jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
YouTube Channel
Rss
Newsletter
   

Arsenal FC : Plus dure est la chute


Rédigé par Miary Mahasoro le Mardi 15 Avril 2014 à 18:37

Après un début de saison plus que prometteur, la saison d’Arsenal s’est peu à peu effritée. Avec une incroyable fébrilité face aux cadors de la Premier League, les Gunners vont maintenant chercher à consolider leur 4ème place, synonyme de Ligue des Champions, en plus d’essayer de gagner son premier titre en 9 ans.



Arsenal FC : Plus dure est la chute
1er septembre 2013, les supporters d’Arsenal sont les plus heureux du monde. Après avoir reçu les refus de nombreux joueurs majeurs, et une défaite humiliante à domicile contre Aston Villa,  Arsenal annonce l’arrivée de Mesüt Özil dans les derniers instants du mercato. L’arrivée de l’allemand pour 50 millions d’euros marque le changement de politique du club londonien, qui a enfin fini de rembourser son stade lors de l’été 2013.  Une nouvelle qui booste les supporters mais aussi l’équipe. En effet, le début de saison d’Arsenal est canon, au contraire des saisons précédentes. Les londoniens s’installent en tête de la Premier League, sous l’impulsion d’un Mesüt Özil déjà meilleur passeur d’Angleterre. Mais l’allemand n’est pas le seul facteur de la réussite des Gunners. Le gallois Aaron Ramsey réussit un début de saison de feu, avec 8 buts et 6 passes décisives ! Avec un Özil parfaitement intégré, un Ramsey en grande forme, et des Walcott, Giroud et Wilshere qui bénéficient des caviars de l’allemand, Arsenal s’installe confortablement en tête du championnat. Malgré une gifle prise à Manchester City 6-3, les Gunners tiennent un rythme de champion. Cependant, le début de la deuxième partie de saison des Gunners va être un tournant pour eux.

Lors du Boxing Day, Arsenal perd son prolifique milieu de terrain Aaron Ramsey, qui se blesse à la cuisse. Wenger évoque alors « une blessure sérieuse. » Un coup dur, qui en appelle un autre. Le 5 janvier 2014, lors d’un derby en FA Cup face à Tottenham, Theo Walcott sort sur blessure, et en profite pour chambrer les supporters rivaux. Ce qu’il ne sait pas encore, c’est que sa saison vient de se terminer ce soir là. En effet, les médecins diagnostiquent une rupture des ligaments croisés. Après Aaron Ramsey, Arsenal perd son meilleur buteur de l’an passé, quelques jours après le gallois. Deux blessures qui arrivent au plus mauvais moment pour les Gunners, avant des mois de février et de mars de tous les dangers. 3 jours plus tard, Arsenal reçoit une fessée monumentale face à Liverpool, 5-1, avec 4 buts encaissés en seulement 20 minutes ! Une humiliation qui est marquée par la baisse de forme d’un homme : Mesüt Özil. Lui la recrue phare, le joueur de classe mondiale tant espéré, n’est que l’ombre de lui-même. Il est d’ailleurs sorti dès la 60ème minute de jeu, subit les moqueries des supporters adverses, et est qualifié de flop par les journalistes anglais. Pour finir, son mois de février colossal, Arsenal reçoit le Bayern Munich en Ligue des Champions. Aux grands matchs les grands joueurs comme l’on dit. En début de match, Arsenal bouscule véritablement les bavarois. 8ème minute pénalty provoqué par Özil. L’allemand se charge du pénalty lui-même. Manqué. Ce tournant du match, va coïncider avec la montée en régime du Bayern, et la défaite d’Arsenal 2-0. Özil est donc au centre de toutes les critiques. Certains spécialistes avancent même qu’Arsenal joue mieux sans lui, qu’il ne se plaît pas à Londres, et qu’il n’est tout simplement pas un grand joueur. Après ce mois de février raté, Arsenal doit entamer un mois de mars encore plus difficile.

