Connectez-vous S'inscrire
jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
Newsletter
Rss
 
jeunesfooteux

"Jeunesfooteux, la plateforme communautaire dédiée aux fans de foot "



OL - LOSC : Lacazette croque les Dogues !


Après un décevant match nul face au FC Nantes (1-1), l'Olympique Lyonnais reçoit, à Gerland, le LOSC de René Girard.
Malgré ce match nul à la Beaujoire, l'OL reste sur une bonne série. Quatre matchs sans défaite dont une victoire et un nul face à l'AS Monaco et au PSG. Lyon est classé dixième.
Du côté de Lille, une victoire face au SC Bastia le week-end dernier n'a pas pu remotiver les troupes afin de décrocher une victoire face à Wolfsburg, en Europa League (1-1).
Retour sur ce duel de Ligue 1 entre un Lyon affamé et des Dogues solides (de réputation).



Composition des équipes :

OL : Lopes – Jallet, Bisevac (Koné, 73e), Umtiti, Bédimo – Gonalons, Ferri, Tolisso, Gourcuff – Lacazette, Fékir (N'Jie, 70e).

LOSC : Enyeama - Béria, Rozehnal, Basa, Sidibé - Corchia, Gueye, Balmont – Traoré (Rodelin, 45e), Frey, Roux (Origi, 45e),

Après quelques entrées en cours de match, Yoann Gourcuff tient là sa première titularisation de la saison. Le retour de Bisevac, en lieu et place de Bakary Koné n'est pas surprenant. Le reste de l'équipe est désormais traditionnel.
À Lille, le match de jeudi à laissé des traces, en plus des blessures de « longues » dates : Kjaer, Souaré, Mavuba, Delaplace, Lopes, Mendes, Martin sont forfaits.

Un jeu haché...

Diminués, les joueurs de René Girard savaient que les Lyonnais allaient essayer de profiter des failles dans l'entre-jeu lillois.
Après une première intervention de Bisevac cette saison, Fékir repiquait dans l'axe et voyait sa frappe écrasée facilement captée par Enyeama.
Les Lyonnais donnaient le ton d'entrée. Sur un corner de Gourcuff, le portier lillois se détendait pour boxer le ballon. Dans la foulée, le centre de Lacazette trouvait une nouvelle fois les poings d'Enyeama. Après un pied en l'air de Gonalons, le premier carton jaune sortait de la poche de Monsieur Turpin. Ce ne sera pas le dernier dans ce match.
Les hommes de Fournier se faisaient peur à la 13ème minute, avec une perte de balle de Gonalons, profitant à Corchia qui pouvait centrer en direction de Nolan Roux. La sortie de Lopes était trop courte, mais la tête du Lillois passait largement au dessus.
Dépassés, les lillois commettaient beaucoup de faute, sur Lacazette et Fékir principalement, provocant notamment un bon coup-franc, dans l'axe, à l'entrée de la surface. L'attaquant Français le frappait, le mur repoussait. Dans la foulée, Jordan Ferri récupérait un ballon dans les pieds lillois. Le milieu Lyonnais décalait Lacazette côté gauche, Enyeama était à la parade, comme souvent.
Après une faute sur Fékir, Traoré était lui aussi averti. À la 26ème minute, Lacazette faisait frissonner le Stade Gerland avec un dribble réussi sur Béria. Le défenseur Lillois crochetait les jambes de l'attaquant. Carton jaune également.
La première vraie grosse occasion venait à la 32ème minute avec un une-deux entre Tolisso et Bédimo. Le latéral gauche Lyonnais fixait et défiait le portier Lillois. Encore une fois, Enyeama était à la parade.
Fékir, excellent juste alors, se permettait de lancer Lacazette plein axe. Au duel d'épaules avec Sidibé, c'est l'attaquant qui l'emportait et pouvait aller battre tranquillement Enyeama ! Ouverture du score Lyonnaise 1-0 ! (39ème). Girard, aboyant au nez du quatrième arbitre, se faisait exclure du banc.

Lille coule juste avant la mi-temps...

