Connectez-vous S'inscrire
jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
Newsletter
Rss
 
jeunesfooteux

"Jeunesfooteux, la plateforme communautaire dédiée aux fans de foot "



Saint-Etienne renoue avec la gloire




Saint-Etienne renoue avec la gloire
Saint-Etienne a donc écrit hier soir une nouvelle page de son histoire en s’imposant contre Rennes en finale de la Coupe de la Ligue dans un Stade de France chaleureux comme jamais.
L’histoire retiendra que c’est finalement l’équipe qui a continué à jouer en championnat malgré sa qualification en finale qui a gagné la Coupe de la Ligue. L’histoire retiendra finalement que c’est l’équipe la plus joueuse, la plus forte techniquement et la plus ambitieuse dans le jeu qui a remporté cette affiche inédite. Finalement c’est l’équipe la plus méritante qui s’est imposée.
Favorite avant la rencontre, l’équipe Stéphanoise rentre très bien dans son match et impose tout de suite une grosse intensité. Même si ce sont les Rennais qui se créent la première occasion du match, la domination est bel et bien Stéphanoise. Avec son trio offensif tranchant et en perpétuel mouvement, Saint-Etienne ouvre rapidement et logiquement le score sur une belle action collective. Médiocre techniquement, l’équipe Rennaise n’a pas les armes pour réagir et semble incapable de revenir dans le match. Depuis la blessure d’Alessandrini, cette équipe est persuadée qu’elle n’a pas les armes pour embêter ses adversaires. Depuis son absence, cette équipe ne veut plus jouer, ne veut plus tenter et se contente de son faible fond de jeu. Ce qui manque surtout aux hommes d’Antonetti, c’est ce côté percutant dans la phase de concrétisation. L’équipe a certaines qualités, arrivent à se projeter assez vite vers l’avant mais ne met pas assez de rythme, n’a pas assez de conviction, joue trop lentement et latéralement aux alentours de la surface de réparation, ce qui la rend impuissante et finalement pas du tout dangereuse. La première période se termine donc sur ce score de 1-0 et sur l’impression que le match est déjà joué.
Absents des débats et manquant de mordant lors des 45 premières minutes, les Rennais débutent la seconde période avec, semble-t-il, plus d’envie. Les coéquipiers de Makoun sont, en effet, plus agressifs sur le porteur du ballon, le pressing est plus prononcé et l’engagement dans les duels plus marqué, mais comme en première période, il manque cette efficacité dans le dernier geste. Il manque cet attaquant qui enchaîne les appels, qui attire la défense sur lui et la fatigue et surtout il manque de la vitesse dans les attaques rennaises. Saint-Etienne gère donc tranquillement son avance et impose une forme de faux rythme dans cette seconde période voyant que les Rennais sont incapables d’imposer une forme d’intensité dans ce match. Gérant le match de bout en bout, plus fort, plus vaillant que son adversaire du soir, Saint-Etienne s’impose logiquement dans cette finale de Coupe de la Ligue inédite et fraîche et retrouve ainsi la gloire et le succès.
Ce titre, c’est aussi le titre d’un club qui travaille bien depuis des années. C’est le titre d’une équipe qui produit un beau football cette saison. C’est le titre d’une équipe qui progresse d’année en année et qui fait progresser de bons joueurs depuis quelques saisons. C’est aussi le titre d’une équipe qui ne s’est pas contentée de cette finale, c’est la victoire d’une équipe qui a continué à jouer en championnat. Rennes en face confirme son statut de « maudit » du football français. Mais si le club breton a perdu cette finale, c’est surtout à cause de sa mauvaise gestion de la phase pré finale de la Coupe de la Ligue. On ne prépare pas bien une telle échéance en laissant tout tomber en championnat et en abandonnant ses chances de finir dans le haut du tableau, surtout quand on a un groupe aussi jeune et inexpérimenté qui n’a pas l’habitude de gérer ce type d’événement…
Gaël Simon




Notez
Rédigé par Gael Simon le Dimanche 21 Avril 2013 à 10:58





Mercato Foot sur livefoot.fr foot live




Les News



Vente de piercing langue

Vote pour ce site