jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
YouTube Channel
Rss
Newsletter
   

Aaron Ramsey : l’explosion de Rambo


Rédigé par Miary Mahasoro le Mardi 29 Avril 2014 à 18:44

Longtemps décrié du côté d’Arsenal, Aaron Ramsey réalise une saison 2013-2014 exceptionnelle. S’il a mis du temps à s’exprimer au haut niveau, Rambo a commencé sa marche en avant, et ne semble pas disposé à s’arrêter de sitôt.



Aaron Ramsey fait partie de ces talents précoces que les clubs s’arrachent très vite. Après avoir longtemps hésité entre le rugby et le football, Ramsey penche pour le ballon rond. Il fait ses gammes dans le club gallois de Cardiff, et gravit rapidement les échelons. Il fait ses débuts avec le club de son cœur à 16 ans, devenant le plus jeune joueur à évolué sous ce maillot. Il signe dans la foulée son premier contrat pro. C’est en 2008 que tout va s’accélérer pour Ramsey. Il débute quasiment tous les matchs de Cup de Cardiff, qui arrive à se hisser en finale. Il entre en jeu lors de cette finale perdue 1-0 face à Portsmouth. Lors de cette campagne en coupe, Ramsey va taper dans l’œil de nombreux club comme Manchester United, Everton ou Arsenal. Son volume de jeu extraordinaire, qui lui permet de couvrir tout le terrain, mais aussi une qualité de passe magnifique ainsi qu’une fine technique, une intelligence de jeu et un sens du tacle et du « fighting spirit » propre au britannique, font de Ramsey un joueur unique. C’est finalement les Gunners qui remportent le gros lot, contre un chèque de 6,3 millions d’euros. C’est alors que commence son histoire d’amour tumultueuse avec Arsenal. 

Lors de son arrivée, Wenger déclare que « Ramsey peut devenir un jouer exceptionnel et que, quand il commencera à marquer, il ne s’arrêtera plus. » C’est dans ce climat de confiance que Ramsey fait ses débuts en septembre 2008 avec Arsenal. Il se distingue de suite en signant une passe décisive pour Emmanuel Adebayor lors de son premier match. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Ramsey aime faire les choses vite ! Dix jours plus tard, il délivre deux autres passes décisives, dont une talonnade magique pour Nicklas Bendtner. Il attend le mois d’octobre pour marquer son premier but sous les couleurs d’Arsenal, en Ligue des champions ( ! ) face à Fenerbahçe. Il devient à l’occasion le cinquième plus jeune joueur à marquer dans cette compétition. S’en suit d’autres magnifiques performances qui lui ouvrent la porte de la sélection. Il fête ainsi sa première sélection avec le Pays de Galles en novembre. Rambo, comme il est surnommé, pour parcourir des distances marathoniennes pendant les matchs, étale à l’Angleterre entière son formidable potentiel. Cependant, la progression de Ramsey va se briser en 2010. 27 février 2010, Arsenal est en déplacement à Stoke City. Les Gunners dominent le match, mais le score est de 1-1. A la lutte avec l’attaquant des Gunners Nicklas Bendtner, le défenseur anglais de Stoke Ryan Shawcross dépossède le danois du ballon, mais le pousse trop loin. Désireux de mettre un impact physique, Shawcross jette son mètre 91 et ses 80 kg sur le ballon. En face, Ramsey met sa jambe en opposition pour récupérer le cuir. Shawcross, lancé, touche le ballon, mais surtout la jambe de Ramsey. Un impact terrible qui glace le stade. Ramsey se tord de douleur, et les joueurs d’Arsenal demandent de suite le changement en se tenant le visage dans les mains. Ramsey est évacué sur civière sous assistance respiratoire. Les examens révèlent une double fracture tibia péroné. Son bourreau Shawcross, est exclu et sort en pleurs comprenant la gravité de la blessure. La saison de Ramsey est terminée. S’en suit un long passage à vide pour le gallois

Ramsey ne retrouve le chemin des terrains qu’en novembre 2010. Il est cependant barré par une grosse concurrence avec notamment Cesc Fabregas, Samri Nasri, Denilson ou encore Alex Song. Il d’abord prêté pendant 3 mois à Nottingham Forrest pour regagner du temps de jeu avant d’être reprêté dans la foulée à Cardiff, son club formateur, jusqu’à la fin de la saison. Il déclare alors que « c'était le bon moment pour revenir, jouer quelques matchs et aider Cardiff à prendre quelques points pour revenir au sommet du championnat. » Un retour bénéfique pour les deux parties, et Ramsey monte alors en puissance. Il annonce alors avoir été heureux d’avoir pu aider Cardiff, mais qu’il désirait désormais s’imposer à Arsenal. De retour en Premier League, Ramsey retrouve peu à peu son niveau. Rambo attend le mois de février 2011 pour inscrire son premier but de la saison.  Wenger déclare alors que Ramsey est prêt pour la Premier League. Il montre un très grand caractère, ce qui lui permet de devenir capitaine de la sélection galloise à seulement 20 ans ! Cependant, les mois à venir seront durs pour Ramsey. En effet, les saisons 2011-2012 et 2012-2013 sont compliquées pour Ramsey. Il peine à retrouver son niveau de jeu, et semble perdu sur le terrain. Il rate de nombreuses occasions immanquables, perd beaucoup de ballon, n’a pas d’influence sur le jeu et surtout il n’a plus ce même engagement dans les duels. En 2012, Arsène Wenger va déclarer : « C’est une période difficile pour Aaron. Il n’a plus la même activité et semble appréhender les duels. C’est compréhensible après sa grave blessure. Mais j’ai confiance en lui pour rebondir. » Ramsey finit ces deux saisons péniblement, et à l’été 2013, des rumeurs de transferts naissent, les supporters étant devenus dubitatifs quant au potentiel de Ramsey. Cependant, Wenger déclare qu’il n’a aucune intention de vendre Ramsey. Et lors de cette saison 2013-2014, Rambo va éclabousser l’Europe de tout son talent et faire taire tous ses détracteurs. 

L’arrivée de Mesüt Özil ravit les supporters des Gunners, qui se réjouissent de la venue d’une star pour gagner un premier titre depuis 9 ans. Cependant, la vraie star de ce début de saison, c’est Aaron Ramsey. Le gallois, qui était connu pour sa capacité à peu marquer, score la bagatelle de 11 buts en 17 matchs toutes compétitions confondues, soit plus que lors de ses cinq précédentes saisons avec Arsenal ! Wenger assure alors qu’il a « passé un cap physiquement et tactiquement. Il est devenu encore meilleur techniquement et encore plus présent dans les duels. » Ramsey porte alors Arsenal sur ses épaules, et il n’a jamais eu autant d’influence sur le jeu des Gunners, par ses buts, mais aussi par ses passes décisives (7 caviars en Premier League). Ramsey va cependant être freiné par une blessure qui va le priver des terrains de janvier à mars. Ramsey revient en avril, et après deux matchs pour se remettre à niveau, il repose sa patte sur le jeu d’Arsenal avec 1 but et 1 passe décisive face à Hull City. Ce lundi encore, Aaron Ramsey a délivré une magnifique prestation face à Newcastle avec des passes clés, beaucoup de ballon récupéré, une activité énorme et surtout une influence énorme dans le jeu des Gunners. Devenu le nouveau chouchou des « Gooners », Rambo est devenu la figure des jeunes d’Arsenal qui commencent à arriver à maturité et à exprimer leur énorme potentiel. Nul doute que Ramsey ne voudra pas s’arrêter là. L’ascension de Rambo ne fait que commencer.










Mercato Foot sur livefoot.fr foot live