, la plateforme communautaire dédiée aux fans de foot "



L'incroyable histoire de Carlos Tevez.




- J'ai le corps que j'ai et je ne veux pas en changer, même pour tout l'or du monde -

Si aujourd'hui Carlo Tévez fait trembler les filets d'Europe et met les défenses à ses pieds, ça n'a pas toujours été le cas. La gueule cassée du football est un enfant de la rue, celle du quartier de Fuerte Apache où il naît en 1984. Un des quartiers les plus dangereux d'Argentine, où les coups de feu succèdent aux enlèvements, où celui qui veut vivre en paix doit fuir. Il déclarera par la suite : "Je ne pouvais jamais sortir seul dans la rue, c'était trop dangereux. Le soir, c'était comme si on était à Beyrouth ! On entendait des coups de feu, des cris, des pleurs, et en sortant le matin il y avait souvent des morts sur le chemin de l'école." Carlos Tévez vivra une enfance des plus agitées dont il gardera des stigmates à jamais. Accidentellement ébouillanté par sa mère, Carlito garde une cicatrice des oreilles au torse, la mâchoire brisée par la balançoire de sa sœur lui fabrique une gueule typique. Les malheurs s'acharnent sur une famille qui n'en a plus l'air. À cinq ans, Carlos voit son père se faire cribler de balles par un gang, sa mère, dorénavant seule au foyer se drogue. Une situation qui le poussera à être élevé par ses voisins, les Tévez, dont il prendra le nom. "Mes cicatrices sont les témoignages de cette ancienne vie", admettra-t-il. Oui, parce qu'il n'est pas resté le gamin bercé par les malheurs des quartiers pauvres de Buenos Aires, Carlos s'est réfugié dans le football.

LIRE LA SUITE : www.vrgule.wordpress.com/2013/09/02/20/



: Tevez

Notez
Rédigé par Pierre Baudot le Lundi 2 Septembre 2013 à 15:38





Mercato Foot sur livefoot.fr foot live




Les News



Vente de piercing langue

Vote pour ce site