Menu
Jeunesfooteux
Jeunesfooteux

AS Monaco : un anniversaire douloureux pour l’ASM…


11 Septembre 2022 00:35 - écrit par

Souvenez vous, il y a 40 ans, septembre 1982... L'AS Monaco champion de France en titre lance sa campagne européenne.


Un anniversaire pas comme les autres pour les monégasques, un drame s’étant déroulé le 13 septembre 1982. Ce jour-là, la princesse Grace-Kelly de Monaco et sa fille Stéphanie, sont victimes d’un accident de voiture. Grace-Kelly sera déclarée morte le lendemain. C’est un véritable traumatisme que sont en train de vivre les monégasques.
 
Difficile de parler football dans un tel contexte. Je n’ose à peine évoquer cet article rédigé par Libéro Lyon en 2021 suite à un match houleux entre l’ASM et Lyon : « Contrairement à Grace-Kelly, l’OL a réussi sont tournant à Monaco. ». Comment peut-on manquer autant de respect et de discernement devant un tel drame ? Consternant.
 


Revenons au football. Difficile de prendre le relai pour Gérard BANIDE alors que son équipe vient de remporter le championnat devant l’ASSE. On ne change pas (ou peu) une équipe qui gagne. Résultat, très peu de mouvements durant l’inter saison, d’autant plus que l’équipe a toujours misé sur sa politique de jeunes (il faut reconnaître que cela leur a pas mal réussi).

Rappelons-nous de cette équipe déjà championne en 1978 avec des ONNIS, PETIT, DALGER ou encore COURBIS. Petit à petit, cette équipe s’est diluée, ONNIS et MOIZAN, puis EMON et DALGER sans compter le départ à la retraite de PETIT. Résultat, outre les étrangers Ralf EDSTROEM et Umberto BARBERIS, les dirigeants monégasques vont faire confiance aux jeunes comme Manuel AMOROS.
 


Le MUNDIAL 82 donnera l’occasion à Manuel AMOROS, Bruno BELLONE, Alain COURIOL et Jean-Luc ETTORI de s’exprimer au plus haut niveau.

Notamment Manuel AMOROS qui sera une des grandes révélations de ce MUNDIAL. Un véritable arrière latéral, très physique (parfois trop), très rapide, très technique et excellent dans ses relances.
 


Donc peu de mouvements à l'ASM mais tout de même les départs de Didier CHRISTOPHE à Lille, Roland COURBIS à Toulon et Jean-Marc VALADIER à Montpellier.

En contrepartie le numéro 10 nancéen Patrick DELAMONTAGNE vient poser ses valises dans le club de la principauté.
 

Début de championnat compliqué avec un déplacement à Bordeaux (défaite 3-1) et le nul concédé au PSG lors de la 2ème journée. Mais à l’issue de la 8ème journée, les rouges et blancs après un match nul 0-0 contre le LOSC, pointent à la 11ème place.

En tant que champion de France, l’équipe participe également à la Coupe d’Europe des Clubs Champions. Et pour ce 1er tour, les joueurs de la principauté seront opposés aux redoutables bulgares du CSKA SOFIA.

Problème, ces 4 dernières années, les monégasques n’ont jamais passé le stade du 1er tour de la compétition. Sortis successivement par les suédois de MALMOE en 1978, puis par les bulgares du LOKOMOTIV SOFIA en 1979, puis par les espagnols de VALENCE en 1980 et pour finir par les écossais de DUNDEE en 1981 (ces derniers corrigeant les rouges et blancs au stade Louis II 5-2).
 


Mais l’ASM c’est du costaud : ajoutez à la liste Alfred VITALIS, Eric PECOUT et parmi les jeunes, n’oublions pas Claude PUEL (21 ans le 2 septembre) ou Dominique BIJOTAT (21 ans). Problème pour ce début de saison, Ralf EDSTROEM est blessé, et Bruno BELLONE est retenu au service militaire, du coup, c’est Eric PECOUT (qui a été longtemps en disgrâce) qui doit relever le défi.


Un match aller qui se joue au stade du Ray à Nice très compliqué. Manuel AMOROS reste fidèle à son poste, difficile de le passer celui-là. C’est par lui que passent les actions les plus dangereuses. Mais en face, loin de subir, les bulgares arrivent à mener des attaques dangereuses stoppées par un Jean-Luc ETTORI des grands soirs. Pas grand-chose à dire, peut-être le but immanquable raté par Eric PECOUT….

En face l’équipe entraînée par NIKOLOV comprend des joueurs de qualité : VELINOV dans les buts, les frères DIMITROV, BEZINSKI et TOMANOV en défense, ILIEV et MLADENOV au milieu, DJEVIZOV, SLAVKOV et ZDRAVKOV en attaque. C’est quasiment l’équipe nationale bulgare !


Résultat du match aller 0-0. Tout va se jouer au stade VASSIL LEVSKI à Sofia. Eh bien, c’en est terminé pour MONACO.

Après prolongation, ZDRAVKOV et MLADENOV marquent. Résultat 2-0 pour le CSKA.
Pourtant comme le dit ETTORI : « Nous avons eu trois occasions franches. Mais la réussite n’est pas avec nous en ce moment. »


Bonjour et Au revoir… Maintenant, il faut se reprendre sur le plan national, car niveau championnat, c’est un peu moyen. L’ASM est à la 11ème place au classement.
 
Non vraiment, ce n’est pas un anniversaire comme les autres…