Ce diable de Fékir, encore et toujours, semait la terreur dans la défense Lilloise. Après un centre en retrait pour une frappe contrée de Ferri, le pur produit du centre de formation Lyonnais provoquait et dribblait Marko Basa. Mr Turpin ne peut s'empêcher de voir le geste d'anti-jeu du défenseur Lillois. Nouveau carton jaune !
À la baguette, le revenant : Yoann Gourcuff. Et ça fait mouche. En effet, magnifique tiré et malgré une toute petite position de hors-jeu, Lacazette propulsait de la tête le ballon au fond des filets. Le doublé ! 2-0 (45ème).
Quelle meilleure réponse pouvait donner l'attaquant numéro 10 Lyonnais, non selectionné pour les deux prochains match de l'Equipe de France, à Didier Deschamps ?
Au terme de 45 premières minutes très hachées, les Lyonnais menaient 2-0.

Rythme decrescendo, Lacazette décroche les étoiles...

Après une première mi-temps très remuante, les 22 acteurs revenaient sur la pelouse avec beaucoup moins de jus. Pourtant, côté Lillois, deux hommes ont fait leur apparition : Origi et Rodelin.
Ce coaching à distance de René Girard n'aura pas grande conséquence sur le jeu, puisque ce sont les Lyonnais qui se créaient la première occasion en seconde période. En effet, une double frappe Ferri-Gourcuff trouvait des jambes Lilloises, n'inquiétant pas Enyeama.
Après un carton jaune récolté par Balmont, l'ancien Lyonnais de Lille, Corchia débordait côté droit et centrait en direction de Frey. C'était sans compter sur Anthony Lopes et ses envolées spectaculaires.
À l'heure de jeu, les Lyonnais se montraient habile techniquement, notamment avec un double contact réussi de Ferri, permettant de lancer Fékir. Gourcuff, en profondeur, recevait le ballon mais Rozenhal veillait.
Dans la foulée, Sidibé s'essayait par deux fois de loin (68e et 80e), sans problème pour le gardien sélectionné pour jouer avec le Portugal.
Toujours le même Sidibé, décalé côté gauche, appuyait un centre cette fois-ci. Lopes effectuait une superbe claquette pour garder son invincibilité.
En fin de match, sur un contre ultra-rapide, Clinton N'Jie prenait de vitesse la défense Lilloise avant de décaller Lacazette. Déjà auteur d'un doublé, le numéro 10 se permettait de dribblé Basa et de battre Enyeama à bout portant. 3-0 ! (85e).
En guise de réaction, le Belge Origi, décalé sur la gauche, repiquait dans l'axe et voyait sa frappe contrée par Jallet. Le corner qui suivait ne donnait rien.
Le club de Jean-Michel Aulas se contentait alors de conserver son avantage et d'attendre le coup de sifflet final, au terme des deux minutes traditionnelles de temps additionnel.

Une victoire obtenue par des Lyonnais rageurs et époustouflants de réalisme grâce au grand bonhomme qu'est Alexandre Lacazette. Avec 11 points sur 15 possibles, Lyon retrouve ses ambitions. Le LOSC devra attendre PSG-Monaco pour savoir s'il reste sur le podium.

L'avis du supporter Lyonnais

Ce sont les matchs comme celui-ci qui vous font aimer le football. Un match dominé de la première à la dernière minute avec un attaquant de grande classe qu'est Alexandre Lacazette.
Une maîtrise et une justesse technique qui avait manqué lors du déplacement à Nantes. Même si c'était un Lille diminué, la performance est belle.
Satisfait des retours de Gourcuff, qui a effectué une très bonne première titularisation. Il est auteur d'une passe décisive. Fékir a été très remuant, comme à son habitude et y va aussi de sa passe décisive. Bisevac a fait un très bon match, solide défensivement et complémentaire avec Umtiti. Son retour fait du bien. Christophe Jallet très percutant dans son couloir, apporte beaucoup offensivement et est solide défensivement.
Dans l'ensemble, c'est le match référence de ce début de saison, tant les automatismes et la solidité ont illuminé la rencontre.



: Lille, OL

Notez
Rédigé par le Lundi 6 Octobre 2014 à 14:29
Mike Briand
Membre actif du site participatif jeunesfooteux.com , passionné de ballon rond. En savoir plus sur cet auteur





Mercato Foot sur livefoot.fr foot live




Les News



Vente de piercing langue

Vote pour ce site