jeunesfooteux
le Mardi 12 Mai 2015 à 19:36

Le groupe des Parisiennes pour la finale de l'UEFA Women's Champions League




Le groupe des Parisiennes pour la finale de l'UEFA Women's Champions League
L'entraîneur de l'équipe féminine du Paris Saint-Germain Farid Benstiti a convoqué 19 joueuses pour la finale de l'UEFA Women's Champions League contre le FFC Francfort qui se disputera le jeudi 14 mai au Stade Friedrich-Ludwig-Jahn-Sportpark de Berlin et retransmis en direct sur France 2 (17h50). A noter que Caroline Seger et Kheira Hamraoui seront toutes les deux suspendues pour cette rencontre.

Gardiennes:
BERGER Ann-Katrin, KIEDRZYNEK Katarzyna
Défenseures:
BOULLEAU Laure, DELANNOY Sabrina, GEORGES Laura, HENNING Josephine, HOUARA-D'HOMMEAUX Jessica, KRAHN Annike
Milieux :
ALUSHI Fatmire, CRUZ Shirley, DALI Kenza, GAMA Sara, KACI Aurélie, MORRONI Perle
Attaquantes :
ASLLANI Kosovare, BRESONIK Linda, DELIE Marie-Laure, KATOTO Marie-Antoinette, SARR Ouleye

Absentes :
BENAMEUR Karima, DECLERCQ Léa, GEYORO Grace, HAMRAOUI Kheira (suspendue), HORAN Lindsey, KARCHOUNI Ghoutia, LAHMARI Anissa, SEGER Caroline (suspendue)


« Francfort, c’est un gros potentiel offensif avec des individualités très marquées. Elles ont des athlètes qui sont sur le front de l’attaque. Et puis derrière, elles ont des joueuses d’expérience, donc c’est une équipe assez complète où on anime avec de la créativité. Et puis l’esprit germanique, où l’on a l’habitude du sérieux, de l’application, on ne lâche rien. Avant le match, je donnerai le message d’un club qui travaille fort pour amener ses joueuses le plus loin possible. Celui d’un staff qui travaille sans limites pour que ses joueuses s’expriment au maximum et qu’elles soient potentiellement capables de gagner cette finale. Je dirai à mes joueuses, une finale, elle se joue ! Il ne faut pas de retenue, au niveau défensif ou offensif, il faut se livrer complètement, les actions offensives il faut les répéter, il faut les sublimer. Il faut être capable de se faire violence intérieurement, individuellement et collectivement. Et puis il faut être d’une efficacité redoutable dans les 20 mètres adverses. C’est ce que je vais demander à mes joueuses. La suspension de Caroline Seger ? Je disais dans une interview que nous étions tous les deux un peu orphelins, parce que nous avons perdu une finale tous les deux et nous n’en avons jamais gagnée. On s’était fixé cet objectif-là. C’est très compliqué de gérer Caroline Seger d’abord parce que c’est un exemple. Elle est d’une dureté sur un terrain très paradoxale par rapport à sa dureté dans la vie, c’est fou. C’est ça les grandes compétitrices. C’est ça qui va nous manquer surtout. Elle a donné beaucoup pour être en finale, elle a été exceptionnelle sur ces tours qualificatifs. C’est une vraie frustration, mais on va tout faire pour que, elle aussi, ait une part dans cette finale », a déclaré le coach parisien Farid Benstiti sur le site officiel de l’UEFA.






Notez