Connectez-vous S'inscrire
jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
Newsletter
Rss
 
jeunesfooteux

"Jeunesfooteux, la plateforme communautaire dédiée aux fans de foot "



Sochaux relance le suspens




Sochaux relance le suspens
Après sa très belle performance cette semaine contre Valence, le PSG est allé concéder la défaite à Sochaux en conclusion de la 25e journée de Ligue 1. Vainqueur contre Bordeaux quelques heures avant, Lyon en a profité pour revenir à trois petits points du leader parisien. La veille, Marseille, dans la difficulté, s’était imposé contre Valenciennes, reprenant ainsi un peu d’avance sur ses poursuivants et revenant au contact des deux premières places.
Ce dimanche, Lyon devait réagir après ses deux défaites de suite en championnat et sa contre-performance contre Tottenham en Europa League face à une équipe de Bordeaux qui avait arraché un nul inespéré dans cette même compétition à Kiev. Pourtant très rapidement, ce sont les hommes de Gillot qui prennent le jeu à leur compte et qui s’imposent dans le camp Lyonnais. Mais n’arrivant pas à mettre de la vitesse dans leurs actions et enchaînant les phases d’attaque stéréotypées, les Bordelais n’arrivent pas à déstabiliser un bloc Lyonnais qui, comme contre Tottenham, joue très bas et est très regroupé dans l’axe. Clairement, les hommes de Garde choisissent de jouer le contre et c’est sur un contre rapide suite à une attaque inefficace de Bordeaux, qu’ils ouvrent le score grâce à Grenier. A ce moment-là, même si le score n’est que de 1-0 et qu’il reste encore de temps aux coéquipiers de Plasil pour revenir dans le match, on se dit que Lyon se dirige vers une victoire tranquille, tant les Bordelais sont inconsistants en attaque. Cette impression est confirmée au fil des minutes tandis que les Lyonnais réussissent tout ce qu’ils entreprennent. Sans forcément avoir brillé mais en ayant su mettre de l’intelligence dans ses attaques face à une équipe d’une faiblesse sans nom, Lyon s’impose tranquillement à l’heure de la sieste et relance la machine après une série négative. Néanmoins, je pense que l’insipidité du jeu produit par Bordeaux a été grandement décisive dans la victoire Lyonnaise.
Cependant il n’y a pas de doute quant à la victoire Sochalienne dimanche soir contre Paris. Elle est, en effet, largement méritée. Cependant, je voudrais revenir sur les choix qu’Ancelotti a pu faire avant le match. Pourquoi mettre pratiquement la même équipe qui a joué à Valence ce mardi ? Pourquoi ne pas mettre des joueurs comme Gameiro ou Armand, plus frais physiquement et mentalement à la place de jeunes joueurs comme Pastore et Sakho, pas encore capables d’enchaîner les matches de haut-niveau ? Le coach parisien est pour moi un des principaux responsables de la défaite parisienne hier soir. Le PSG est en phase de construction, certains joueurs de cette équipe jouent la Ligue des Champions pour la première fois de leur carrière. Il faut donc les gérer dans l’optique de les faire grandir. Les mettre par moment sur le banc, c’est les aider, c’est leur permettre d’apprendre. Le problème du coach parisien, c’est qu’il ne fait pas assez tourner, il ne se base pas assez sur son banc. Et on s’en aperçoit quand on voit la fatigue physique de certains titulaires. Sachant mettre du rythme dans un match que le PSG a voulu ralentir, les coéquipiers de Roudet ont réussi à profiter de cette fatigue provoquée par la rencontre de Ligue des Champions et par le peu de changements qu’a opéré l’entraineur parisien. Paris, brouillon en attaque et fébrile en défense, s’est opposé à une équipe Doubiste ambitieuse, volontaire et courageuse. Des choix surprenants de la part de son entraineur, des individualités pas impliquées du tout, un état d’esprit défaillant et une fébrilité évidente, l’équipe parisienne s’incline de façon très logique contre Sochaux.
S’il vous manque une preuve qui vous confirmerez la faiblesse de la Ligue 1, vous n’avez qu’à regarder la performance du troisième de notre championnat ce week-end contre Valenciennes. Oui vous savez ce troisième qui a la trêve était à égalité avec les deux leaders du championnat, ce troisième qui a enchaîné 6 victoires de suite en début de saison, ce troisième qui compte après 25 matches de championnat une différence de but de +3, mais oui ce troisième devant lequel vous vous êtes embêté plus d’une fois cette saison ! Ce même troisième qui après 94 minutes d’une pauvreté rare a arraché la victoire contre Valenciennes grâce à son… arrière droit ! Mais bon comme ce troisième est troisième on ne parle jamais du jeu qu’il produit, de la faiblesse technique de son onze de départ et du manque de modernité de son style. Car l’OM (oui c’est lui le troisième) ressemble à tout sauf à une équipe des années 2010. Aujourd’hui, le football est un football de conquête où la différence se fait par le jeu vers l’avant. Mais l’OM cette année, c’est une équipe qui enchaîne les passes en retrait et qui avance sur le terrain grâce à des percées individuelles. Bref, l’équipe phocéenne joue comme on jouait dans les années 90 ! Mais pourtant ça marche ! Essentiellement grâce à son très bon état d’esprit… On l’a encore vu ce week-end contre Valenciennes. C’est pas beau mais ça gagne, et c’est le principal.
A part ça, Lille s’est imposé face à Rennes vendredi soir et a confirmé sa belle victoire contre Lyon. Il faut désormais s’attendre à ce que le LOSC revienne dans le Top5 et joue son rôle dans la course à l’Europe. Rennes, en face, décimé par les blessures restent quand même dans la course à l’Europa League même si l’absence d’Alessandrini risque d’être difficile à encaisser. A part ça, Bastia pour son retour à Furiani a perdu contre Nice samedi soir. La force mentale des Niçois, vainqueurs sans Cvitanic et avec le jeune Maupey, est assez déconcertante. Cette équipe a une hargne, une rage de vaincre qui risque de l’amener très loin d’ici les prochains mois. Et à part ça, dans la lutte pour le maintien, Nancy et Troyes ont réalisé la mauvaise opération de la semaine en perdant de précieux points contre Montpellier et Toulouse. Nancy et Troyes qui comptent respectivement 4 et 3 points de retard sur Evian, le premier relégable, ont peut-être dit adieu à la Ligue 1…
Gaël Simon 




Notez
Rédigé par Gael Simon le Lundi 18 Février 2013 à 13:48





Mercato Foot sur livefoot.fr foot live




Les News



Vente de piercing langue

Vote pour ce site