Connectez-vous S'inscrire
jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
Newsletter
Rss
 
jeunesfooteux

"Jeunesfooteux, la plateforme communautaire dédiée aux fans de foot "



Lyon : La fin d'un cycle?


Nous le savons déjà : le club de Jean Michel Aulas ne va pas bien. En effet, l'OL ne cesse d'enchainer les mauvaises prestations en championnat, avec seulement 3 victoires en 7 journées. Triste constat pour un club qui fut la seule et unique élite de la Ligue 1 il y a encore peu.



Lyon : La fin d'un cycle?
C'est flagrant, en ce moment l'Olympique Lyonnais est mauvais. Seulement 10 points pris en 7 journées, soit moins de 2 points par matchs. Trop peu pour un club de cette envergure. Mis à part les résultats, c'est bien l'attitude des joueurs qui est désespérante. C'est notamment ce que dénonce une ancienne vedette de l'OL : Sidney Govou. Avec 412 matchs pour 77 buts avec le club rhodanien, ce dernier a été couvert de titres : 7 titres de champion de France (2002-2003-2004-2005-2006-2007-2008), une coupe de France (2008), une coupe de la Ligue (2001), et 4 trophées des Champions (2002-2004-2005-2007). Autant dire qu'il a le bagage pour faire des reproches aux joueurs qui représentent son club de cœur. 

Les joueurs ne prennent pas leurs responsabilités

« Il faudra du temps et que certains sur le terrain prennent leurs responsabilités. C'est ce qu'il se passait quand cela allait mal à la grande époque. Il y avait toujours quelqu'un qui faisait l'effort de remotiver tout le monde. Il faut que certains comprennent ce rôle et aient désormais cet impact différent auprès des autres. Il n'y a pas cela dans le groupe, il me semble. »
Ce passage de l'ancienne gloire de Gerland est très clair : il n'y a tout simplement aucun leader dans les vestiaires. Tous les joueurs se morfondent sur leur sort, sans réellement prendre leurs responsabilités. Et il n'y a personne pour les remotiver, pour leur donner envie de se battre, de repartir la tête haute, malgré une défaite. L'équipe? Beaucoup  trop de jeunes encore inexpérimentés, donc ne peuvent pas être leaders de quelque chose qu'ils ne connaissent pas. Et Rémi Garde, que fait-il? Ça reste une grande question, certains vont même jusqu'à dire qu'il n'est qu'un simple pion de "l'entreprise OL" et qu'il n'a tout simplement aucune autorité sur son équipe. Difficile d'avancer dans ces conditions.


Disparition de la "Culture de la gagne"

«Il y a moins cette culture de la gagne. Mais là, c'est un problème de génération, ce n'est pas qu'à Lyon. Je n'aimais et je n'aime pas perdre. Et là, je ne vois pas cette haine de la défaite. »
C'est sans doute la chose la plus importante, et la plus alarmante pour le club de Jean Michel Aulas. Cette rage de vaincre n'existe plus dans le vestiaire lyonnais. Yassine Benzia et Farès Bahlouli, qui ont rigolé durant le débriefing de fin de match de Rémi Garde, alors que l'OL venait de s'incliner 2 à 1, en sont les parfaits exemples. L'envie sur un terrain de foot est ce qui fait la différence. Des joueurs sans envies, qui ne se donnent pas à fond, et qui n'ont pas la rage de vaincre, ne peuvent pas constituer une grande équipe. C'est d'ailleurs ce qui caractérisait le "Lyon d'avant", et Sidney l'a clairement expliqué : ils n'aimaient pas perdre ! Tandis qu'aujourd'hui, les joueurs n'en ont plus rien à faire. Après tout, pourquoi se tuer sur un terrain, alors que l'on est payé même sans rien faire? Une chose est certaine, si les joueurs de l'OL ne retrouvent pas cette "culture de la gagne", il ne faut pas espérer avoir de meilleurs résultats.

La triste réalité

« L'OL est au niveau où il doit être. [...]L'OL ne joue pas pour le titre et n'est plus dans la cour des grands, comme le PSG et Monaco. Marseille est devant. Même Saint-Etienne, il faut s’y faire même si du côté des supporters, cela pique un peu. »
Cette déclaration fait mal. Mais elle est tout ce qu'il y a de plus vrai. Pour qu'un joueur du calibre de Sidney Govou déclare de tels propos, et surtout, dise ouvertement que "l'ennemis juré" du club (l' AS Saint Étienne) est logiquement devant l'OL, c'est qu'il y a vraiment quelque chose qui ne va pas. Les supporters lyonnais le connaissent bien, et savent qu'ils ne sortirait pas de tels propos pour casser un club qui a toujours compté pour lui, et qui comptera sans doute pour toujours. Ses différentes interventions montrent plutôt qu'il est déçu du comportement des joueurs, qui cassent tout ce qu'il avait réussi à construire avec les "anciens".
 

Le club de l'Olympique Lyonnais s'avance vers la fin d'une ère où il était le seul roi. Seul l'envie, et la rage de gagner peuvent encore les garder en haut du classement. Comme disent les supporters " Un Lion ne meurt jamais, il dort". Espérons pour eux qu'il se réveille rapidement.



: OL

Notez
Rédigé par Florian Crosnier le Mercredi 25 Septembre 2013 à 23:18





Mercato Foot sur livefoot.fr foot live




Les News



Vente de piercing langue

Vote pour ce site