jeunesfooteux
Rédigé par Sophian BENAMER le Mercredi 27 Novembre 2013 à 10:02

Cinq matchs... cinq défaites!


L'OM étant déjà éliminé de la course aux 8es de finale c'est un cinquième match pour une cinquième défaite Olympienne. Marseille a désormais de fortes chances de terminer sa campagne européenne avec un zéro pointé.



Steve Mandanda : « On est loin du niveau des grandes équipes européennes. Il faut travailler »

Voilà une compétition bien difficile pour l'olympique de Marseille. Défait une nouvelle fois 0-2 à l'Emirate Stadium, Marseille concède pour la cinquième fois consécutive une nouvelle défaite.
On pourrait revenir une fois de plus, sur le fait que l'OM soit tombé dans le groupe de la mort, ou sur le fait qu'ils jouaient à l'extérieur. Le fait est que, malgré un recrutement de premier choix l'été dernier, l'olympique de Marseille n'a pas l'étoffe d'un grand d’Europe.
Incapable de récolter un point en cinq rencontre, ce groupe F, bien que très difficile, était une très bonne manière pour les joueurs d'Elie Baup de connaitre une nouvelle fois les joies des grandes ambiances européenne et ainsi se frotter aux plus grands que son Naples, Borussia Dortmund et Arsenal.
Lâcher les chevaux, profiter de la compétition, jouer en « décontraction », sans anxiété. Force est de constater qu'il n'en a rien était, le club olympien passe ce matin pour un impuissant face aux colosses européens.
A l'instar d'un Jeremy Morel, certainement un des moins bons éléments sur le terrain, responsable d’un trop grand nombre d’erreurs (notamment de placements) nous prouve, à ses dépens, qu'à ce niveau, chaque erreur est impardonnable.
A l'issue du match Steve Mandanda est revenu sur la différence de niveau hier « Il reste un match, contre Dortmund. Quand on voit la différence avec Arsenal, on peut se dire que ça va être aussi difficile. Nous sommes dans un groupe où nos adversaires nous étaient largement supérieurs. On est loin du niveau des grandes équipes européennes. Il faut travailler. On se prend souvent pour des grands joueurs, ou des très bons joueurs, mais quand on voit ce qu’il y a en face, on n’est pas des grands joueurs, ni des très bons joueurs. Il faut se remettre en question » voilà qui ne manque pas de clarté.
Perdu pour la compétition européenne, l’Olympique de Marseille aura à cœur de ne pas lâcher le wagon de tête de la Ligue 1… Ils auront, désormais tout le temps pour s’y concentrer.



Mots clés : Arsenal, LdC, OM

Notez