Connectez-vous S'inscrire
jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
Newsletter
Rss
 
jeunesfooteux

"Jeunesfooteux, la plateforme communautaire dédiée aux fans de foot "



Le football français est-il en danger?


Depuis quelques années, la question de savoir si le football français est viable est devenue centrale pour les médias, fédérations et supporters. Mais ce football va t-il vraiment si mal? Décryptage et analyse.



La Une de l'Equipe faisant état d'un football français en bonne santé, une semaine avant le revers de Sainté et Nice en barrage de C3.
Jeudi 15 aout 2013, l'Equipe titrait "Le foot français va bien!". A voir l'état actuel du football français, on peut en rigoler vu notamment le retard sur l'Espagne, l'Angleterre et l'Allemagne en terme de niveau. Mais ce football a-t-il seulement des défauts? J'ai décidé de l'observer sous deux angles différents: l'aspect économique et l'aspect sportif. Mais il y a aussi quelques motifs d'espoir pour l'avenir.

Graphique comparant les revenus des différents championnats ces dernières années. La Ligue 1 est en net retrait par rapport aux autres.
Aspect économique
Economiquement, la plupart des clubs professionnels éprouvent de grosses difficultés financières ces dernières années, notamment à cause de la crise. Seul Paris semble échapper à cette crise grâce aux moyens colossaux des qataris. Mais c'est l'arbre qui cache la forêt. Chaque année le football français perd des clubs historiques à cause de ces difficultés financières. Elles peuvent venir de la construction d'un stade (Le Mans rétrogradé en DH cette année avec une MM Arena qui l'aura affaibli financièrement) , des propriétaires qui ne veulent plus injecter d'argent (Sedan qui s'est vu rétrogradé en CFA2 cette année, Strasbourg, revendu pour un euro symbolique il y a quelques années ou encore Grenoble) ou de la crise actuelle. Et cela ne va pas en s'arrangeant. Des clubs comme Lyon ou Bordeaux se retrouvent aujourd'hui obligés de faire des économies drastiques, notamment l'OL avec son projet de grand stade. Mais en regardant à l'étranger, on remarque que cela n'est pas très différent. En Espagne, quasiment tous les clubs sont criblés de dettes, notamment les deux grands, le Real et le Barça, qui affichent des déficits de plus de 400 millions d'euros. Mais certains autres pays sont à prendre en exemple. En Allemagne par exemple, tous les clubs affichent des comptes positifs. A l'approche du fairplay financier, certains championnats et clubs risquent donc de prendre le dessus. Mais le championnat de France, avec des dettes croissantes pour certains clubs et des revenus moindres (droits TV largement moins cher qu'en Angleterre et affluences en hausses mais encore bien inférieures à celles d'autres championnats), peut s'inquiéter pour l'avenir, même si l'Euro 2016 qui approche et la création de nouveaux stades pourraient apporter un nouveau souffle à ce football français.


Aspect Sportif
En terme de niveau, la Ligue 1, parmi les 5 grands championnats européens, est le plus faible. Sa moyenne de buts par match en atteste tout comme le nombre de match nuls 0-0. De plus, ses récents parcours européens le confirme car, mis a part le PSG, aucun club n'arrive ces dernières années à impressionner sur la scène européenne (ASSE et OGCN éliminés en barrages de C3). Cela a d'ailleurs coûter à la France sa cinquième place au coefficient UEFA. Ce faible niveau des clubs français s'explique aussi par les difficultés économiques, qui pousse les clubs à vendre des joueurs et donc à affaiblir leurs effectifs. D'ailleurs, certains clubs historiques ont déjà succombés à ce problème. Dans un autre cadre, pour les sélections nationales, certains s'appuient sur la victoire des U-20 à la coupe du monde 2013. Mais cette victoire vient, comme le PSG avec la L1, cacher les performances en demi-teinte de l'équipe de France A, obligée de passer par des barrages tendus durant lesquels ils ont failli ne pas aller au Brésil. Comparer à d'autres nations concurrentes, la France est à la bourre sportivement et espère que le PSG et peut-être Monaco en C1 tout comme ses jeunes en bleus redonne de l'allure à un football français à bout de souffle ces dernières années. L'idée de réformer complètement la stratégie française comme l'a fait l'Allemagne à un moment n'est pas à exclure même si la France n'aura peut-être pas besoin d'en arriver là.

L'Euro 2016, synonyme d'espoir d'un nouveau souffle pour le football français.
Malgré toutes ces difficultés, il reste certains motifs d'espoir. Tout d'abord, le renouveau de certains clubs historiques du championnat de France permet d'espérer leur retour au niveau professionnel d'ici quelques années. Par exemple, Sedan, après être tombé en CFA2 suite à la décision de la DNCG, a changé de président et de joueurs. Grâce à une solidarité et un volontarisme énorme, ce club est en train de remonter la pente et espère dorénavant retrouver la L2 d'ici cinq ans (voir dossier complet dans Foot+ n°44). L'Euro 2016 est aussi un moyen d'espérer du mieux dans le football français grâce à un renouvellement des stades et la création de nouveaux (Allianz Riviera par exemple à Nice) mais aussi car cet évènement va permettre de renflouer les caisses grâce à l'accueil de milliers de supporters venus de toute l'Europe. Les prestations du PSG en C1 et des bleuets à la coupe du monde sont aussi l'espoir de voir le football français un jour à nouveau au sommet. Mais d'ici là, le football français continue de tenir bon, même s'il s'écroule petit à petit financièrement, tout comme la France, et permet d'espérer son renouveau d'ici quelques années.



: LFP, Ligue1

Notez
Rédigé par Daniel Marques le Lundi 2 Décembre 2013 à 12:26





Mercato Foot sur livefoot.fr foot live




Les News



Vente de piercing langue

Vote pour ce site