Connectez-vous S'inscrire
jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
Newsletter
Rss
 
jeunesfooteux

"Jeunesfooteux, la plateforme communautaire dédiée aux fans de foot "



La Ligue 1 en 10 questions


Après deux journées de disputées dans cette nouvelle saison de Ligue 1, je vous propose un focus sur ce à quoi pourrait ressembler notre championnat à travers dix questions. Des favoris pour le titre à ceux qui lutteront pour leur survie en passant par les possibles révélations ou les records qui pourront tomber, grand tour d’horizon sur cette nouvelle saison.



1) Les promus peuvent-il réaliser un nouveau sans-faute ?

La chose est suffisamment rare pour mériter d’être soulignée : la saison dernière les trois promus de Ligue 2 ont réussi le pari d’obtenir le maintien et d’éviter le très redouté ascenseur vers l’échelon inférieur. Nantes, Guingamp et Monaco – un promu certes pas comme les autres – ont ainsi réalisé un sans-faute. Cette année, les prétendants se nomment Metz, Caen et Lens et l’on imagine mal retrouver ces trois équipes dans l’élite dans un an. Les messins ont conservé la majeure partie de l’ossature avec laquelle ils ont dominé de la tête et des épaules le championnat de Ligue 2 et semblent les mieux armés pour réussir leur pari. On peut en revanche être beaucoup plus pessimiste du côté de Malherbe et des Sang et Or où Caen et Lens doivent s’attendre à vivre une saison compliquée. Pour les nordistes, le malaise a d’ailleurs déjà commencé avec ce long imbroglio de l’été quant à l’officialisation de leur montée qui n’a pris fin que très récemment et qui a déjà eu pour conséquence les départs de Tisserand et Areola. Expatrié loin de leur Bollaert fétiche, le RCL devra mettre les bouchées doubles pour éviter le pire. Chez les normands, la réussite offensive du buteur maison Mathieu Duhamel conditionnera en grande partie les chances de maintien d’une équipe qui ne devrait pas briller par sa perméabilité.

Pronostic : NON, relégation de Lens et Caen


2) Galtier peut-il encore faire passer un cap à l’ASSE ?

En place depuis la saison 2009-2010 à la tête des Verts, Christophe Galtier suit depuis maintenant cinq ans une progression constante dans le Forez (voir classement ci-après). Aux portes de la Ligue 2 en 2010 avec un maintien acquis de justesse et une dix-septième place, les stéphanois ont remonté les marches une à une jusqu’à aujourd’hui pour désormais redevenir une équipe européenne et prétendante à la Ligue des Champions. Manquée pour seulement deux petits points au bénéfice du LOSC, les Verts finissent quatrièmes et devront se satisfaire de l’Europa League avant d’espérer retrouver le podium, eux qui n’y ont plus goûté depuis 1982. Un retour dans le trio de tête est-il envisageable ? Côté recrutement, Monnet-Paquet et Van Wolfswinkel sont venus remplacés Brandao tandis que le départ de Kurt Zouma vers Chelsea n’a pour l’instant pas été comblé. Si l’on imagine les deux premières places déjà trustées par les ogres parisiens et monégasques, la troisième place risque de s’avérer être une marche trop haute pour ces stéphanois qui auront fort à faire. L’Europe devrait leur coûter l’énergie nécessaire dans le sprint final pour faire face à des équipes comme Lille mais aussi Marseille et Lyon qui s’annoncent ambitieux et voulant, eux aussi, revenir au premier plan.

Pronostic : NON, la troisième place est trop haute pour des Verts qui joueront sur plusieurs tableaux. Saint-Étienne devra batailler pour le Top 5.


3) Qui sera la révélation de la saison ?

