Connectez-vous S'inscrire
jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
Newsletter
Rss
 
jeunesfooteux

"Jeunesfooteux, la plateforme communautaire dédiée aux fans de foot "



Paris ne sait plus perdre, Marseille ne sait plus gagner




Accroché par Saint-Etienne en fermeture de la 11e journée de Ligue 1, quelques jours après sa performance étincelante en Ligue des Champions, le PSG reste cependant en tête du championnat, juste devant une équipe Monégasque qui a alterné le bon et le moins bon mais qui a obtenu une victoire importante face à Lyon. Derrière, Lille est toujours présent après s’être imposé vendredi soir contre une équipe Nantaise très vaillante. Enfin, Marseille est encore un peu plus plongé dans le doute suite à sa défaite contre Reims.
En ouverture de cette 11e journée, nous avons assisté à un match réjouissant entre deux surprises du début de saison, Lille et Nantes. Lille c’est propre, solide et efficace offensivement avec un jeu direct et tranchant, renforcé par quelques joueurs de talent comme Kalou ou Roux. Nantes c’est frais, avec de jeunes joueurs qui se donnent à fond et qui produisent un football simple et plutôt moderne. Mais au terme de ce bon match, c’est Lille qui s’est imposé. Derrière c’est très solide, avec un système défensif qui fonctionne bien et un gardien qui fait le boulot alors que devant, ça se projette bien sur les côtés avec les montées de Beria et Souaré et ça va vite avec les percées de Kalou et l’activité de Roux. Bref, avec un état d’esprit irréprochable et un fond de jeu pas si dégueulasse que ce que pouvaient dire certains observateurs il y a encore quelques semaines, le LOSC se retrouve sur le podium et devient une des équipes les plus difficiles à battre…
La saison dernière, Marseille faisait partie de ces équipes. Toujours solide, difficile à déborder et réaliste offensivement, l’OM de Baup était un monstre qui te punissait si tu ne le punissais pas. Mais ça c’était avant. Aujourd’hui, l’OM c’est une équipe fébrile défensivement, déséquilibrée et pas vraiment efficace offensivement. Le problème ? Je le répète, le système tactique. Marseille n’a toujours pas trouvé de solutions, aux soucis que peuvent poser les montées des arrières latéraux dans le camp adverse et le peu d’implication défensive des quatre joueurs à vocation offensive. Devant, on n’a rien vu. Les attaquants se marchent les uns sur les autres, n’offrent rien et n’ont pas de solutions avec le ballon alors que derrière la couverture est effroyable ! Une nouvelle fois, Marseille a été mauvais. Et face à une équipe solidaire de Reims et plutôt efficace avec le ballon, ça n’a pas tenu. L’OM a des qualités et de bons joueurs dans son effectif. Mais le 4231 ne met pas en valeur certains profils forts du groupe et n’assure pas l’équilibre défensif nécessaire à la réussite de l’équipe. Une nouvelle fois, je réclame un passage en 433. On verra si dos au mur, Baup va enfin opter pour cette solution.
Le lendemain, nous avons eu droit à une affiche intéressante entre l’ASM et l’OL. Monaco, un petit peu moins bien depuis quelques semaines, rentre très bien dans le match. Tout de suite, les hommes de Ranieri s’imposent dans le camp Lyonnais. Techniquement, c’est plus fort et Lyon ne voit pas le jour. Pour ce match, Garde a mis en place un passage en 442, avec un milieu en losange. Mais ça ne fonctionne guère. Le milieu Lyonnais est dépassé et n’apporte rien en phase offensive alors que les arrières latéraux ne se projettent pas dans le camp adverse, ce qui rend les différentes attaques stériles et inefficaces. C’est donc logiquement que Monaco ouvre le score, suite à un but exceptionnel d’Obbadi. C’est ensuite Falcao qui double la mise suite à une action individuelle de grande classe. Du contrôle, jusqu’au petit piquet pour battre le gardien Lyonnais en passant par la conduite de balle parfaitement maîtrisée, tout est génial dans l’action du Colombien. Ca fait 2-0. Logique. En seconde période, Monaco baisse de pied et laisse venir Lyon. Comme souvent depuis le début de la saison, Monaco se contente de gérer. C’est dommage. Bref, les hommes de Garde montrent plus de choses qu’en première période, avec de plus belles phases offensives qui aboutissent à la réduction de l’écart. Score final, 2-1 entre Monaco et Lyon suite à un match intense et disputée, mais globalement dominé techniquement par les hommes de Ranieri.
Et puis pour finir, nous avons assisté à une autre très belle rencontre, une de plus lors de cette 11e journée, entre Saint-Etienne et Paris. L’ogre du championnat se déplace chez sa bête noire, avec la ferme intention de continuer sa superbe série d’invincibilité. Dès le début de la rencontre, on se rend compte que le match va être difficile pour Paris. Dans son 4231, Saint-Etienne défend très bien et offre une belle opposition au PSG. Corgnet pose de sérieux problèmes au trio Matuidi – Motta – Verratti par son placement et son rayonnement alors que les efforts d’Hamouma et Mollo pour se replacer à hauteur de Lemoine et Clément empêche le PSG de produire son jeu et d’imposer sa maîtrise. En plus de ça, l’ASSE se paye le luxe d’ouvrir le score suite à un cadeau offert par Marquinhos. Le scénario est parfait pour les coéquipiers de Perrin qui n’ont plus qu’à entendre et jouer le contre. En face, Paris réagit mais ne se procure pas d’occasion. Les hommes de Blanc dominent territorialement, mais ne sont pas réellement dangereux, n’arrivant pas à jouer entre les lignes et à contourner le bloc stéphanois. A la mi-temps, Saint-Etienne tient son exploit. La seconde période débute très rapidement avec le but de Romain Hamouma, suite à une nouvelle erreur de Marquinhos. L’avenir s’obscurcit pour Paris… Jusqu’à l’expulsion de Lemoine qui relance complètement le match. A partir de là, Blanc fait le choix judicieux de passer en 424, pour occuper toute la largeur du terrain en phase offensive et utiliser réellement les ailes pour écarter le bloc défensif Stéphanois. Cavani passe également dans l’axe, permettant à Ibra de décrocher et d’avoir une plus grande influence dans le jeu. Paris est donc plus efficace et met enfin en difficulté les coéquipiers de Ruffier. Après avoir réduit l’écart, c’est dans le temps additionnel que les hommes de Blanc arrachent le match nul. Match compliqué pour une équipe Parisienne qui ne sait, cependant, plus perdre…
Gaël Simon




Notez
Rédigé par Gael Simon le Lundi 28 Octobre 2013 à 10:15





Mercato Foot sur livefoot.fr foot live




Les News



Vente de piercing langue

Vote pour ce site