Lors de ce mois de mars, Arsenal doit affronter le Bayern Munich, Tottenham, Chelsea et Manchester City ! Un mois de mars XXL donc pour les londoniens. Qui commence mal par une défaite face au modeste Stoke City. Arrachant le nul à Munich 1-1, et remportant le derby à White Hart Lane 0-1, Arsenal se redonne un peu de confiance. Une confiance retrouvée au bon moment, avant d’affronter Chelsea pour le 1000ème match d’Arsène Wenger sur le banc des Gunners. Quoi de mieux qu’une 1000ème pour battre celui que Wenger n’a jamais battu, José Mourinho ? Une 1000ème qui va alors se transformer en cauchemar. Les démons du match de Liverpool ressurgissent, et Chelsea humilie Arsenal 6-0 à Stamford Bridge. Arsenal se fait toujours avoir sur les mêmes actions. Perte de balle au milieu de terrain, la défense se retrouve de suite exposée à l’attaque adverse. Là aussi, Arsenal est mené 4-0 à la mi-temps et est en plus réduit à dix suite à l’exclusion de Kieran Gibbs après une main de.. Chamberlain ! Une humiliation qui va clairement entamer la confiance des Gunners, qui concède le nul le match suivant face à Swansea, avec un but de Mathieu Flamini contre son camp à la 91ème minute. Le titre est alors bien loin pour Arsenal, qui perd même sa 4ème place après une nouvelle déconvenue 3-0 sur le terrain de l’équipe surprise de l’année, Everton. Arsenal doit alors batailler pour la 4ème place sans Mesüt Özil blessé face au Bayern, Jack Wilshere, blessé en sélection, et Aaron Ramsey qui a subit une rechute. Des éléments clés absents qui ont fait défaut aux Gunners. Ayant tiré une croix sur le titre, Arsenal se concentre désormais pleinement sur la FA Cup pour gagner son premier titre depuis 9 ans ( ! )

Car si Arsenal a clairement peiné en championnat, il a affiché une bonne forme en FA Cup. Ayant éliminé Tottenham, Liverpool, Coventry et Everton, les Gunners se retrouvent en demi-finale face au tenant du titre Wigan, qui a entre autre sorti Manchester City. Un match clé qui tombe à un moment où les Gunners sont en plein doute. Et encore plus lorsque Per Mertesacker provoque un pénalty transformé par Jordi Gomez. Les supporters d’Arsenal croient alors vivre un cauchemar, mais Mertesacker se rattrape en égalisant à la 82ème minute, et Arsenal s’impose finalement aux tirs aux buts. Les londoniens s’offre alors une finale face à Hull City, 13ème de Premier League. Une sérieuse chance de titre pour Arsenal, qui peut sauver sa saison. De plus, Aaron Ramsey est de retour, Jack Wilshere et Mesüt Özil devrait être remis pour la finale qui aura lieue le 17 mai. Des forces vives qui seront revenues au bon moment pour Arsenal.

Si les Gunners remportent la FA Cup, ils devront cependant se renforcer pour tenir la route en championnat et en Champions League. En effet, Mesüt Özil, même critiqué, reste un très grand joueur, mais tous les joueurs arrivant en Premier League mettent 6 mois voir 1 an pour s’adapter aux exigences, tactique, mentale et surtout physique de la Premier League. S’il possède en l’allemand un vrai crack, Arsenal doit en ajouter encore à son effectif. Olivier Giroud affirme une méforme depuis février, lui qui n’a jamais marqué contre Manchester City, Chelsea ou encore Liverpool ! Un attaquant de classe mondiale est alors indispensable pour espérer faire basculer les Gunners comme un vrai candidat au titre. Arsenal manque aussi d’un véritable milieu défensif, car les Gunners prennent trop de but en contre, notamment dans les grands matchs. Julian Draxler, Jackson Martinez, Javier Hernandez, Lars Bender… Autant de noms ronflant annoncé du côté d’Arsenal. Arsène Wenger devra mettre la main à la poche pour renforcer son équipe, et redorer le blason d’un club qui a perdu un peu en notoriété ces derniers temps.










Mercato Foot sur livefoot.fr foot live