Chaque année nous réserve son lot de bonnes surprises avec de nouveaux joueurs qui éclatent au grand jour. En pole position cette année pour intégrer la caste des « incontournables », on retrouve le portier champion du monde U20 Alphonse Areola fraîchement débarqué de Lens où il a été d’une aide précieuse pour faciliter le retour en L1 pour la Corse et le SC Bastia qui a flairé le bon coup. Venu pour succéder à Landreau, Areola s’apprête à découvrir la première division et a déjà tout d’un grand. Derrière, d’autres poussent au portillon, à commencer par Sébastien Corchia enfin arrivé au LOSC et qui devrait avoir encore plus de liberté pour s’exprimer qu’avec Sochaux, ses débuts contre le Grasshopper de Zurich sont en tout cas plus que prometteurs. L’OM a-t-il enfin trouvé le buteur qui lui manquait pour entourer Gignac ? Il vient de Belgique et du Standard de Liège où il a longtemps été meilleur buteur de Jupiler League et son nom sera compliqué à retenir : Michy Batshuayi s’est en tout cas déjà permis de briller durant les matches amicaux. Au rang des possibles révélations, on notera aussi la présence de Paul-Georges N’Tep déjà auteur de six bons premiers mois avec le Stade Rennais ainsi que de Yeni N’Gbakoto qui découvre l’élite avec le FC Metz après une saison plus que réussie en L2. D’autres outsiders pourront eux aussi se mêler à la fête : Benjamin Bourigeaud (Lens), Gianni Bruno (Évian TG), Nabil Fékir (Lyon), Serge Aurier (PSG) ou encore Gianelli Imbula (OM) décevant l’an passé.

Pronostic : *** Areola ; ** Corchia, Batshuayi ; * N’Tep, N’Gbakoto


4) Montanier va-t-il refaire une « Sociedad » ?

Après une première saison difficile pour ses débuts en Espagne où il avait même été poussé vers la sortie par ses supporters, Philippe Montanier s’était accroché pour finalement remonter la pente et finir l’année suivante quatrième de Liga avec une place de barragiste pour la Champions League à la clé avec son modeste effectif de la Real Sociedad essentiellement composé de jeunes joueurs du club. Peut-il réitérer l’exploit en Bretagne avec le Stade Rennais ? Sa première saison était très attendue des observateurs et des supporters, lui qui se distingue avant tout par sa volonté de créer du jeu. Au final, Rennes a frôlé la descente en L2 et a perdu une énième finale de coupe, ajoutant une nouvelle ligne de déception au maigre palmarès breton. Pire encore, du projet de jeu annoncé on n’a finalement pas aperçu grand-chose et il a fallu un recrutement hivernal conséquent pour relancer une dynamique quelque peu enroué. La donne peut-elle changer en 2015 ? C’est tout le bien que l’on souhaite à Montanier qui a déjà perdu Bakayoko, Alessandrini et Pitroipa lors du mercato. Les arrivées de Brüls, Prcic, Fernandes et du jeune talent ajaccien Benjamin André auront fort à faire pour satisfaire les ambitions du club breton.

Pronostic : pas de coupe d’Europe mais un retour dans le Top 10.


5) Montpellier jouera-t-il toujours aussi « dur » ?

59 cartons jaunes et 14 expulsions, c’est l’incroyable bilan de la saison 2013-2014 pour Montpellier. C’est tout simplement un record puisque jamais dans l’existence du championnat de France une équipe n’avait récolté autant de cartons rouges sur l’ensemble d’une saison et c’est toute la défense héraultaise qui y est passée (Hilton, Jebbour, Tiéné, El Kaoutari mais aussi Congré qui en compte trois à lui seul). Sacrés champions il n’y a pas si longtemps, les hommes de Loulou Nicollin n’ont pas su rebondir après leur titre. Avec Jean Fernandez nommé aux commandes, le MHSC a connu une phase aller compliquée et s’est même retrouvé plus proche de la zone de relégation que du haut de tableau. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si c’est durant cette période qu’ils reçoivent dix de leurs quatorze exclusions. L’arrivée de Courbis au mois de décembre remet finalement Montpellier sur de bons rails aussi bien sportivement que dans l’engagement physique et le technicien a fait le ménage dans son effectif à l’aube de cette nouvelle saison qui s’annonce beaucoup plus sereine.

