jeunesfooteux
Rédigé par Gael Simon le Samedi 12 Octobre 2013 à 11:44

Les Bleus étaient des Princes...




Les Bleus étaient des Princes...
Ambitieuse, audacieuse, volontaire, appliquée, enfin tranchante offensivement et terriblement efficace dès la perte du ballon, l’Equipe de France s’est imposée de fort belle manière hier soir face à l’Australie, confirmant ainsi sa bonne fin de match réalisée contre la Biélorussie quelques semaines plus tôt…
Pour ce match amical non sans pression, les Bleus devant réaliser une grande performance après plusieurs prestations médiocres, Didier Deschamps aligne une équipe résolument tournée vers l’offensive. Avec un trio Nasri – Cabaye – Pogba au cœur du jeu, l’idée du sélectionneur est de jouer, s’imposer techniquement et presque physiquement dans le camp adverse avec trois vrais joueurs de foot capables de maîtriser le jeu et gagner la bataille du milieu. Devant, la titularisation de Giroud en pointe et celle d’un Remy à droite mais amené à délaisser son aile pour venir évoluer à proximité du Gunner ainsi que la présence d’Evra et Debuchy dans les couloirs permettent d’envisager le fait que les Bleus vont utiliser les côtés pour déborder cette équipe Australienne et centrer dans la surface… L’idée de base de l’Equipe de France est donc plaisante, et pour une fois, la performance réalisée sur le terrain est à la hauteur des ambitions d’avant match…
Les hommes de Deschamps entrent, en effet, très bien dans leur match, ouvrant même le score dans les 10 premières minutes ! Le début de la rencontre est très rythmé, les Bleus acculant les Australiens dans leur propre camp et les empêchant, avec un énorme pressing dès la perte du ballon, de relancer proprement et de se projeter vers l’avant. Mais c’est surtout, et pour une fois, en possession du ballon que l’Equipe de France impressionne et fait la différence. Ca joue vite, le porteur du ballon a énormément de solutions devant lui, les attaques sont tranchantes, simples mais très efficaces et dévastatrices. Pour la première fois depuis longtemps, les hommes de Deschamps arrivent à faire le jeu face à un adversaire bien plus faible qu’eux. Au milieu, Nasri réalise une très belle partie, jouant un cran plus haut que Cabaye pour organiser le jeu mais se déportant aussi volontairement sur les côtés, tantôt à droite, tantôt à gauche pour éviter que l’Equipe de France ne dépende trop de l’aile gauche où joue Ribéry, tandis que les deux arrières latéraux réalisent une grande performance, avec de nombreuses montées tranchantes et de très beaux centres. Alors que Ribéry brille par sa vitesse de percussion et ses capacités à accélérer le rythme sur une prise de balle et que devant, le duo Remy – Giroud pose de sérieux problèmes à ses adversaires, le premier profitant des appels au premier poteau du second sur les nombreux centres Français pour gêner les Australiens dans le jeu aérien… Les Bleus jouent en 433, mais ça bouge beaucoup. Nasri venant jouer côté droit et Remy repiquant dans l’axe, ça joue en 442 à plat. Nasri évoluant un cran plus haut, le système se transforme alors en 4231. Les hommes de Deschamps évoluent même parfois en 343, lorsque les arrières latéraux participent aux attaques en venant de derrière et que Pogba redescend alors pour venir couvrir avec ses deux défenseurs centraux… Bref, la première période des Bleus est tout simplement parfaite ! Résultat ? 4-0 à la mi-temps, en toute logique.
Intelligemment, Deschamps profite de ce large avantage pour faire tourner son effectif et mettre en place d’autres formules offensives. Ainsi, Benzema rentre à la place d’un Giroud excellent en point de fixation et Sakho vient prendre la place d’un Abidal qui a passé une soirée bien tranquille. « La meilleure façon de respecter notre adversaire, c’est de continuer à jouer », voilà ce que dit notre sélectionneur juste avant le début de la seconde période. Et dès la reprise du match, les Bleus confirment qu’ils vont continuer à jouer. Debuchy dans la surface de réparation montre qu’il est bien plus fort techniquement que certains de nos joueurs à vocation offensive et Benzema se remet en confiance, marquant le but du 6-0 suite à un superbe débordement de Ribéry ! A l’heure de jeu, la France a gagné le premier set… Avec Benzema en pointe, la formule est différente. L’Equipe de France joue avec deux triangles au cœur de son jeu, le Madrilène décrochant beaucoup et formant un trio avec Cabaye et Nasri alors que Pogba, qui lui évolue en faux 6, forme un triangle avec Sakho et Varane et est ainsi la première solution dans la relance. Les Bleus passent donc plus par l’axe mais continuent à se procurer de nombreuses occasions. Suite à l’entrée de Valbuena, les coéquipiers de Lloris passent alors en 4231, pour gérer tranquillement la fin de match et utiliser Benzema dans la profondeur. L’occasion de voir quelques caviars donnés par le Marseillais, de nouvelles occasions mais pas de but… Résultat final, 6-0, on s’en contentera…
Grande performance des Bleus donc pour ce match amical face à l’Australie. Certains diront que l’adversaire du soir était faible. Mais l’est-il plus que la Biélorussie, que la Géorgie ? Pas forcément. Il y a quelques semaines, l’Equipe de France éprouvait les pires difficultés à battre ce type d’adversaire. Hier soir, elle a réalisé de très belles phases de jeu, elle a enfin mis du rythme et produit un beau football, simple mais ambitieux… Histoire de croire enfin en nos Bleus ?
Gaël Simon
 



Mots clés : EdF

Notez