Connectez-vous S'inscrire
jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
Newsletter
Rss
 
jeunesfooteux

"Jeunesfooteux, la plateforme communautaire dédiée aux fans de foot "



Marseille presque assuré d'être en Ligue des Champions




Marseille presque assuré d'être en Ligue des Champions
En s’imposant contre Lorient samedi après-midi, l’OM semble avoir pris un nouvel ascendant sur ses poursuivants et est désormais dans une position plus que favorable pour aller chercher une qualification directe pour la Ligue des Champions. Dans la lutte pour la dernière place du podium, tout reste encore possible, Lille ayant concédé un match nul rocambolesque face à Sochaux, Lyon et Saint-Etienne s’étant neutralisés à Gerland dimanche après-midi alors que Nice grâce à sa victoire contre Troyes est de retour dans la course à la troisième place…
Marseille est une nouvelle fois le grand gagnant du week-end. Grâce à sa victoire contre Lorient, le club phocéen garde en effet son destin en main dans la course à la Ligue des Champions. Mais une nouvelle fois, le spectacle offert par l’OM n’a été guère réjouissant. Pourtant, après le début de match des coéquipiers de Valbuena, je croyais qu’enfin on allait pouvoir parler de jeu au moment d’analyser cette rencontre. L’OM est rentré, il est vrai, très bien dans son match, pressant et jouant haut dans le camp Lorientais pour tout de suite imposer son rythme. Mais après l’ouverture du score le club phocéen s’est contenté, comme trop souvent, de laisser le jeu à son adversaire, attendant un contre pour marque le but du break. Avec la rigueur tactique des frères Ayew qui ont fait beaucoup d’efforts pour se replacer dans leur camp, avec la puissance du trio Romao – Lucas Mendes – N’Koulou dans l’axe pour notamment enfermer Aliadière et la capacité à défendre bas de l’ensemble de l’équipe, l’OM a certes tenu le score, mais une nouvelle fois, au moment de commenter le match des coéquipiers de Mandanda, plusieurs questions me viennent à l’esprit. Pourquoi avoir aussi peur de jouer ? Pourquoi ne pas continuer à jouer comme les Marseillais l’ont fait pendant 25 minutes ? Pourquoi se contenter de gagner petitement alors qu’il y a la place de faire mieux ? Une nouvelle fois, l’OM a gagné, mais une nouvelle fois, l’OM n’a pas totalement convaincu…
La veille, le LOSC avait réalisé la mauvaise opération de la journée en n’obtenant pas mieux qu’un match nul qui a un goût de défaite contre Sochaux. Pourtant pendant 75 minutes, Lille a impressionné par sa supériorité. Sochaux qui a cherché clairement à bouger le LOSC de la même façon que Bastia avait cherché à le faire dimanche dernier, c'est-à-dire en mettant une grosse densité dans l’axe pour éteindre le milieu Lillois et en essayant d’exploiter chaque contre grâce à la vitesse de ses attaquants, a été clairement écrasé par les hommes de Garcia. Ceux-ci n’ont en effet pas reproduit les mêmes erreurs qu’ils avaient pu commettre contre Bastia et se sont visiblement servis de cette rencontre pour préparer le match contre le club du Doubs. Non Lille n’a pas reproduit les mêmes erreurs que contre Bastia, mais ça ne l’a pas empêché d’en commettre d’autres, notamment en fin de match. Au lieu de continuer à jouer, le LOSC s’est contenté de faire tourner la balle sans mettre de rythme et n’a pas cherché à augmenter son avance. Cependant ça n’explique pas totalement le match nul et les trois buts concédés en moins de 10 minutes. Non j’expliquerais cette chute phénoménale par la peur. Dès la réduction de l’écart de Kanté, Lille s’est mis à craindre son adversaire, a eu peur d’une potentielle remontée sochalienne et a complètement déjoué. Et cette peur s’est traduite par les deux boulettes d’Elana qui coûtent donc 2 points précieux à Lille. Garcia pour analyser cette défaite à parler de faute professionnelle, je parlerais plutôt de défaillance collective peut-être due à la pression du résultat. Une défaillance qui marque certainement un tournant dans la remontée Lilloise…
Lille cependant garde encore toutes ses chances dans la course au podium, suite notamment à la rencontre entre l’OL et l’ASSE qui a vu les deux rivaux se neutraliser. L’affiche de cette 34e journée n’a donc pas eu lieu dimanche soir sur Canal + mais dimanche à l’heure de la sieste. Et c’est Saint-Etienne qui rentre le mieux dans cette affiche. Supérieurs au milieu du terrain et tranchants offensivement, les coéquipiers de Cohade, dominent clairement les Lyonnais et ouvrent logiquement le score. Comme en finale de la Coupe de la Ligue, l’ASSE laisse alors le jeu à son adversaire et brille alors par sa solidité défensive. Au milieu, l’agressivité de Cohade et Lemoine éteignent le milieu de terrain Lyonnais alors que la défense centrale de Saint-Etienne ne concède aucun espace à Lisandro. En face, les hommes de Garde ne mettent pas assez de rythme dans leurs attaques, n’offrent pas énormément de solution au porteur du ballon et n’arrivent pas à mettre en danger leur adversaire stéphanois. La mi-temps se termine sur un score logique de 1 – 0 pour l’ASSE et sur l’impression que Lyon est largement inférieur à son adversaire. Cependant dès le retour des vestiaires, les coéquipiers de Grenier affichent un autre visage. L’OL joue en effet plus haut dans le camp Stéphanois, cherche à presser une défense qui s’est montrée fébrile au moment de relancer proprement en première période et Gourcuff délaisse volontairement son aile, venant alors offrir des solutions à Malbranque et Gonalons. Lyon est donc plus dangereux que Saint-Etienne et revient logiquement au score grâce à Gourcuff. La fin de match est alors intense. Lyon cherche à prendre le jeu à son compte et essaye de faire la différence par des attaques placées et rapides alors que Saint-Etienne procède par contre et tente d’exploiter la vitesse d’Hamouma et Aubameyang pour reprendre l’avantage. Finalement personne ne fait la différence et le match se termine sur un score nul et logique, l’ASSE ayant dominé la première période, l’OL ayant imposé sa maîtrise lors de la seconde…
Après l’élimination en Coupe de France, Paris faisait de ce match contre Evian une priorité. Cependant le visage affiché par les parisiens lors de cette rencontre n’a rien eu à voir avec le visage d’une équipe en quête de rédemption. Encore une fois j’ai vu des parisiens nonchalants et hautains qui ont fait un match tout aussi médiocre qu’en Coupe de France. La semaine dernière j’avais loué le bon comportement collectif des Parisiens au moment de parler de leur victoire contre Nice. Cette semaine, j’ai vu une équipe retomber dans ses travers à l’image d’un Ibra qui a raté tout ce qu’il a tenté et d’un Verratti qui est sorti de son match et qui a fini par se faire expulser, envenimant par la même occasion le match. Aller on ne retiendra que la victoire pour un PSG de plus en plus proche du titre de Champion de France. Mais le visage affiché ce soir, n’a rien du visage d’un grand champion, loin de là…
Gaël Simon



: Ligue1, OM

Notez
Rédigé par Gael Simon le Dimanche 28 Avril 2013 à 23:04





Mercato Foot sur livefoot.fr foot live




Les News



Vente de piercing langue

Vote pour ce site