Pronostic : NON, le record de 14 cartons rouges sera très difficilement égalable.


6) Le PSG sera-t-il capable de battre ses/des records ?

Calibré pour jouer sur tous les tableaux, ce PSG avait déjà tapé très fort l’année dernière avec le record de points sur une saison de Ligue 1 (89 unités au compteur) et un festival offensif avec 84 buts inscrits en 38 matches (2,21 par match). Jallet, Ménez et Alex sont partis tandis que David Luiz et Aurier sont arrivés et l’effectif du club de la capitale s’annonce encore plus fort qu’il ne l’a été. Si l’ambition affichée et assumée par le PSG sera de briller (enfin) sur la scène européenne, le titre de Champion de France devrait, une fois de plus, ne pas lui être concurrencé. Des records peuvent même de nouveau tomber cette saison, à commencer par le leur et le total de 89 points qui pourraient tomber sans le relâchement pré-Coupe du Monde comme en fin de saison dernière. Autre record en ligne de mire pour le club parisien, il est plus ancien : la plus longue invincibilité sur une saison et les 32 matches d’affilée du Nantes version 1995. La saison démarre déjà de la meilleure des façons avec la victoire face à Guingamp dans le Trophée des Champions.

Pronostic : OUI, le carton offensif peut continuer avec le cap des 90 buts en une saison.


7) Quelles attentes pour les nouveaux coachs ?

C’est l’originalité de ce championnat version 2014-2015, le marché des coachs a été des plus mouvementés et pas moins de sept entraineurs s’apprêtent à entamer la saison dans un tout nouveau costume. Ils seront même huit à découvrir pour la toute première fois la Ligue 1. De Makélélé à Sagnol en passant par les plus discrets Ripoll et Vasseur et les plus médiatiques Bielsa et Jardim sans oublier le passage de Reims à Lyon pour Fournier, ces sept entraineurs auront déjà pour ambition de séduire leur nouveau public. Après une saison difficile, l’OM compte énormément sur Bielsa pour redevenir influent et lutter pour les premières places tandis qu’avec Jardim, Monaco essaiera tant que faire se peut de concurrencer le PSG dans la course au titre. Côté lyonnais, Aulas a fait appel à Hubert Fournier pour tenter de redonner à l’OL son lustre d’antan tandis que Bastia et Bordeaux ont fait appel à deux anciens grands noms de l’Équipe de France pour retrouver de l’élan : Makélélé aura certainement du mal à faire oublier l’important travail réalisé par Hantz ces dernières saisons en Corse, Sagnol quant à lui aura moins de mal à changer l’image du « Bordeaux ennuyeux » laissé par son prédécesseur. Même constat pour Vasseur à Reims qui devra pérenniser le club dans l’élite et continuer ce que réalisait avec succès Fournier. Enfin à Lorient, Sylvain Ripoll aura pour lourde mission de faire oublier le père Gourcuff, ce sera loin d’être une tâche aisée.

Pronostic : TOP pour Fournier (Lyon), Sagnol (Bordeaux), Bielsa (OM), FLOP pour Makélélé (Bastia), Ripoll (Lorient) et Vasseur (Reims)


8) Lorient peut-il se relever du départ de Gourcuff ?

Pas de prolongation de contrat, une altercation avec le président Féry et un départ dans le chaos avec une scène surréaliste dans les couloirs du Moustoir après l’ultime journée, l’ère Gourcuff a pris fin chez les Merlus la saison dernière. Passionné de football et de jeu avant tout, le père Gourcuff a su marquer de son empreinte et avec sa philosophie tout un club qui, avec des moyens financiers toujours limités, s’est installé durablement dans l’élite depuis sa remontée en 2006. Un travail satisfaisant mais pas au goût de Loic Féry avec qui les relations se sont déclinées au fil de la saison. La rupture était annoncée, le divorce a désormais été prononcé et c’est à Sylvain Ripoll qu’a été confié la tête du FC Lorient. Adjoint de Gourcuff pendant toutes ces années, Ripoll a déjà annoncé vouloir agir dans la continuité de son maître à penser breton mais le lourd héritage de son prédécesseur sera difficile à porter. Comme lors de chaque mercato, les Merlus perdent plusieurs de leurs meilleurs éléments : Aliadière et Monnet-Paquet sont déjà partis, Aboubakar pourrait lui aussi faire ses bagages d’ici la fin du mois d’août. Huitièmes la saison dernière, les merlus risquent de ne pas connaître la même réussite cette saison et Ripoll aura fort à faire.

