jeunesfooteux
Rédigé par Fabien Guyon le Lundi 30 Mars 2015 à 12:01

Les Bleus se reprennent




Après la claque de jeudi, face au Brésil (1-3), les Bleus ont su se reprendre en s'imposant (2-0), face à des Danois peu inquiétants.

Une partie du stade Geoffroy-Guichard n'aura pas hésité à siffler les deux lyonnais, Jallet et Lacazette, titularisé par Didier Deschamps. Mais, à la 14ème minutes de jeu, Lacazette libère les Bleus et ouvre le score d'une très belle demi-volée, après un bon travail de Payet. Premier but sous le maillot tricolore pour le jeune attaquant de Lyon. Ce but aura permit au français de respirer, et de calmer certains supporters du stade Geoffroy-Guichard. Comme face au Brésil, Fekir a fait son entrée en seconde période. Malgré des sifflés, il a montré des choses intéressantes sur le côté droit, où son entente avec Jallet était parfaite.

Contre le Brésil, nous avons pu voir que les latéraux étaient en grosses difficultés. Mais face aux Danois, deux nouveaux joueurs ont fait leur apparition sur les côtés de la défense française. Jallet à droite, et surtout Trémoulinas à gauche ont marqué des points. Sur son côté, le joueur de Séville était présent offensivement, et précis dans ses transmission, contrairement à Evra lors du match face au Brésil. Seule petite mauvaise nouvelle de la soirée, la sortie sur civière du défenseur lyonnais, Christophe Jallet, blessé à l'épaule.

En attaque, les joueurs de Didier Deschamps ont profité de la faiblesse adverse pour se rassurer. Lacazette a brillé, et Giroud à fait son retour en inscrivant un but. En meneur de jeu, Payet a livré son meilleur match sous le maillot tricolore. Comme avec Marseille, l'ancien Stéphanois a donné de bons ballons aux attaquants, souvent passé par l'axe.

Très bons en première mi-temps, les hommes en Blanc se sont éteins au retour des vestiaires. Payet est devenu invisible, et Kondogbia a laissé un vide dans le milieu de terrain. Les entrées de Guilavogui, Matuidi et Valbuena n'ont rien changé. En première période, l'Equipe de France a frappé neuf fois contre une seule tentative danoise. En seconde période, le Danemark a frappé huit fois au but. Les Bleus six fois, sans trop cadrer.



Mots clés : EdF

Notez