jeunesfooteux
Rédigé par Yohann Petit le Vendredi 1 Août 2014 à 20:08

Milan AC : la saison de la relance ?


8ème à 21 points de la qualification en Ligue des Champions et à 45 du champion Bianconero, c’est un constat maussade qu’ont fait les Milanais au terme de la saison dernière. Autant dire loin des ambitions de 3ème place fixées à la fin de l’été 2013. Les Rossoneri devront donc relever la tête cette saison. Mais à quoi peuvent-ils désormais prétendre ?



Allegri, Seedorf et Inzaghi, 3 entraineurs se sont retrouvés sur le banc du Milan depuis début janvier. Le premier, en place depuis la saison du titre 2010-2011, est arrivé au bout de l’imposture dans un costume bien trop grand pour lui, avec une défaite 4-3 contre Sassuolo mi-janvier. Le Milan, alors déjà très loin des première places, décida d’offrir la place à Clarence Seedorf qui arrêta sa carrière à Botafogo au Brésil pour venir sur le banc Milanais. Auteur d’une deuxième partie de saison très encourageante avec 35 points en 19 matchs et une bonne 4ème place sur les matchs retour, on pouvait penser que l’embellie constatée allait permettre au coach néerlandais de poursuivre l’aventure. Malheureusement, les divergences d’opinions entre le coach et l’omnipotent Galliani appuyé par une non-qualification en Ligue Europa, ont eu pour conséquence le licenciement prématuré du malheureux Seedorf.

Son ex-coéquipier alors entraineur de la Primavera Milanaise a donc été choisi pour lui succéder. Le légendaire renard des surfaces n’a pas tardé à se mettre au boulot et à séduire son auditoire avec un leitmotiv : le travail. Un mot que ce modèle de professionnalisme tout au long de sa propre carrière va tenter de transmettre à ses joueurs. Au niveau du dispositif, Super Pippo semblerait privilégier un 4-3-3.


Qui dans le onze titulaire ?

Malgré que le roi Kakà soit reparti avec sa clause qui le permettait de se libérer en cas d’absence du club sur la scène européenne la saison suivante, le Milan a réussi (pour le moment ?) à conserver ses joueurs importants. En effet, Nigel De Jong, meilleur élément (et de loin !) de la saison dernière, sera indispensable à son poste de numéro 6 pour solidifier une équipe qui a encaissé 49 buts l’an passé malgré sa présence. Il devra donc être moins esseulé dans les bonnes performances pour cela.

Dans les buts, l’expérimenté Abbiati, malgré des prestations plus que moyennes a été conservé un an de plus, sans doute pour la transmission aux jeunes tandis qu’il y aura un duel Agazzi-Gabriel pour le poste de remplaçant.

L’homme de base de la charnière centrale sera le puissant Alex. Le Brésilien de 32 ans est arrivé cet été libre après la fin de son contrat au Paris Saint-Germain. Adil Rami, qui a été racheté à Valence à la suite de son prêt, est pressenti pour jouer aux côtés du Brésilien. Il sera en concurrence avec son compatriote Mexès qui a émis le souhait de rester jusqu’à la fin de son contrat.

Mattia De Sciglio et Ignazio Abate, tous deux internationaux Italiens, seront respectivement latéraux gauche et droite. Si ces deux joueurs ont un niveau conforme à ce qu’ils sont capables de faire, les couloirs seront bien occupés derrière.

Concernant le milieu, aux côtés de l’insubmersible De Jong, deux places seront disponibles. Andrea Poli et son rôle de piston est bien parti pour s’imposer même si Muntari et son indélicatesse au niveau technique et de l'intelligence de jeu pourrait encore donner des frayeurs aux tifosi. Du côté des jeunes, Riccardo Saponara et Cristante, en l’absence de Montolivo blessé au tibia (jusqu’au mois de novembre minimum) avant le Mondial avec l’Italie, a un profil comparable de distributeur et serait son remplaçant naturel.

La deuxième recrue est Jérémy Menez, lui aussi arrivé libre de la capitale Française. Pour le moment, le français partirait comme un titulaire sur l’aile droite. Keisuke Honda, Riccardo Saponara et M’Baye Niang sont également capables d’évoluer à ce poste. En outre, Adriano Galliani serait toujours à la recherche d’un joueur capable d’évoluer à ce poste. A gauche, Stephan El Shaarawy tentera de se racheter de saison précédente quasiment blanche à cause des blessures et devrait être un élément clé de la puissance offensive Milanaise.

Devant, Mario Balotelli a la confiance du Mister et inscrira au moins 10 buts comme il le fait depuis 2008-2009. Le renard Giampaolo Pazzini sera présent, une fois de plus et malheureusement, comme remplaçant Avec un tel attaquant dont le profil est rare, une association avec Balotelli que l'on a pu voir quelque fois, aurait été idéale par sa capacité à exploiter tous les ballon et à effectuer des appels incessants. Cela aurait également permis à Mario de se décharger un peu de sa charge d'attaquant en dézonant sans pour autant que l'axe soit abandonné. Mais la gestion de l'effectif qui a été réalisée avec le prêt de Petagna et la perte de Paloschi dont la moitié restant a été revendue, ne joue pas en sa faveur.


Quelles ambitions ?

Le fait de ne pas disputer de compétition européenne pourra peut-être offrir aux Milanais la possibilité d’être plus frais physiquement et de travailler davantage que leurs adversaires qui joueront le haut de tableau.

Même si l’effectif semble renforcé derrière avec l’arrivée d’Alex, on constate beaucoup d’interrogation au sein de la maison Milanaise. Abbiati inquiétant sur certains matchs a-t-il encore la capacité d’être à ce niveau ? L’aile droite sera-t-elle bien occupée avec un Menez trop inconstant partout où il est passé ou un Honda qui n’a toujours pas fait sa place ? El Shaarawy se remettra-t-il de sa saison de blessures ? Le milieu de terrain sera-t-il encore aussi dépendant du seul Nigel De Jong avec en plus l’absence de Montolivo ? Mario Balotelli fera-t-il enfin plus que des saisons moyennes ou justes « bonnes » ?

La valeur de cet effectif est donc, il est sûr, en deçà de ceux de la Juve et de la Roma. De surcroît, il ne semble pas non plus au niveau du Napoli et de la Fiorentina. C’est pour l’Europa League, sans doute avec l’Inter, que le Milan semble destiné à lutter cette saison. A moins que Filippo Inzaghi fasse des miracles également comme entraineur…



Mots clés : Milan AC

Notez








Mercato Foot sur livefoot.fr foot live