jeunesfooteux
le Mardi 21 Mai 2013 à 19:17

Entraîneurs: La valse des bancs peut commencer


Habitué à faire vibrer les supporters pour les transferts des stars du pré, le mercato sera cet été animé par un grand chamboulement des maîtres des zones techniques. L'Europe du football s'apprête à vivre le plus grand bouleversement de coach jamais vu: United, City, Chelsea, le Real, le Bayern, le P.S.G., Naples, et dans une moindre mesure Everton ou la Real Sociedad, vont changer de coach. Que des clubs qui ont fini dans le haut de tableau des championnats majeurs et qui la saison prochaine changeront de tête à penser. Sans compter que les destins des entraîneurs de la Roma, Màlaga, Valence, de l'Inter ou du Milan ne sont pas encore scellés … Le grand jeu des chaises musicales peut commencer!



Pellegrini, Benitez, Ancelotti et Mourinho devrait tous changer d'air et de championnat cet été
Pellegrini, Benitez, Ancelotti et Mourinho devrait tous changer d'air et de championnat cet été
Alex Ferguson et Pep Guardiola au calme

Autant de grandes équipes orphelines de leur stratège, cela signifie inéluctablement des grands noms à la recherche d'un nouveau banc. Si du haut de son "p***** de perchoir" Sir Alex part pour une retraite bien méritée, pour les autres il va falloir s'activer pour trouver un nouveau challenge. Car la concurrence sera rude. Roberto Mancini, Rafael Benitez, Walter Mazzarri, Jose Mourinho, Carlo Ancelotti, Jupp Heynckes, voilà pour les lascars libres d'aller coacher où bon leur semble … Rien que ça! Sans compter que Luis Enrique, Manuel Pellegrini, Massimiliano Allegri ou encore Andrea Stramaccioni vont vraisemblablement venir jouer des coudes.

Certains ont prit les devants, et n'ont pas attendu la cohue estival. C'est le cas du Bayern et de Guardiola qui ont lié leur destin dès le mois de décembre, envoyant en retraite anticipée le pauvre Jupp Heynckes qui a pourtant rassasié la Bavière de records et trophées cette saison… Un Jupp Heynckes qui, a 68 ans, fait pourtant parler de lui à Paris et au Real (où il a déjà entraîné en 97/98 avec une Ligue des Champions à la clé). Si sa carrière est terminée "en Bundesliga", le vétéran allemand entend bien prolonger le plaisir à l'étranger. Concernant Manchester United, Fergie n'a pas laissé le club sans tête, l'annonce de son départ ayant été accompagnée de celle de l'arrivée de David Moyes en provenance d'Everton où il a passé les onze dernières saisons à sortir de l'ombre des Reds de Liverpool ses Toffees adorés. Mais c'est Everton, le perdant de l'histoire, qui va devoir trouvé un successeur à l'écossais …

Mourinho un pied et demi à Chelsea

Si United n'était plus habitué à changer d'entraîneur depuis un quart de siècle, en revanche à Chelsea on sait faire valser les "misters". Cet été un dixième coach en autant de saisons viendra donner le tempo des Blues de Londres. Il semblerait qu'à l'image du Bayern et de United, le club d'Abramovitch ait trouvé son bonheur en la personne de José Mourinho bien connu du côté de Stamford Bridge (2 Premier League, 2 League Cup, 1 FA Cup entre 2004 et 2007). Le "Mou" achève donc son aventure au Real sans avoir réussi à relever le défi qu'il lui avait été lancé, à savoir ramener la dixième LDC au club de Madrid. Florentino Perez, à l'approche des élections à la présidence, va devoir au plus vite trouver un nouvel entraîneur de haut standing. Tout laisse à penser que Carlo Ancelotti, récent vainqueur du championnat de France avec le P.S.G. débarquera très prochainement à Madrid avec la lourde tâche de ramener le succès et les trophées au Santiago Bernabéu.

Ainsi c'est donc le P.S.G. qui se retrouve à la quête d'un nouveau tacticien… La piste la plus chaude semblerait désormais mener à Rafael Bénitez, dont l'intérim à Chelsea, couronné de succès, s'achève. Les qataris, qui rêvaient de Mourinho, auraient jeté leur dévolu sur l'ex de Liverpool… Affaire à suivre.
D'autres qataris, ceux de Manchester City, se retrouvent aussi dans l'embarras de devoir trouver un successeur à l'italien Roberto Mancini. Pour les "Citizens" la solution semble se nommer Manuel Pellegrini. Le chilien, récent quart de finaliste de la Ligue des Champions avec Màlaga ne devrait pas faire de vieux os en Andalousie…

En Espagne et en Italie, ça bouge aussi

Espagne toujours, c'est la Real Sociedad qui a annoncé ce matin le départ de son entraîneur, le français Philippe Montanier en partance pour le Stade Rennais. Probable futur qualifié pour la prochaine Ligue des Champions, les basques vont devoir trouver un technicien expérimenté pour les joutes européennes à venir. En concurrence pour le précieux sésame, Valence, actuel cinquième de Liga et huitième de finaliste de LDC (face au P.S.G.) cette saison, devrait également se séparer d'Ernesto Valverde en poste depuis Novembre. 

En Italie c'est plus flou. Si la Juve désormais double championne en titre devrait conserver Conte, derrière ça devrait pas mal bouger. Walter Mazzarri, à Naples depuis quatre saisons, a annoncé qu'il quitterai le club de De Laurentiis. D'abord pressenti à la Roma il serait désormais proche de l'Inter. D'autre part le Milan A.C. qui a validé in-extremis son billet pour le tour préliminaire de la Champions ne devrait pas conserver Massimiliano Alegri, et Berlusconi souhaiterait voir arriver sur le banc milanais un ancien de la maison. Clarence Seedorf, qui passe ses diplômes d'entraîneur actuellement serait une option.

Difficile de s'y retrouver dans ce grand chambardement des bancs européens … Rajoutez à cela des entraîneurs comme Laurent Blanc ou Fabio Capello qui comptent bien se mêler à la danse et tous les ingrédients sont réunis pour faire vibrer toute l'Europe du foot durant l'été. Rumeurs et spéculations diverses n'ont pas fini d'alimenter les rubriques transferts des médias européens …




Notez