jeunesfooteux
Rédigé par Florian Crosnier le Dimanche 23 Mars 2014 à 23:59

Le Clasico de la renaissance


Après la victoire 2-1 du FC Barcelone au Camp Nou face à son grand rival le Real Madrid, voici le deuxième acte de la rencontre footballistique la plus attendue dans le monde entier : Le Clasico.



Le Clasico de la renaissance
29e journée de Liga, le Real Madrid est deuxième à égalité de points avec l'Atletico (70), qui a gagné face au Betis cette après-midi. Le FC Barcelone quand à lui est derrière avec "seulement" 66 points. Une victoire des Blaugranas leur permettraient donc de se relancer dans la course au titre.

Les compositions d'équipe :

Real Madrid : Diego López, Carvajal, Pepe, Ramos, Marcelo, Xabi Alonso, Modric (90e Morata), Di María (85e Isco), Ronaldo, Benzema (66e Varane), Bale.
Remplaçants: Casillas, Varane, Coentrão, Nacho, Morata, Isco, Illarra

FC Barcelone : Valdés, Alves, Piqué, Mascherano, Jordi Alba, Sergio, Xavi, Iniesta, Cesc (78e Alexis), Messi, Neymar (69e Pedro)
Remplaçants : Pinto, Pedro, Alexis, Adriano, Sergi Roberto, Bartra, Song

Ce match promet un grand spectacle. Des stars, du jeu, du talent, de la tension, des supporters en folie, voilà les ingrédients parfaits pour avoir droit à un grand match de foot. Et comme à son habitude, le Clasico respecte ses promesses. On joue seulement la 4e minute, et le français Karim Benzema s'offre une occasion en or, mais sa frappe va dans le petit filet de Victor Valdes. Pas moins de 3minutes plus tard, c'est le Barça qui attaque, Messi aux 25 mètres lance Iniesta dans la surface madrilène. Le champion du Monde ne se fait pas prier et trompe Diego Lopez, 0-1 au bout de 7 minutes de jeu. Le Real est cueilli à froid. S'en suit une domination nette du Barça, qui rate même le break par l'intermédiaire de Messi à la 16e minute. L'argentin, bien lancé par Busquets, emmène le ballon mais croise trop sa frappe devant le but madrilène. Le match connaît une forte intensité, et le Real ne se laisse pas abattre. 20e, Di Maria sur la gauche centre, et trouve la tête de Karim Benzema. Valdes n'a pas la main assez ferme et le ballon entre dans les buts des Blaugranas. Durant la célébration, le passeur décisif est victime d'un malaise et est pris en charge par le staff médical. Rien de bien grave puisqu'il se relève et se remet à courir. Trois minutes plus tard, Di Maria, décidément remit, fait un festival sur la gauche de la surface avant de centrer sur... Karim Benzema ! Esseulé de tout marquage, le français contrôle de la cuisse et enchaîne  une reprise de volée à bout portant qui fait mouche. 24e minute, Benzema 2 - Barça 1. Le français est même tout proche du triplé deux minutes plus tard, puisque sur un beau travail de Di Maria qui la lui met au deuxième poteau, le français ajuste Valdes du gauche, mais Pique sauve les siens sur sa ligne. Le match se joue à toute vitesse, et les actions vont d'un but à un autre. Le Real domine, mais n'arrive pas à faire le break, tandis que le Barça ne perd pas espoir, et reste concentré dans le match. Les Catalans sont récompensés à la 42e minute.Messi à la baguette, tente de trouver Neymar dans la surface, le ballon lui revient dans les pieds, et ne laisse aucune chance à Diego Lopez. 2-2 , tout est à refaire. A la suite de se but, Pepe, qui n'a pas apprécié que les catalans prennent rapidement le ballon, se chauffe avec Cesc, et lui assène un coup de tête, puis tombe. Ruse qui a fonctionné, puisque les deux joueur sécoppent d'un carton jaune. La Mi-temps est sifflée, 2-2 score de parité.

Pour la deuxième mi-temps, on prend les mêmes et on recommence. Le match ne baisse pas d'intensité, mais c'est Barcelone qui contrôle le tempo. Malgré ce contrôle, c'est bien le Real qui va reprendre l'avantage. A la 54e minutes, Alves est dépassé par Cristiano Ronaldo est fait faute, l'arbitre indique le point de penalty. Pourtant, les images montrent que la faute a bien été commise en dehors de la surface. CR7 s'en charge, et comme à son habitude, il le transforme. 55e, Real 3 - Barça 2. Le match continue, et les occasion aussi. Bale bute sur Valdes à la 59e, puis à la 60e Iniesta loupe d'un rien la lucarne d'une volée à l'entrée de la surface. Mais à la 63e minute, tout bascule. Messi lance Neymar dans le dos de la défense, ce-dernier est touché, très légèrement, par Sergio Ramos. Faute, pénalty, et carton rouge pour l'espagnol puisqu'il était le dernier défenseur. Messi se charge de la sentence, et transforme le pénalty. 64e, Real 3 - Barça 3, et un pénalty de chaque côté. A partir de là, le match va se hacher de plus en plus, et l'intensité va baisser. Ce n'est pas pour autant que Barcelone n'arrête pas d'attaquer, et Dani Alves, fragile en défense sur ce match, trouve le poteau sur une frappe croisée des 25 mètres. La fatigue se fait ressentir, mais le Barça continue cette domination. Les catalans sont même récompensé à la 82e, encore avec un pénalty. Iniesta se balade dans la défense madrilène, et Xabi Alonso le sèche grossièrement. Pénalty indiscutable, que va tirer bien entendu Léo Messi, et qui est transformé. L'argentin devient alors le meilleur buteur de tous les temps dans les Clasico. Après ce coup derrière la tête, le Real ne se relèvera pas. 3-4 score final, les barcelonais exultent.


 
Le match de ce soir est l'un des Clasico les plus excitant qui nous ait été donné de voir. Il y a eu du jeu, de l'envie, des éclairs de génie, de l'intensité, des buts et des retournements de situations. Bien que sur l'ensemble du match Barcelone a légèrement dominé, le match pouvait basculer d'un côté comme d'un autre. Cependant, ce sont bel et bien les catalans qui ont gagné, et ils ne sont désormais plus qu'à un point du leader l'Atletico Madrid. De quoi se relancer dans la course au titre.



Mots clés : Barça, Real Madrid

Notez





Mercato Foot sur livefoot.fr foot live