jeunesfooteux

Rédigé par Sacha Zylinski le Vendredi 24 Octobre 2014 à 12:31

Ligue des Champions : un 3ème épisode de folie !


Des buts à ne plus savoir quoi en faire ! C’est ce que nous a offert la troisième journée de Ligue des Champions. Entre les cartons munichois et londoniens, sans oublier le choc Liverpool-Réal Madrid, le spectacle fut présent.




Le chiffre : 40.

C’est le nombre de buts inscrits après les premiers matchs de cette troisième journée de LDC. Avec ce nombre de buts, la soirée de mardi devient la seconde plus prolifique de l’histoire de la compétition derrière celle du 1er Octobre 1997 où 44 buts ont été inscrits. Ce record est à relativiser car à l’époque les rencontres se jouaient toutes en même temps. Mardi soir, seuls 8 matchs ont été disputés. Incroyable ! La 3ème journée de Ligue des Champions nous a offert au total 59 réalisations, soit une moyenne de 3,6 buts par match ! Chapeau Messieurs.

Le joueur :

Cet Adriano n’est pas prêt de signer au Havre ! Luiz, de son prénom, a marqué cette journée de Ligue des Champions de son empreinte. Et pas une petite. L’attaquant brésilien a inscrit 5 buts lors de la démonstration du Shaktar Donetsk contre le BATE Borisov (7-0). Il devient le deuxième joueur de l’histoire a réalisé une telle performance après le quadruple Ballon d’Or, Lionel Messi. Renversant !

Le hold-up :

Cette victoire, les parisiens ne la méritaient pas. Confronté au chat noir du foot français qu’est l’Apoël Nicosie ( http://www.lemonde.fr/sport/article/2012/03/07/nicosie-ejecte-lyon-de-la-ligue-des-champions_1653705_3242.html), le PSG n’est pas passé loin d’une sacrée déconvenue. Dominateur mais stérile, les coéquipiers de Thiago Silva, qui a enfin rejoué après une longue blessure, se sont heurtés à la solidité chypriote. Les parisiens sont même passés à un cheveu de perdre sans une intervention héroïque de David Luiz. Finalement, c’est le Matador Cavani qui a offert la victoire aux siens au bout du suspense à trois minutes du terme de la rencontre. Miracle !

Les tops :

eu, set et match. Bayern Munich contre l’AS Roma. Sur le papier, cette affiche avait tout du choc. Elle a finalement tourné à la démonstration. Les bavarois se sont imposés 7 buts à 1 contre des romains dépassés. Une prestation incroyable des hommes de Pep Guardiola qui aura permis à Frank Ribéry de signer son retour par une victoire et un but. Le Bayern s’impose une fois de plus comme un vainqueur potentiel de cette Ligue des Champions. A noter que ce n’est pas la première fois qu’une équipe coachée par Rudi Garcia se fait humiliée par Munich. En 2012, les lillois avaient perdu 6-1 à l’Allianz Arena. Rudi Garcia s’en souvient encore. Cauchemar !
L’autre grande performance de cette 3ème journée de qualification avait lieu du côté de Razgrad, en Bulgarie. Qui connaissait l’équipe bulgare du Ludogorets avant le 28 Août 2014, date du tirage au sort de la Ligue des champions pour l’édition 2014-2015 ? Sans doute très peu de monde. « Les aigles », comme on les surnomme en Bulgarie, sont pourtant la révélation de ce début de compétition. Ayant hérité d’une des poules les plus compliquées pour leur première participation dans la compétition, Ludogorets impressionne par son style de jeu très offensif et sa solidité défensive, qui laissent loin derrière elle son surnom de « petit poucet de la compétition ». Le Real Madrid et Liverpool peuvent en témoigner, puisque ces derniers se sont tous deux, imposés 2-1 face à cet équipe, les Reds ayant même dû attendre la 93ème minute afin d’assurer leur victoire. Mais les efforts des tenants du titre du championnat Bulgare ont fini par payer. Ludogorets a ainsi décroché hier sa 1ère victoire de l’histoire dans la compétition face aux Suisses du FC Bâle après une réalisation du défenseur Yordan Minev à la 90ème minute. Ce succès ayant de plus un goût de revanche, puisque les Bulgares s’étaient inclinés contre cette même équipe Suisse l’an passé, lors du 3ème tour des barrages de la compétition. A mi chemin de la phase de qualification, le Ludogorets Razgrad se situe à la deuxième place du groupe B, derrière les intouchables Galactiques s’étant imposés 3-0 hier face aux Reds à Anfield Road. Tous les espoirs sont donc permis pour les Aigles, qui pourraient bien être la belle épopée de cette édition.

