Menu

Arturo Vidal : le guerrier dont le Barça ne veut plus


Passé par le Bayer Leverkusen, la Juventus, le Bayern et aujourd'hui au Barça, Arturo Vidal devrait quitter le club catalan cet été. Mais pourquoi ? Milieu complet et infatigable, pourquoi s'en séparer ? Analyse d'un joueur généreux et à la longévité impressionnante et la carrière bien remplie.

12 Mai 2020 16:14 - écrit par


Barça : Arturo Vidal
Barça : Arturo Vidal
Aujourd'hui au Barça, Arturo Vidal a joué dans 3 championnats européens différents. Bundesliga au Bayern et au Bayer Leverkusen, en Serie A dans le milieu prodigieux de la Juventus, et en Liga dans les rangs du Barça. Milieu hors-pair, son endurance, son agressivité et sa solidité font de lui un pilier au milieu de terrain. En sélection il a disputé 115 matchs avec l'équipe A.
Partout où il a joué il a gagné des titres avec son équipe. 2 championnats du Chili avec Colo-Colo, 4 Scudettos, 3 Bundesligas, 1 Liga, mais aussi 1 Coupe d'Allemagne, 1 Coupe d'Italie et 2 Supercoupes d'Espagne et 2 en Italie. Avec sa sélection il a remporté les éditions 2015 et 2016 de la Copa América. En bref, l'armoire à trophées du chilien est bien remplie. Malgré toutes ses qualités, le Barça veut absolument s'en séparer. Bonne ou mauvaise idée ? 

Des qualités intrinsèques exceptionnelles

Partout où il passe, il s'impose comme titulaire indiscutable. Milieu ultra complet, il est endurant, physique, agressif, très bon défensivement mais apporte aussi énormément à l'attaque. Lors de sa dernière saison au Bayer Leverkusen en 2010-11, il inscrit 13 buts et donne 10 passes décisives en 44 matchs. Ultra polyvalent, il joue milieu défensif, offensif, relayeur ou même ailier. 

En 2011 il est transféré à la Juventus où il restera jusqu'en 2015. Il y est encore un milieu hors-pair et fini même meilleur buteur du club à l'issue de la saison 2012-13 avec 15 buts dont 10 en Serie A. Il formera le quatuor Vidal-Pogba-Pirlo-Marchisio au mileu qui a beaucoup marqué les esprits. Il quitte la Juventus en 2015 pour retourner en Bundesliga au Bayern entre autre pour palier le départ de Bastian Schweinsteiger du côté de Manchester United

Encore une fois, il laisse une magnifique empreinte sportive au Bayern, il y remplit un peu plus son armoire à trophées et reste le milieu que l'on connaît, infatigable et complet. Pour les bavarois, il jouera 124 matchs pour 22 buts et 18 passes décisives. Malgré quelques problèmes extra-sportifs comme un accident de la route en état d'ébriété pendant la Copa 2015, Vidal reste le milieu que l'on connaît. Il s'envole en 2018 pour la Catalogne et le FC Barcelone.

En demi-teinte au Barça

Le 3 août 2018, le Barça annonce avoir trouvé un accord avec Arturo Vidal pour un contrat de 3 ans. Le milieu chilien joue sa première saison avec le Barça d'Ernesto Valverde. Avec 53 apparitions, il joue en moyenne 51 minutes par match. Avec 3 buts et 7 passes décisives, il est un peu moins décisif offensivement mais toujours aussi précieux dans l'intensité et l'agressivité défensive. En témoignent les 10 cartons jaunes reçus lors de cette saison. Polyvalent, il est tout de même utilisé dans la plupart des matchs que ce soit dans l'axe et même parfois sur les côtés. 

Cette saison, il étai bien moins utilisé par Valverde avec 38 minutes en moyenne sur 15 apparitions en Liga. Un très faible total. Sous Setién c'est plus puisqu'en 7 matchs, il a joué 51 minutes en moyenne, dont 4 fois en tant que titulaire. C'est autant que depuis le début de la saison. En 22 matchs de Liga cette saison il a tout de même déjà inscrit 6 buts et donné 2 passes décisives. Aligné milieu ou sur le côté droit, Vidal montre qu'il est toujours aussi solide malgré son âge (33 ans).

 

Un salaire astronomique

Malgré toutes ses qualités, le Barça veut se séparer d'Arturo Vidal. En cause sûrement, son salaire, exorbitant. 7ème salaire du club derrière les stars Messi, Suarez ou Griezmann, il touche pas moins de 8,5M d'euros par an. Cela explique logiquement pourquoi le Barça aimerait le lâcher. Et c'est sûrement la même raison qui pousse Rakitic vers la sortie puisqu'il possède le même salaire que le chilien. Le Barça a besoin d'alléger sa masse salariale bien trop importante puisqu'elle dépasse les 510 millions d'euros par an. Un chiffre qui donne le tournis. 

S'il devait s'envoler vers une nouvelle destination, le chilien irait vraisemblablement en Serie A dans le cadre de l'échange pour Lautaro Martinez. Une destination qui lui colle bien puisque c'est en 2015, à la Juventus qu'il a sans doute réalisé la meilleure saison de sa carrière. Affaire à suivre. Mais s'il restait au Barça, son agressivité et son endurance à toute épreuve ferait un bien fou à un milieu blaugrana en difficulté.