jeunesfooteux
Rédigé par Miary Mahasoro le Mercredi 5 Août 2015 à 12:48

Angel Di Maria : Un casse-tête pour Laurent Blanc


Il ne manque désormais plus que l'officialisation pour assurer la venue d'Angel Di Maria du côté de la capitale. S'il va indéniablement apporter énormément au Paris Saint-Germain, son positionnement ne risque pas d'être un casse-tête pour Laurent Blanc ?



Angel Di Maria sera parisien, c'est maintenant un secret de polichinelle. Le joueur s'est ainsi annoncé lui-même au club parisien. Quasiment membre du Paris Saint-Germain, Laurent Blanc va devoir trouver le meilleur poste pour le génial argentin. Ce qui ne sera pas une mince affaire. L'an dernier, Di Maria a tout d'abord connu un début de saison tonitruant avec Manchester United. Avec des buts et des passes décisives à foison, l'international argentin rentabilisé pleinement les 75 millions d'euros investis sur lui. Cependant, une blessure va faire virer le rêve de Di Maria au cauchemar complet. Ayant du mal à revenir sur les prés, sa famille se fait cambrioler ce qui le fragilise énormément. Enfin de retour sur les terrains, son coach Louis Van Gaal décide de se passer de ses services, lui préférant le très défensif Ashley Young. Il ne joue quasiment pas lors de la seconde partie de la saison, et exprime son mal-être lors de la fin de l'exercice : il veut quitter Manchester. La piste, logique puisque déjà brûlante lors du dernier mercato estivale, du Paris Saint-Germain est alors rouverte. Et après des semaines de négociations, un accord a été trouvé pour un transfert avoisinant les 63 millions d'euros. Se pose maintenant une question : où faire évoluer le magicien Di Maria ?


Angel Di Maria est un joueur au profil recherché : technique, capable de redoubler les courses, il est aussi capables de dribbles dévastateur, et peut même finir les actions. D'abord à Benfica puis au Real Madrid, c'est sur les côtés qu'Angel Di Maria se révèle. A gauche, il peut déborder et délivrer des caviars aux attaquants. A droite, il peut rentrer sur son pied gauche et décocher une frappe dans la lucarne opposée. Une large palette qui lui a valu d'être un titulaire en puissance au Real Madrid. Mais c'est avec l'arrivée de Carlo Ancelotti que Di Maria va réellement prendre une autre dimension. Repositionné au milieu de terrain, son volume de jeu, ainsi que sa créativité et sa qualité de passe lui font atteindre le grade d'un des meilleurs milieux de terrain de la planète. Il a joué un rôle déterminant dans l'obtention de la Decima. Il est cependant poussé vers la sortie et la suite est connue. Cette polyvalence peut être un casse-tête pour Laurent Blanc. En effet, le poste à renforcer dans l'effectif parisien est celui d'ailier gauche, notamment après les sorties décevantes d'Ezequiel Lavezzi. Nul doute que l'argentin aura un rendement supérieur à celui de son compatriote. Cependant, ce poste est ces derniers temps régulièrement occupé par Edinson Cavani. Installé l'uruguayen sur le banc de touche aurait un effet néfaste sur le joueur, qui n'est déjà pas enchanté par l'idée de joueur sur une aile. De plus, difficile d'imaginer la mise sur le banc du géant suédois Zlatan Ibrahimovic. Sur le côté droit, Laurent Blanc semble croire à l'énorme potentiel du brésilien Lucas Moura. De plus, l'argentin est souvent moins à l'aise sur le côté droit de l'attaque. Reste le poste où Di Maria s'est révélé au monde entier : le milieu de terrain. Avec la possible perte de Thiago Motte, le milieu de terrain parisien devra être remodelé. Pour cela, Yoann Cabaye est parti quand Benjamin Stambouli a pris le chemin inverse. Stambouli, milieu défensif solide, n'est cependant pas un titulaire en puissance dans l'effectif pléthorique du PSG. On peut imaginer Laurent Blanc remanier son milieu de cette façon : installé Marco Verratti en tant que milieu défensif, avec devant lui Blaise Matuidi et Angel Di Maria. Ce milieu est à première vue alléchante, avec les deux moteurs Matuidi et Di Maria, qui, par leur courses incessantes, donneront sûrement le tournis aux défenses adverses. Cette composition n'offre cependant pas beaucoup de garanties défensives. Difficile également d'imaginer Laurent Blanc modifier son plan de jeu, en passant d'un 4-3-3 à un 4-2-3-1 ou encore à un 4-4-2 en sapin. Bref, si l'arrivée du génial argentin est une addition majeure à l'effectif parisien, elle s'accompagne d'interrogations tactiques. On souhaite bon courage à Laurent Blanc !  




Mots clés : Di Maria, PSG

Notez