Menu

L’EQUIPE NATIONALE ARGENTINE A TRAVERS L’HISTOIRE


25 Avril 2016 12:19 - écrit par Agathe d’Argentina Excepción


L’Argentine est bien connue pour ses prouesses dans le monde footballistique. Plusieurs des meilleurs joueurs de l’histoire sont argentins : Diego Maradona et Lionel Messi pour n’en citer que deux. C’est aussi un sport qui anime et émeut toute la population : en Argentine tout le monde est supporter d’une équipe, hommes comme femmes, enfants comme grands-parents. L’agence de voyage locale Argentina Excepción vous propose de revenir sur les évènements marquants de l’équipe nationale d’Argentine, dans l’histoire du Mondial.

1930 : la toute première Coupe du monde, en Uruguay

A la fois pour fêter le centenaire de l’indépendance du pays mais aussi parce qu’il est double champion olympique en titre, la première édition de la Coupe du monde de football se déroule en Uruguay. Parmi les grands favoris du tournoi, l’Uruguay et l’Argentine se rencontrent en finale. Seul le Brésil, éliminé au premier tour, déçoit. L’équipe argentine s’incline 2 buts à 4 face aux Uruguayens qui remportent le tout premier trophée de l’histoire du Mondial.

1978 : une coupe du monde sous dictature

En 1978, l’Argentine accueille la Coupe du monde de football alors qu’elle est dirigée de main de fer par la junte militaire, sous les ordres du Général Videla. L'une des salles d'interrogatoire, l'École supérieure de mécanique de la marine, était d'ailleurs quasi mitoyenne du stade Monumental, où devait se dérouler la finale. Des manifestations ont eu lieu dans plusieurs pays pour boycotter l’organisation par l’Argentine de cette Coupe du monde et quelques joueurs ont refusé d’y participer ; à l’image du joueur néerlandais Johan Cruijff.
En outre, plusieurs matchs ont été très controversés. En particulier le dernier match de poule Argentine-Pérou : pour se qualifier l’Argentine devait creuser un écart d’au moins quatre buts avec son adversaire et gagne miraculeusement son match 6-0. On accuse aujourd’hui l’Argentine d’avoir acheté ce match. Autre match à scandale : la finale contre les Pays-Bas au cours de laquelle les joueurs argentins sont suspectés d’avoir retardé le début du mach sous divers prétextes afin de laisser l’équipe néerlandaise en proie aux supporters argentins déchainés.

1986 : une intervention divine

La Coupe du monde de 1986, au Mexique, a marqué les esprits du monde entier de bien des manières. En effet les quarts de finale opposent l’Argentine à l’Angleterre, quatre ans seulement après la guerre des Malouines dont les Argentins ne se remettent toujours pas. Lors de ce mach le prodige Diego Maradona montre les deux facettes de sa personnalité : il marque un premier but en mettant volontairement la main, que l’on appellera par la suite la main de Dieu, que l’arbitre ne siffle pas ; puis un second but à la suite d’une chevauchée solitaire sur plus de la moitié du terrain. Ce dernier but sera d’ailleurs élu but du siècle para la FIFA, et Maradona consacré Ballon d’or de ce Mondial.

1990 et 2014 : Argentine –Allemagne, meilleurs ennemis

Sur les 20 éditions de la Coupe du monde de football qui ont eu lieu jusqu’à présent, l’Argentine s’est tout de même retrouvée 5 fois en finale, dont 3 fois contre l’Allemagne. En 1990 l’Allemagne de l’Ouest prend sa revanche sur l’Argentine et bat l’Albiceleste avec un point d’écart. Plusieurs premières pour ce match : c’est la première fois qu’une affiche de finale se répète d’une édition sur l’autre, et c’est la première fois qu’un gardien de but garde ses cages inviolées dans le temps réglementaire. C’est un penalty qui permet à l’Allemagne de gagner, penalty d’ailleurs très contesté car sifflé juste avant que le temps réglementaire ne s’écoule. En 2014, rebelote : la Mannschaft remporte son quatrième trophée au détriment de l’Argentine, par un but de Mario Götze lors des prolongations.






Les News

Mercato Foot sur livefoot.fr foot live