jeunesfooteux

Rédigé par Yohann Petit le Samedi 22 Novembre 2014 à 15:01

France : qui pour occuper le poste devant la défense ?


Le milieu de terrain défensif, un poste clé dans le football car c’est un des joueurs qui court le plus, qui est au centre du jeu chargé de couper les attaques adverses et de remettre son équipe sur les rails à la récupération en relançant le ballon. Un poste qui semblait avoir trouvé preneur dans le 4-3-3 de l’Equipe de France, mais celui pourrait être remis en cause à moyen terme. Explications.



La composition du milieu de terrain français était comme une évidence à la Coupe du Monde 2014 et Yohan Cabaye semblait être là pour quelques années à son poste de milieu récupérateur devant la défense. Mais comme dans le football, tout peut aller très vite, les questions vont vite se reposer pour Didier Deschamps si la situation venait à perdurer.

En effet, le ciel de Cabaye s’obscurcit de plus en plus. Il était arrivé fin janvier 2014 de Newcastle au Paris Saint-Germain, plein d’espoir, dans le but de détrôner Marco Verratti ou Thiago Motta du milieu parisien. Cependant, le milieu français pourtant devenu un maillon essentiel au sein de l’équipe résidente de Saint James’ Park, fait figure de remplaçant dans le club de la capitale, alternant les remplacements et les titularisations dans des équipes faites pour reposer les titulaires en vue de préparer les échéances européennes. En tout, il a totalisé 1401 minutes de jeu depuis son arrivée (soit environ 15 matchs entiers) sur le total qu’il aurait pu jouer (toutes compétitions confondues) soit 44% du temps de jeu du club seulement. Alors jouer statistiquement près d’un match sur deux ce n’est pas catastrophique, mais cette tendance est à la baisse. De plus, ses récentes prestations décevantes contre Lorient par exemple et la prolongation d’Adrien Rabiot sur le long terme ne devraient sans doute pas l’aider à jouer davantage. Le sélectionneur a, jusqu’à présent, fait la sourde oreille en disant que cela ne posait pas de problème pour le moment. Mais jusqu’à quand ?

Si Rio Mavuba semble avoir laissé passer sa chance faute de performances de la part du LOSC et plus souvent blessé ces derniers mois, d’autres se portent très bien.

Morgan Schneiderlin semble le plus tenir la corde pour commencer. D’abord réserviste pour la Coupe du Monde 2014, il a profité du forfait de Clément Grenier pour partir parmi les 23 sélectionnés au Brésil. Et depuis, il semble être la solution de remplacement numéro 1 à Cabaye pour le sélectionneur. Même si il semble être plus adapté à un poste de milieu juste un cran plus haut où il peut se projeter vers l’avant et apporter des actions de but à l’image de ce qu’il peut faire dans son club de Southampton, équipe en toujours en forme de Premier League, où il est titulaire indiscutable.

Ensuite, il reste deux numéros 6 de formation : Josuha Guilavogui et Maxime Gonalons.

Le premier, a connu une année compliqué due à un transfert à l’Atletico Madrid où il n’a fait que cirer le banc et un prêt en deuxième partie de saison à l’ASSE, son club de formation, où il a malheureusement eu quelques pépins physiques. En ce début de saison, il est titulaire avec Wolfsburg qui réalise un gros début de saison et qui va sans doute briguer une place en Ligue des Champions. Néanmoins, il faudra voir s’il est capable de tenir le même niveau de jeu tout au long de la saison.

Le second, a fait partie aussi de la liste des sept réservistes pour la Coupe du Monde. Le capitaine lyonnais, est un indispensable leader du club rhodanien à seulement 25 ans et dispose d’une très bonne qualité d’orientation et de « nettoyage » des ballons. De surcroît, il a davantage d’expérience du haut niveau que les deux précédents joueurs cités avec plusieurs saisons de Ligue des Champions et de Ligue Europa à son actif et il a démontré ses qualités dans le temps par rapport à un Guilavogui qui n’a pas pour le moment, de continuité sur le long terme. C’est pour cela qu’on peut penser qu’il pourrait être une belle alternative voire davantage dans le futur même si il n’est, pour le moment, pas placé haut dans la hiérarchie par Deschamps puisqu’il a été appelé lors de la dernière liste après le forfait de Blaise Matuidi.

A l’heure actuelle donc, Cabaye a l’air toujours intouchable dans l’esprit du capitaine champion du monde 98 mais si l’ex-lillois venait à rester dans une telle dynamique, il pourrait voir ses concurrents lui passer devant surtout si les clubs de ces derniers sont toujours dans la même forme. Dans l’idéal, Maxime Gonalons semble réunir le plus de critères pour lui suppléer mais n’est pour le moment pas le favori de Deschamps qui lui préfère Schneiderlin puis Guilavogui. Le pragmatique Didier Deschamps restera-t-il sur ses premiers choix ?



Mots clés : EdF

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Réagir à cet article