Menu
Jeunesfooteux
jeunesfooteux

Euro 2020 : deux vraies raisons pour lesquelles l'Espagne ne sortira pas des poules


En cette période de matchs couperets de la dernière journée de poules de l'Euro, de grosses nations peuvent encore mordre la poussière et louper le wagon des huitièmes de finale. Et si l'on devrait livrer un pronostic sur une de ces dernières, on miserait volontiers sur l'Espagne de Luis Enrique.

22 Juin 2021 14:40 - écrit par


L'Espagne de Luis Enrique sera-t-elle éliminée de l'Euro dans les prochaines heures ? Il faut dire que les ibériques ont été particulièrement décevants sur les deux premiers matchs. Il est également vrai que leur préparation de cet Euro a été faussée par de nombreux cas de Covid-19 à gérer. Mais à l'aube de défier une Slovaquie deuxième ayant son destin entre les mains, on a plusieurs raisons de penser que le champion d'Europe 2008 et 2012 ne sortira pas vivant de ces phases de poules. Voici pourquoi.



 

L'Espagne a un effectif un peu juste

L'Espagne a un effectif de qualité, c'est certain. Mais combien de joueurs seraient dans les listes de l'Espagne entre 2008 et 2012 ? Le pays a encore beaucoup de très bons joueurs mais cela paraît un peu juste. Depuis le début de la compétition les ibériques se sont signalés par des carences individuelles à tous les postes. Titulaire à la pointe de l'attaque, Alvaro Morata a été maladroit face à la Suède malgré son but insuffisant contre la Pologne. Brillants cette saison, Rodri et Pedri ne dominent pas le milieu de terrain et le second semble accuser un déficit physique.

Néo-international espagnol, Aymeric Laporte n'a pas brillé contre Lewandowski et en Espagne on se demande à quel point la charnière Sergio Ramos - Raul Albiol aurait mieux défendu contre l'attaquant polonais. C'est donc peu dire que cet effectif manque de personnalités. Quant à Luis Enrique, la composition de sa liste était déjà contestée (Nacho, Iago Aspas...) et forcément si la Roja se rate contre la Slovaquie, cela va s'amplifier davantage. Bref, beaucoup de carences qui n'augurent rien de bon pour les espagnols.

L'Espagne semble avoir un mental en toc

Puis il y a un autre facteur qui effraie chez nos voisins hispaniques : le mental de ses joueurs. Parce que, comme l'a bien spécifié la presse nationale, certains joueurs ont semblé paralysés alors qu'ils jouent à Séville devant leur public. Certains joueurs comme Rodri, Morata, et Jordi Alba étaient comme abattus après le second match contre la Pologne. Alors qu'il est l'un des plus expérimentés, Jordi Alba était déjà à fleur de peau à la mi-temps (!) d'un certain Liverpool-Barça en 2019 (4-0). En conférence de presse, Luis Enrique a aussi paru inquiet après le nouveau revers de ses joueurs.

De plus, certains ont commencé à se chercher des excuses comme la mauvaise qualité du terrain à domicile. Peut-être mais cela accentue le sentiment que l'Espagne ne domine pas son sujet, n'a pas tout à fait l'effectif capable de soulever l'Euro, n'est plus maître de son destin et semble avoir baissé les armes. Reste donc le dernier match contre la Slovaquie pour confirmer cette tendance. Ou pour créer ce déclic tant attendu chez les hommes de Luis Enrique...



 

Un grand Monsieur de Chelsea, un observateur de l'actualité du football anglais, espagnol et... En savoir plus sur cet auteur