jeunesfooteux
Rédigé par Yohann Petit le Jeudi 21 Août 2014 à 17:18

Barrages "des clubs champions" : quelles équipes découvriront la phase de poules ?


La Ligue des Champions est, comme chaque année une nouvelle occasion, et encore plus depuis la réforme mise en place par Platini, de découvrir de nouvelles têtes parmi les poules de la si prestigieuse Ligue des Champions. Qui pointera le bout de son nez cette saison ?



La « voie des champions » protège donc les champions des pays, qui doivent batailler pour obtenir leur qualification à travers les tours préliminaires, en leur permettant d’éviter les clubs « non champions » des autres pays qui sont également invités à disputer ces tours d’écrémage.


Red Bull Salzbourg – Malmö

Le champion d’Autriche a pris un léger avantage sur son homologue Suèdois avec une victoire 2-1 à l’aller. Mais ce but largement évitable à la 90ème minute encaissé par un Gulacsi très peu inspiré dans les cages auteur d’une sortie manquée qui a vu le ballon retomber dans les pieds de Forsberg.

Il s’agirait ici d’une découverte pour le club entraîné par Adolf Hütter car, depuis la refonte du club suite à son rachat en 2005, les phases de poules n’ont jamais été atteintes avec des éliminations au troisième tour de qualification en 2007 contre le Shaktar Donetsk et à ce stade de la compétition contre les Israëliens du Maccabi Haïfa et de l’Hapoël Tel-Aviv respectivement en 2009 et 2010. Le club déjà quintuple champion d’Autriche emmené par son capitaine et meilleur buteur de l’histoire du club Jonathan Soriano, franchirait un palier supplémentaire sur l’échiquier européen.

Les Suèdois de Malmö, accompagnés de leur buteur international Markus Rosenberg, auront néanmoins une carte à jouer puisqu’une victoire 1-0 suffirait à leur bonheur. Le club formateur de Zlatan Ibrahimovic n’en serait pas à son coup d’essai s’il franchissait cette étape car, même si il n’a jamais connu la phase de poules de la Ligue des Champions dans la formule telle qu’on la connait aujourd’hui, il avait marqué l’histoire en 1979 en devenant finaliste de la Coupe des Clubs Champions face à Nottingham Forest, une autre époque.

Dans la lignée de leur progression et du résultat du match aller, le Red Bull Salzbourg possède donc un avantage.


Steaua Bucarest - Ludogorets Razgrad

Le match aller disputé dans la capitale Roumaine a vu les locaux l’emporter en toute fin de partie. En effet, après un très bel arrêt sur penalty à la 34ème minute de Stojanov sur une frappe de Alexandru Chipciu, les Bulgares ont finalement craqué à la 88ème minute sur une frappe du même Chipciu dans le filet gauche à l’opposé. Une rencontre finalement assez équilibrée même si les Bucarestois ont appuyé sur l’accélérateur en deuxième période avec 4 frappes cadrées.

Même si le club Roumain, fort de son histoire avec une victoire et une finale en Coupe des clubs Champions en 1986 et 1989, est présent de temps à autres en phase de poules ces dernières saisons (de 2006-2007à 2008-2009 et en 2013-2014), le fait est qu’il n’y a plus remporté un succès dans la phase finale dans la compétition depuis la saison 1996/1997, autant dire très longtemps. L’objectif est donc tout trouvé si les hommes de Constantin Gâlcă parvenaient à franchir ce barrage.

Le Ludogorets Razgrad est, dans une moindre mesure, un club jeune en progression un peu à l’image de Salzbourg. Le club fondé au débuts des années 2000 et parti du bas de l’échelle en 4ème division bulgare est aujourd’hui triple champion de Bulgarie en titre. Le club fut éliminé au deuxième tour de qualification de la Coupe aux grandes oreilles en 2012 pour sa première participation, puis en barrages face à Bâle la saison dernière. Les investissements de Kiril Domuschiev, propriétaire du club Bulgare depuis 2010, seraient alors encore plus récompensés même si le club devra continuer à accueillir ses matchs à 330 kilomètres dans la capitale Bulgare compte tenu d’un stade de seulement 6 000 places non adapté à Razgrad.

Au bénéfice d’une plus grande expérience, on peut imaginer que le Steaua aura plus de chances de se hisser en phase de poules.


Aalborg - APOEL Nicosie

Aalborg a concédé le nul 1-1 à l’aller, ce qui donne donc un petit avantage aux chypriotes. Les danois dominateurs en nombre d’occasions et en terme de possession de balle ont ouvert le score par Thomsen à la 16ème minute avant que Oliveira ne vienne conclure une action en une touche de balle de l’APOEL à la 54ème minute. Le champion danois pour la 4ème fois de son histoire a disputé sa dernière Ligue des Champions lors de la saison 2008-2009. Loin d’être des faire-valoir, les danois avaient alors terminé 3èmes de leur groupe avec 6 points devant le Celtic Glasgow et en prenant 1 point à domicile contre Villareal et à Old Trafford face au Manchester champion d’Europe en titre. C’est ce qui reste principalement comme leurs seuls faits d’armes dans la plus relevée des compétitions.

