Connectez-vous S'inscrire
jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
Newsletter
Rss
 
jeunesfooteux

"Jeunesfooteux, la plateforme communautaire dédiée aux fans de foot "



Lille crée le trouble en tête




Lors d’une journée marquée par de grosses fautes provoquées par la bêtise de certains joueurs et certains gestes spectaculaires et dangereux, c’est Lille qui a réalisé la bonne opération en s’imposant face à une équipe Monégasque dans le dur pour la première fois de la saison. Devant, presque dans l’anonymat, le PSG a encore réalisé un match spectaculaire et de grande qualité face à Lorient, gardant son cap et continuant sur son rythme de croisière. Enfin, Marseille et Lyon se sont relancés, l’OM allant chercher un match nul important face à Rennes, l’OL obtenant une victoire précieuse contre Guingamp…
C’est donc Lille qui a réalisé le gros coup de cette 12e journée de Ligue 1, profitant de sa victoire face à l’ASM pour prendre la place de dauphin à son adversaire du week-end. A vrai dire, j’étais curieux de voir notamment comment le 442 Lillois allait répondre au 4231 Monégasque et comment les hommes de Girard allaient compenser une certaine infériorité technique par une grosse activité défensive. Dès le début de la rencontre, le LOSC offre une belle opposition. Bien en place, agressif au milieu, puissant et athlétique dans l’axe, Lille pose de sérieux soucis à Monaco qui n’arrive pas à mettre en place son jeu. En phase défensive, les efforts de Gueye et Balmont travaillant notamment sur toute la largeur du terrain pour occuper les ailes et ainsi compenser les limites du 442 en losange ainsi que la sérénité du trio défensif Mavuba – Kjaer – Basa dans l’axe, permettent aux coéquipiers de Roux de contenir les attaques Monégasques. Alors que devant, la vitesse de Kalou, la puissance de Roux et l’activité de Rodellin posent des problèmes à une défense Monégasque qui manque de mobilité. Et quand le LOSC ouvre le score sur corner, on se dit que ça sera difficile pour les hommes de Ranieri. La seconde période confirme cette idée. Monaco obtient certes de nombreuses occasions, mais butte sur un énorme Enyema et ne trouve pas vraiment de solutions tactiques. Le 4231 n’est pas réellement efficace face au 442 très mobile du LOSC. Dans l’entrejeu, ça manque un peu de vitesse et Falcao est vraiment esseulé en pointe alors que sur les côtes, la couverture Lilloise éteint complètement les ailiers et les arrières latéraux Monégasques. Et c’est presque sans surprise que Lille met le but du 2-0, sur un très jolie contre ponctué par Nolan Roux. Avec une grosse solidité, un milieu de terrain très travailleur et une attaque tranchante et efficace, les hommes de Girard se sont imposés face à Monaco et ont marqué cette journée de leur empreinte…
Le LOSC se retrouve ainsi seul derrière le PSG. Une équipe du PSG qui s’est imposée fort brillamment face à Lorient en ouverture de la 12e journée de Ligue 1. Ca devient banal de voir cette équipe s’imposer presque largement toutes les semaines, mais c’est pourtant toujours aussi impressionnant et épatant. Quelque soit les joueurs titularisés, le 433 fonctionne et écrase tel un rouleau compresseur ses adversaires. Au milieu, le trio Rabiot – Verratti – Motta a encore imposé une énorme intensité au cœur du jeu alors que devant, la technique, la vitesse et l’implication des différentes individualités font la différence, quelque soit l’adversaire, quelque soit le système tactique employé. Bref, Paris enchaîne !
Heureusement pour eux, les Marseillais n’ont pas enchaîné avec une nouvelle défaite consécutive. Cependant, sans un Mandanda impérial et sans un Nelson Oliveira très maladroit, l’OM aurait pu concéder une nouvelle défaite… Il faut dire que Marseille a vraiment eu du mal pendant les Rennais surtout en première période. Coupée en deux, dépassée au milieu et toujours aussi peu tranchante devant, l’équipe Marseillaise a vraiment souffert face à Rennes. On retrouve toujours les mêmes problèmes dans cette équipe. Le 4231 ne fonctionne toujours pas. Romao et Imbula seul au milieu de terrain, c’est trop faible alors que sur les côtés, c’est vraiment fébrile ! Marseille n’a pas perdu ce week-end, mais les défauts tactiques n’ont pas pour autant disparu !
Enfin dans un match étrange, marqué par les blessures, Lyon a relancé la machine en s’imposant face à Guingamp. Avant les sorties de Gonalons et Anthony Lopes, l’OL a réalisé un match de grande qualité, imposant tout de suite un énorme rythme avec un gros pressing et un jeu direct, articulé autour de la technique de Grenier, la puissance de Gomis devant et la vitesse d’un Lacazette très actif autour de l’ancien Stéphanois. Et logiquement, cette énorme et très bonne entrée en matière a été récompensée de deux buts. Tout cela avant les différents faits du jeu et autres blessures qui ont changé la physionomie du match… A l’image de ce week-end affreux, où la bêtise de certains joueurs a rappelé certains défauts du football français.
Gaël Simon




Notez
Rédigé par Gael Simon le Lundi 4 Novembre 2013 à 18:23





Mercato Foot sur livefoot.fr foot live




Les News



Vente de piercing langue

Vote pour ce site