Pronostic : Saison difficile pour Lorient, aux alentours de la 15è place


9) Quel visage pour l’AS Monaco après le départ de James ?

Héroïques la saison dernière pour leur retour dans l’élite, les monégasques avaient engrangé pas moins de 80 points, battant ainsi le record du plus haut total pour un dauphin en Ligue 1. Très actif sur le marché des transferts avec les arrivées de Falcao, James, Toulalan, Abidal, Moutinho, l’objectif était clair : concurrencer très rapidement le rival parisien pour les détrôner à court terme. Le projet de l’ASM a néanmoins pris du plomb dans l’aile cet été avec le départ de son jeune prodige colombien, James Rodriguez (10 buts, 12 passes), auteur d’une splendide Coupe du Monde, pour le Real Madrid. Toujours pas remplacé à quelques jours de l’entame du championnat, Monaco réalise d’ailleurs un mercato plus calme au rayon des arrivées où seul le jeune Bakayoko fait pour l’instant office de renfort. Également des plus discrets, Joao Moutinho aura l’occasion de se montrer sous son meilleur jour cette saison, lui qui a été parfois égratigné par les critiques pour son manque de présence sur les actions décisives. Mais surtout, l’attraction de ce début de saison sera le grand retour à la compétition d’un Falcao revanchard. Pas toujours très en vue (malgré de bonnes statistiques) lors de la phase aller, il avait manqué ensuite toute la fin de championnat, il revient avec beaucoup d’ambitions. Ce Monaco 2015, qui disputera également la Ligue des Champions, ne semble pas aussi compétitif que celui de l’an passé sous la houlette de Ranieri et la lutte avec le PSG risque d’être une fois de plus inégale.

Pronostic : Moins brillant que la saison dernière, Monaco restera dans l’ombre du PSG


10) Quel sera le premier entraîneur à sauter ?

On l’a dit, beaucoup de nouveaux coachs ont débarqué cet été et comme chaque saison ils seront plusieurs à ne pas passer l’hiver. Passé très proche de la chute l’an passé, Pascal Dupraz remonte sur selle mais pourrait rapidement mettre défiitivement pied à terre dès les premières difficultés. Déjà menacé en fin de saison dernière, notamment avec ses sorties médiatiques ciblées, Dupraz est candidat numéro un dans la course au premier licenciement. Derrière lui, les deux promus, Patrice Garande et Antoine Kombouaré s’attendent à vivre des semaines difficiles et un mauvais début de saison pourrait rapidement les mettre hors-jeu. Enfin, Vasseur découvre la Ligue 1 avec Reims et a perdu le joueur cadre de l’équipe entrainée par Fournier avec le départ de Krychowiak vers la Liga mais ne devrait pas être parmi les premiers menacés. Très bon il y a deux ans, l’OGC Nice a énormément déçu ensuite avec une triste dix-septième place en 2014. Toujours pas prolongé à l’heure actuelle, ses chances de prendre la porte sont infimes mais réelles. Nice devra rebondir.

Pronostic : Dupraz 40%, Garande 25%, Kombouaré 20%, Vasseur 10% et Puel 5%



: Ligue1

Notez
Rédigé par Tommy Duquenne le Mercredi 20 Août 2014 à 21:57





Mercato Foot sur livefoot.fr foot live




Les News



Vente de piercing langue

Vote pour ce site