Les chypriotes, longtemps écartés du gotha européen dès les premiers tours préliminaires, ont connu une belle montée en régime et ce, surtout grâce à l’APOEL. Lors de la saison 2009-2010 d’abord où des nicosiotes novices avaient réussi à arracher 2 points à l’Atletico Madrid et 1 autre sur le terrain de Chelsea. Les insulaires ont remis ça deux ans plus tard mais en tapant cette fois un grand coup sur la tête de quelques clubs habitués puisqu’ils ont réussi l’exploit de terminer premiers d’une poule composée du Shaktar Donetsk, Porto et le Zenit Saint-Petersbourg en allant à chaque match chercher le nul sur leur terrain et en décrochant la victoire à domicile contre les portugais et les russes. Et ce n’est pas tout car les chypriotes sont ensuite parvenu à sortir l’OL, pourtant archi favori, aux tirs aux buts avant d’exploser logiquement face au Real au stade des quarts. La destination est désormais plus qu’un simple objectif pour les touristes car c’est aujourd’hui une terre d’accueil de nombreux portugais ou brésiliens qui renforcent l’effectif. Cette saison, les recrues se nomment Carlao, auteur de bonnes performances lors de son passage à Sochaux où il était encore l’an passé, Papazoglou ou De Vicenti passés par l’Olympiakos ou Rafik Djebbour, international Algérien.

Nicosie dispose des meilleures cartes en main pour goûter une nouvelle fois aux poules.


Maribor - Celtic Glasgow

C’est dans le premier quart d’heure que les défenses ont cédé dans la première manche de ce duel en terres slovènes. En effet, les écossais ont ouvert la marque dès la 6ème minute par Mac Gregor avant que Bohar, oublié dans la défense écossaise ne gagne son face à face contre Craig Gordon à peine 8 minutes plus tard.

Maribor, c’est le quadruple champion en titre de Slovénie, autant dire que les adversaires nationaux sont loin derrière. En Europe, ils n’ont connu qu’une seule fois la chance d’accéder aux poules de la tant convoitée Champions. Et c’est le Lyon de Sonny Anderson qui en avait fait les frais en Août 1999 et par 3 buts à 0 sur le total des deux matchs, donc de belle manière. Depuis, le club vivote entre tours de barrages en Ligue des Champions et phases de poules de l’Europa Ligue sans grands résultats.

Le Celtic Glasgow, c’est l’habitué des tours de qualification chaque année. Et quasiment chaque saison, ils ne manquent pas ce rendez-vous. Le club, 45 fois champion d’Ecosse vainqueur de la Coupe des Clubs Champions en 1967 face à l’Inter du grand Herrera, a même atteint plusieurs fois les huitièmes de finale en 2007, 2008 et 2013. Le club s’appuie toujours sur une base écossaise avec une partie présente en sélection avec Gordon, Commons, Mulgrew, Forrest mais a un effectif très cosmopolite avec d’autres internationaux tels que Matthews (Pays de Galles), Ambrose (Nigéria), Johansen (Norvège), Pukki (Finlande), Kayal et Biton (Israël). De quoi en inquiéter plus d’un tout de même.

Les écossais qui étaient déjà favoris avant l’aller et ne devraient pas voir une énième qualification leur échapper dans leur bouillant Celtic Park.


Slovan Bratislava - BATE Borisov

C’est grâce à un centre détourné dans ses propres filets par Jablonsky que les biélorusses sont parvenus à faire la différence en fin de première période. Mais Bratislava est revenu plus conquérant, et, en dominant dans le contrôle du ballon en deuxième période, a réussi à égaliser par l’ancien lillois Robert Vittek.

Le double champion en titre slovaque ferait tout simplement la découverte de la Ligue des Champions s’il parvenait à passer l’obstacle Biélorusse. Les bratislaviens ont réussi au mieux à se hisser jusqu’au 3ème tour préliminaire en 2009 et 2011 mais étaient tombés contre l’Olympiakos et l’APOEL Nicosie. Les slovaques n’ont connu qu’une seule et unique phase de poules en Europa League lors de l’exercice 2011-2012 qu’ils avaient atteint en se débarrassant de la Roma en barrages (2-1 en score cumulé sur la double confrontation). Ensuite, hormis un match nul à domicile face au PSG, aucun autre point n’était rentré dans leur escarcelle.

Au BATE, en revanche, on sait faire des performances. En cas de qualification, ce serait la 4ème fois que le club viendrait se frotter au top européen. Lors de la première présence en 2008-2009, l’équipe de l’ex bloc soviétique était parvenue à prendre 2 points à la Juventus et 1 autre à Saint Petersbourg. La saison 2011-2012 leur permis d’arracher un nul à domicile contre le Milan tandis que la saison suivant fut encore plus surprenant avec un départ canon par 2 victoires 3-1 à Lille et contre le Bayern qui allait alors être champion d’Europe cette saison là avec un nombre minime de défaites. Vitali Rodionov qui avait participé à ces deux succès par deux buts est d’ailleurs toujours présent dans l’effectif.

L’avantage est donc indéniable pour Borisov dans ce barrage.



Mots clés : LdC

Notez