Les flops :

Il y a des défaites qui font plus mal que d’autres, et qui laissent des traces au sein d’une équipe. On se souvient tous de la fameuse victoire 7 buts à 1 de l’Allemagne face au Brésil lors de la demi-finale de la coupe du monde, cet été. Le scénario s’est reproduit, en ce mardi 21 Octobre sur la pelouse du Stadio Olimpico de Rome, et c’est encore une fois une équipe allemande qui en est à l’œuvre. Le Bayern a véritablement écrasé l’AS Roma. Avec une possession de 65.3%, les Bavarois n’ont laissé aucune chance à l’équipe dirigée par Rudi Garcia. L’entraineur déclarait ainsi à la fin de ce match « Nous n’avons pas été au niveau ce soir. Ils étaient très forts, et nous avons moins bien joué que d’habitude, nous sommes restés spectateurs ». Le technicien français assume cependant sa responsabilité dans ce naufrage : « le coupable c’est moi, pas les joueurs ».
Une autre équipe s’est lourdement inclinée à domicile lors de cette journée, à savoir les Turcs de Galatasaray opposés au Borussia Dortmund sur le score de 4 buts à 0. Opposés à une équipe Allemande à la peine en championnat (ndlr : le Borussia se situe à la 14ème place de la Bundesliga), l’équipe du technicien italien Roberto Mancini est complètement passé à côté de son rendez-vous européen. Avec une précision au tir de seulement 10%, le vainqueur du dernier championnat turc n’est pas parvenu à inquiéter une très bonne équipe de Dortmund, emmenée par son buteur Pierre-Aymeric Aubameyang, auteur d’un doublé et élu homme du match.

Le but :

La victoire du Real Madrid face à Liverpool ferait presque oublier la belle victoire du voisin madrilène. Dans un stade de Vicente Calderon où le spectacle était au rendez-vous, les « colchoneros » ont infligé une manita à l’équipe suédoise du Malmö FF. 5 buts donc le premier est un chef d’œuvre collectif conclu par le jeune Koke. Cette victoire permet à l’Atlético Madrid de prendre la tête du groupe A avec 6points au compteur.

L’info :

En inscrivant un doublé face à Liverpool, Karim Benzema en est désormais à 40 réalisations en Ligue des Champions. Il dépasse à cette occasion l’attaquant espagnol Fernando Morientes et se trouve à la 13ème place du classement des meilleurs buteurs de l’histoire de la compétition. Le Français est également le 5ème meilleur joueur du classement des buteurs encore en activité dans l’édition 2014-2015. Loin derrière les 71 et 69 réalisations des géants Ronaldo et Messi, l’attaquant tricolore se rapproche cependant des 43 buts de Didier Drogba et des 42 buts d’un autre géant, cette fois-ci suédois, à savoir Zlatan Ibrahimovic. Un autre record est dans le viseur de l’ex joueur lyonnais, celui du meilleur buteur français de l’histoire de cette compétition détenu par Thierry Henry avec 51 réalisations.
A 26 ans, Karim Benzema dispose encore de nombreuses années devant lui afin de grimper dans ce classement, et continuer à marquer de son empreinte l’histoire de la Ligue des Champions.



Mots clés : LdC

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Réagir à cet article