jeunesfooteux
Rédigé par Florian Crosnier le Samedi 12 Octobre 2013 à 18:03

Benzema : des critiques dénuées de sens?


Depuis quelque temps, l'attaquant français Karim Benzema ne cesse d'être critiqué, tant par les supporters de l'Équipe de France, que par les supporters du Real Madrid. Mais ont-ils raison de le critiquer autant?



Les raisons de ces critiques

Le natif de Lyon est critiqué, surtout en Équipe de France, pour une seule raison : l'envie. L'attaquant n'affiche pas la même envie lorsqu'il revêt le maillot bleu, qu'avec la "camiseta blanca" du Real Madrid. Il donne l'impression de se sentir tellement important, qu'il n'a besoin de faire aucun effort, et cela même pour ses coéquipiers. Pire encore, il ne se donne même pas à fond, alors qu'il est censé représenter son pays aux yeux du monde entier ! Beaucoup de personnes se posent la même question : Karim Benzema aime-t-il vraiment l'Équipe de France, ou revêt-il le maillot bleu simplement pour gagner plus d'argent? Et c'est là que ressort sa déclaration en décembre 2006, au micro de la radio RMC : “L’Algérie c’est le pays de mes parents, c’est dans mon cœur, mais sportivement, je jouerai en équipe de France.“ L'interrogation sur son amour pour le maillot bleu est donc grandissante. Malheureusement pour lui, les statistiques récentes ne jouent pas en sa faveur : l'attaquant reste, avant hier, sur 1216 minutes sans le moindre but avec l'Équipe de France (disette stoppée hier, au bout de 1222 minutes avec un but à la 51e minute, contre l'Australie). Chose qui, bien entendu, est inconcevable lorsque l'on veut être le meilleur. Mais outre le fait qu'il ne marque pas, Benzema joue mal. On pourrait croire qu'il délivre des passes décisives, qu'il est toujours actif sur le terrain, qu'il ne cesse de proposer des solutions, qu'il redescend pour aider ses coéquipiers en difficulté défensivement... Mais rien de tout ça ! Il ne se contente que de faire figuration à la pointe de l'attaque. Il est vrai que, ces-derniers temps, la plupart des joueurs de l'Équipe de France sont mauvais, et ce n'est en aucun cas la faute de Benzema. Il n'a pas le soutien, ni les passes qu'il aimerait avoir. Cependant, les Bleus ont besoin d'un leader, d'un joueur qui puisse faire la différence. Les supporters pensaient que l'ex-Gones pouvait remplir ce rôle. Mais il en a été autrement. Et ce n'est sûrement pas de ce Benzema là qu'à besoin l'Équipe de France en ce moment.

Ces prestations se répercutent sur celles qu'il effectue avec Madrid. Le français n'est plus autant actif qu'il ne l'a été avec le Real, et les supporters madrilènes vont même jusqu'à critiquer son manque cruel d'efficacité. Cette combativité que le "coach Mou" (surnom donné à l'entraineur José Mourinho) avait réussi a lui inculquer, s'en est allé. Même s'il en est le principal responsable, il ne l'est peut être pas entièrement. En effet, cette perte de combativité, ainsi que le début des critiques du côté de Bernabeu, coïncide avec le moment où Mourinho partait au clash avec ses dirigeants, et qu'il se mettait à faire des choix tactiques pour le moins étonnant (mette Iker Casillas sur le banc par exemple). Cette affaire a-t-elle perturbé l'attaquant français? Nuls doutes que cela a impacté sur son moral, et ses prestations en sont la preuve. Cependant, les critiques des madridistas envers lui sont peut être trop dures. Benzema, c'est tout de même 190 match avec le Real, pour 91 buts et 47 passes décisives. Bilan plutôt bon pour un joueur qui est "en manque d'efficacité".

Des statistiques honorables
 
Il ne faut pas oublier que l'attaquant n'a que 25 ans, il a encore de belles années devant lui. Peu de joueurs ont des statistiques aussi élevées que lui à son âge. Pour preuve, prenons les deux meilleurs attaquants français, champion du monde 98 : David Trezeguet, et Thierry Henry. Pour rappel, le premier c'est 590 matchs pro pour 298 buts, tandis que le second c'est 878 matchs pro pour 400 buts,  213 passes décisives, et meilleur buteur en Équipe de France (51 buts), rien que ça.

Au niveau des buts, Benzema n'a rien a envier à ses aînés, au contraire. Au même âge (c'est à dire à la fin de la saison 2002-2003) Trezeguet a mis 122 buts en club, et Henry en a mis 143. Pour une question d'équité, les stats de Benzema que nous allons citer s'arrête à la fin de la saison 2012-2013. Entre l'Olympique Lyonnais et le Real, il a quand même mis 153 buts. En sélection, la tendance s'inverse, puisque les anciens ont mis tout le deux 22 buts à cette époque, contre seulement 15 pour le madrilène. Mais si l'on fait le total, ce-dernier est bien devant les deux autres avec 168 buts, suivit de près par Henry (165 buts), et plus loin Trezeguet (144 buts). Pas mal pour un joueur que l'on ne cesse de critiquer.
 
Ce n'est pas tout, Benzema est aussi un passeur décisif. Une qualité relativement rare chez les attaquants de pointe. David Trezeguet en est l'exemple parfait puisqu'au même âge il a donné... 0 passe décisive ! L'ex-lyonnais, quant à lui en a déjà délivré 54, simplement en club. Il est vrai que cette stat reste loin des 88 de Thierry Henry, mais n'est tout de même pas négligeable. Et comme pour la question des buts, cette tendance tend à s'inverser en Bleu, puisque "Titi" en a fait 8 avec l'Équipe de France, et "Benzebut" en a fait 10. On voit bien là que le madrilène est capable à la fois de marquer, mais aussi de donner la dernière passe, pour pouvoir faire marquer les autres. Une preuve d'altruisme, qui est en contradiction avec certaines critiques concernant son égo.
 
 
Le monde entier, et la France en particulier, s'acharne sur le cas Benzema, à croire que cela leur procure du plaisir. Mais à la vue de ses statistiques à seulement 25 ans, l'ancien lyonnais est de loin le meilleur attaquant que la France ait connu ces-dernières années, avec notamment une qualité rare de passeur décisif, en plus de celle de buteur. Au lieu de le tirer vers le bas, notamment avec des critiques qui sont souvent non-fondées, les médias comme les supporters devraient changer leurs fusils d'épaule, et soutenir un joueur qui n'a pas cessé de faire vibrer la planète foot.



Mots clés : Benzema, EdF

Notez