jeunesfooteux
Facebook
Twitter
Google+
YouTube Channel
Rss
Newsletter
   

Francis Coquelin : Le chaînon manquant des Gunners ?


Rédigé par Miary Mahasoro le Dimanche 1 Février 2015 à 18:20

Rappelé d’urgence de son prêt à Charlton il y a de cela 2 mois, Francis Coquelin est en train de devenir un titulaire en puissance à Arsenal. En enchaînant sa 5ème titularisation d’affilée, il impressionne par sa combativité et sa régularité. Focus sur ce jeune français devenu la nouvelle attraction des Gunners.



Francis Coquelin : Le chaînon manquant des Gunners ?

Un parcours semé d’embûches

 
Et si c’était lui la révélation de l’année en Premier League ? Prêté à Charlton (D2 Anglaise) au début du mois de novembre, Coquelin est rappelé de son prêt pour palier à l’hécatombe annuelle de blessures du côté du Nord de Londres. S’il est d’abord utilisé comme un second choix, il est rapidement aligné dans le 11 d’Arsène Wenger. Il ne l’a alors plus quitté, enchaînant les performances de grandes qualités. Coquelin est en train doucement de montrer l’étendue de son énorme potentiel. Formé à Laval, ce milieu défensif tenace est courtisé par de nombreux clubs. C’est finalement Arsenal qui arrive à arracher sa signature en 2008. Il y effectue quelques apparitions, mais est prêté au FC Lorient en 2010 pour y gagner du temps de jeu. De retour de son prêt, Coquelin effectue sa première en championnat sous le maillot des Gunners, lors du naufrage des siens à Old Trafford (8-2) en 2011. Il effectue quelques autres apparitions, mais souvent en tant qu’arrière droit pour pallier aux blessures. Cependant, Coquelin aperçoit une éclaircie lorsqu’Alexandre Song, alors seul milieu défensif du club, quitte Arsenal pour rejoindre le FC Barcelone. Au lieu de ça, Arsène Wenger décide d’acheter Mikel Arteta, milieu central voir milieu offensif de formation, comme remplaçant de Song. Coquelin est alors à nouveau prêté, cette fois-ci du côté de Fribourg. S’il a montré d’excellentes choses lors de son prêt à Lorient, Coquelin n’arrive pas à confirmer son talent du côté de l’Allemagne, où il est régulièrement utilisé comme milieu gauche, lui milieu défensif de formation. Le début de saison était encore la même rengaine pour Coquelin, jouant avec la réserve la majeure partie du temps. Il est alors une nouvelle fois prêté, cette fois-ci à Charlton, pour s’aguerrir. Un prêt qui va s’annoncer décisif pour le jeune milieu français.

La révélation de l’année

 
Il le dit lui-même, ce prêt à Charlton lui a fait un bien fou : « La Championship est un championnat très difficile. La Premier League est peut-être plus forte techniquement, mais en terme de puissance, de duels et d’engagements, je pense que la Championship est un championnat très dur. Cela m’a aidé pour mon retour en Premier League. » Rappelé après seulement 5 matchs disputés avec Charlton, Coquelin a d’abord effectué un petit séjour sur le banc avant d’avoir sa chance contre West Ham. Un match très compliqué à l’extérieur, face à l’une des équipes surprises cette année en Angleterre. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Coquelin a saisi sa chance. Tranchant dans ses interventions, solide dans les duels, bagarreur, mais aussi bon techniquement, il a tenu le milieu d’Arsenal à lui tout seul, menant son équipe à la victoire. Visiblement ravi par sa performance, Arsène Wenger ne tarissait pas d’éloges pour son protégé : « Il a très bien joué. Il a été très influent, et il a effectué une très bonne performance, pas seulement défensivement, il a aussi été tranchant dans ses passes, notamment dans les intervalles. Il a fait une très bonne prestation. » Privé de Mikel Arteta blessé, et bénéficiant d’une baisse de forme de Mathieu Flamini, Coquelin est titularisé lors du choc à l’Ethiad Stadium face au champion Manchester City. Et là encore, Coquelin va éclabousser la rencontre de sa classe. Grattant un nombre incalculables de ballons, notamment grâce à son anticipation, son côté guerrier est ressorti au grand jour. Haranguant ses partenaires dans les moments difficiles du match, il n’a pas hésité à donner de la voix pour replacer ses coéquipiers et les encourager. Un leadership important dans un effectif qui manquait peut-être de personnalité. En fin de contrat à la fin de la saison, Arsène Wenger s’est empressé de proposé une prolongation à son jeune milieu défensif. Une prolongation actée à « 99% » selon les dire du manager alsacien. En recherche de solidité défensive, Arsenal s’est peut-être trouvé son milieu défensif qu’il cherchait tant. Avec l’arrivée du défenseur brésilien Gabriel Paulista en provenance de Villareal, le secteur défensif des Gunners est désormais sécurisé. Ils peuvent ainsi regarder vers l’avenir de façon positive. Coquelin lui, encore auteur d’une solide prestation ce week-end (victoire 5-0 des Gunners face à Aston Villa) peut prétendre à un avenir radieux du côté de l’Emirates. Le français a commencé son ascension et compte bien viser les sommets. 










Mercato Foot sur livefoot.fr foot live