Connectez-vous S'inscrire
jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
Newsletter
Rss
 
jeunesfooteux

"Jeunesfooteux, la plateforme communautaire dédiée aux fans de foot "



Talent… déchu : Freddy Adu


Ils ont fait l’actualité, on leur promettait un très grand avenir et devaient être les superstars de demain… mais ils n’ont jamais confirmé et sont retombés dans un quasi anonymat.
Chaque semaine, Jeunes Footeux consacrera un article à un de ces joueurs. Aujourd’hui, c’est Freddy Adu qui passe au grill…



Talent… déchu : Freddy Adu
Les grands espoirs

Novembre 2003, un jeune joueur fait parler de lui dans le monde du football en signant son premier contrat professionnel à… 14 ans!
Ce joueur, c’est Freddy Korateng Adu, né le 2 juin 1989 à Tema (Ghana), arrivé dès son plus jeune âge aux Etats-Unis, il fait ses gammes au sein de Bradenton , le Clairefontaine made in USA, puis sort numéro 1 de la Draft 2004,choisi par le club Washington DC United (MLS).
Malgré les sollicitations des grands d’Europe (Manchester United, Chelsea, Inter Milan notamment), le jeune Freddy décide de rester au pays.
Il évolue au sein des sélections jeunes et éblouie par son talent… Qui ne se souvient pas de ce but fantastique au mondial des moins de 17 ans en 2003 ridiculisant la pauvre défense Sud-Coréenne…






Après avoir fait ses débuts professionnels en 2004 et éclaboussant le championnat US de son talent, il s’engage en 2006 avec le club de Real Salt Lake (MLS).

Premiers Couacs…

Courtisé par son pays natal pour participer au Mondial 2006, Adu rejette l’offre, espérant figurer dans la sélection américaine et devenir le plus jeune joueur à participer à cet événement… cuisant échec, Bruce Arena, alors sélectionneur des Yanks ne le retient pas dans sa liste. Freddy n’ira pas jouer le mondial allemand.

Calvaire Européen

C’est à l’intersaison 2007 que le vieux continent va enfin pouvoir découvrir la nouvelle merveille américaine, et c’est le Benfica Lisbonne (Liga Zon Sagres) qui obtient les faveurs du joueur pour 1.5 million d’Euros. Les spécialistes du Foot pensent alors qu’Adu va pouvoir progresser et confirmer au sein d’un club ayant révélé des joueurs comme Carlos Mozer, Rui Costa, Nuno Gomes ou encore Maniche…
Malgré une première saison correcte où Adu a peu de temps de jeux, concurrencé par l’Argentin Angel Di Maria, il porte 21 fois le maillot rouge et inscrit 5 buts, Adu est encore jugé trop tendre et sera prêté afin de progresser et jouer plus régulièrement.
Et c’est l’AS Monaco (Ligue 1) qui obtient le prêt du joueur pour la saison 2008-2009. Adu se révèle alors comme un flop et n’impressionne pas. On ne lui retrouve plus ses qualités de dribbleur impressionnantes en Major League. Il ne jouera que 10 matchs en France pour 0 but.
Intersaison 2009-2010, Adu revient jouer au sein de la Superliga Portugaise, et le Benfica le prête au club de Belenenses pour une saison: encore une fois, c’est un flop total, Freddy étant renvoyé à son club après 6 mois et seulement 4 matchs! Il est alors prêté au Mercato 2010 à l’Aris Salonique (Superleague Ellada) pour un an et demi. Le monde du Foot pense alors que le joueur va enfin pouvoir montrer ses qualités au sein du modeste club grec.
L’histoire se répète pour Adu qui ne restera finalement qu’une saison au sein du club après 9 matchs et 1 but. Il est renvoyé au Benfica avant le terme de son contrat.

Il arrive alors en fin de contrat et n’est pas conservé par son club… Freddy Adu se retrouve sans club malgré de nombreux essais à travers l’Europe: Randers FC (Superligaen/Danemark), FC Sion (Axpo SuperLeague/Suisse) ou encore au FC Ingolstadt 04 (2.Bundesliga/Allemagne).
Le jeune joueur trouve finalement un club qui accepte de l’accueillir : Çaykur Rizespor Kulübü , modeste club de de la Bank Asya 1.Lig , deuxième division turque! Il y fait un court séjour de quelques mois et trouve du temps de jeux, où il joue 11 matchs et marque 4 buts.

Retour en grâce ?

A la surprise générale, Bob Bradley, le sélectionneur américain, convoque Freddy Adu pour la Gold Cup 2011: un retour en grâce pour celui qui n’avait plus été convoqué depuis 2 ans avec
la sélection.
Bradley déclare «Lorsqu'il a commencé le stage, tout allait de travers. Mais il s'est accroché et recueille aujourd'hui les fruits de son travail. Il a beaucoup mûri. Et puis, quand vous voyez un joueur qui n'a pas peur d'aller en D2 turque pour se relancer, ça en dit long sur son état d'esprit !»
Malgré la défaite américaine à la maison, en finale face au Mexique (2-4), emmené par un Javi Hernandez ‘Chicharito’ flamboyant, les critiques sur Freddy ,remplaçant, sont plutôt bonnes. Il est même considéré comme homme du match par certains médias américains, lors de cette finale, où il était titulaire.
Il fait alors son retour en MLS à l’été 2011 au sein de Philadelphia Union, club ayant intégré la franchise en 2010. Le numéro 11 inscrit même 4 buts en 8 matchs, loin des 11 buts en 11 matchs de Thierry Henry avec Les Red Bulls de New York…

Enfin le décollage de la carrière de ce joueur de seulement 22 ans? Jeunes Footeux sera attentif…



Notez
Rédigé par Arnaud Dudkiewicz le Jeudi 6 Octobre 2011 à 12:42





Mercato Foot sur livefoot.fr foot live




Les News



Vente de piercing langue

Vote pour ce site