Connectez-vous S'inscrire
jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
Newsletter
Rss
 
jeunesfooteux

"Jeunesfooteux, la plateforme communautaire dédiée aux fans de foot "



Un Stade Rennais à deux vitesses !




Ahamada a eu une vision de sa boulette. La prochaine fois la ramène pas trop. In your ass.

Match de prétendus candidats à l'Europe entre Toulouse et Rennes. Les Toulousains qui pointent actuellement à la douzième place, loin de leurs ambitions mais qui en cas de victoire, peuvent revenir à portée de tir des bretons. Ces derniers sont 7èmes avec 37 points et peuvent profiter des contres performances de Bordeaux et Nice afin de revenir à 3 points de Marseille et du podium. Composition type côté Rennais mais Casanova a quant à lui titularisé Rabiot et Hermach. A suivre le duel Abdennour-Erding. Un match important donc afin de continuer à croire à l'Europe.

 

 

Mauvaise relance de Kana-Biyik qui permet l'interception de Ben-Yedder. Malheureusement pour le Toulousain, le une-deux avec Ninkov n'aboutit pas. Les deux équipes sont bien rentrées dans le match. Hermach commet une faute sur Diallo et offre un coup-franc aux Rennais à 35m de ses cages. C'est Alessandrini qui s'y colle, trajectoire rentrante directement dans les gants de Ahamada. Ce dernier qui a réussi l'exploit de marquer un but lors du match aller, dans les arrêts de jeu, afin d'obtenir le match nul. Cela n'était plus arrivé en L1 depuis Wimbée en 1996.
Le milieu de terrain toulousain pose des problèmes aux Rennais, qui ont du mal à s'adapter à ce dispositif à 5 joueurs. Passe en profondeur de Didot pour Ben-Yedder aux prises avec 2 Rennais. On croit que le ballon est sorti mais l'arbitre laisse le jeu et Akpa Akpro en profite pour provoquer la faute de Diarra. Mésentente entre Costil et son mur qui permet à Didot de trouver la tête d'Abdennour. Celui-ci remet sur Rabiot qui enlève trop sa frappe.
Les Rennais ne sont pas dans le match, Antonetti va faire trembler les vestiaires à la pause. Les Toulousains impriment leur rythme et Didot trouve le montant de Costil après une aile de pigeon de Tabanou. Les Sudistes ne parviennent pas à concrétiser leur domination, espérons pour eux qu'ils ne le regrettent pas. Mavinga sonne la charge côté breton, repoussée en corner. Diarra manque d'ouvrir le score sur le corner de Féret mais l'ancien international français est trop court. Rennes subit mais procède en contre et il ne manque qu'un peu de réussite à Erding pour faire chavirer la Route de Lorient.
Alou Diarra est très présent, son impact fait du bien aux Rennais dans l'entrejeu mais il prend en conséquence beaucoup de coups. Alessandrini lancé parfaitement par Féret perfore le flanc gauche toulousain mais Erding, à la réception, est hors-jeu. Les dix dernières minutes sont Rennaises et il faut un très bon Ahamada pour empêcher Féret d'ouvrir la marque.


Alessandrini le renard des surfaces Rennais !

Match nul logique à la pause, Toulouse domine les débats et Rennes procède en contre. La performance de Didot et Féret va sûrement dicter l'issue du match tellement les deux meneurs de jeu ont une influence importante dans leur équipe.

 

Toulouse qui repart fort, Aurier fond sur le côté droit de l'attaque toulousaine et centre pour Ben-Yedder. Mais ce dernier est trop court. Antonetti a fait rentrer Sané et Ilunga à la place de Diallo et Foulquier en espérant un regain d'envie Rennais.

Gros cafouillage devant le but toulousain. Ilunga lance Erding dans la profondeur, le Turc reprend de volée mais Ahamada repousse bien que mal positionné. Alessandrini avait bien suivi et il faut tout le sang-froid de Yago pour écarter le néo-international. Rennes pousse et Sané se projette dans la profondeur. Au duel avec Abdennour, le Rennais est très largement retenu par le maillot juste devant Enjimi qui ne bronche pas. Il y avait pourtant bien penalty.

Encore un coup-franc pour les Rennais, mais Erding puis Alessandrini voient leurs tentatives repoussées par le mur de jambes. Rennes est dans un temps fort, à Toulouse de laisser passer l'orage. Ben-Yedder est remplacé par Ben Basat, fraîchement arrivé de Brest.

Catherine est intenable, en bout de course il centre pour Makoun qui reprend de volée. Trop écrasée, elle arrive au point de penalty mais Féret semble avoir peur de toucher Ahamada et ne touche pas le ballon.

La défense toulousaine est en feu, encore sur un centre de Catherine, Alessandrini voit sa tête échouer sur le montant. Mais ce n'est que partie remise, sur un dégagement de Costil mal négocié par Ahamada, Alessandrini en vrai renard vient marquer un but important pour le Stade Rennais. Le stade exulte et applaudit son joueur. Ahamada passe une sale soirée. (1-0)

Rennes continue de pousser et est récompensé une nouvelle fois. Encore sur un dégagement de Costil, Didot rate son contrôle et Féret en profite. Il lance Sané côté droit qui sert Erding. Le turc ajuste Ahamada et délivre le Stade de La Route de Lorient. (2-0)

En 5mn Rennes a renversé la rencontre et se dirige droit vers la barre des 40 points.

Erding effectue un travail formidable et se débarrasse de 2 joueurs. Il est poussé dans la surface par Abdennour mais Enjimi oublie encore le penalty.


Pour Mevlut azuzu ! Enfin de la réussite pour le Rennais !

Rennes rejoint Saint-Étienne à la 4ème place du classement et à 3 points de Marseille. Toulouse plonge dans le ventre mou. Les bretons auraient dû obtenir deux penaltys mais le score fait oublier ces événements. Le manque de réalisme aura donc été fatal aux Toulousains.   

A noter l'absence de Pitroipa, jouant la finale de la CAN avec le Burkina Faso, malheureusement perdue. Le jeune rennais pourra se consoler avec le titre de meilleur joueur du tournoi qu'il vient d'obtenir. Pour Pitou azuzu ! Vive Roazhon !

H.G.





Notez
Rédigé par Hugo Gimenez le Lundi 11 Février 2013 à 12:19





Mercato Foot sur livefoot.fr foot live




Les News



Vente de piercing langue

Vote pour ce site