Menu
Jeunesfooteux
jeunesfooteux

Euro 2020 : les deux coups de coeur de l'Euro de notre rédacteur Jonathan ne sont pas ce que vous croyez !


Alors que la fin de l'Euro 2020 approche à grand pas et qu'il reste encore deux places en demi-finales à distribuer, le rédacteur Jonathan a déjà son avis sur ses deux coups de coeur de la compétition et tenait à vous les faire partager !

4 Juillet 2021 10:40 - écrit par


Espagne - Italie en demi-finales de l'Euro. Si la logique est respectée, ce qui n'a pas toujours été le cas dans cette compétition (n'est-ce pas Français et Hollandais par exemple ?), on devrait voir une finale contre l'Angleterre. Que le finaliste à Wembley soit espagnol ou italien, ce pourrait donc être les anglais s'ils ne capitulent pas avant. C'est parce qu'il est souvent arrivé de drôles de surprises chez les anglais dans les grandes compétitions qu'on s'avance avec extrême prudence. Après tout leur palmarès sonne creux depuis désormais près de 60 ans, non ? Mais ce n'est pas exactement notre sujet de conversation...

 

Revoir l'Espagne et l'Italie dans le dernier carré d'une grande compétition est une belle nouvelle pour le football

Espagne - Italie donc. Voici deux monstres du football international en demi-finales. La France de Didier Deschamps donc. Et visiblement que ce soit chez nos amis hispaniques ou transalpins, ce n'était pas vraiment programmé. A ma gauche, l'Espagne n'a pas été loin de prendre la porte au premier tour, avec certains joueurs décevants, un Luis Enrique critiqué depuis la construction de sa liste, et des résultats moyens. L'Espagne est en effet demi-finaliste avec une seule victoire en 5 matchs mais elle est encore là. Ce n'est pas un hasard.

A ma droite, l'Italie a brillé pendant sa campagne de qualification mais sortait d'une absence historique au Mondial. Elle a avancé, s'est reconstruite, et Roberto Mancini y a bâti un collectif parfaitement huilé, discipliné et guerrier. Sans stars, avec une belle alchimie entre jeunes pousses et expérience XXL, un peu comme ce qu'avait réalisé Antonio Conte en 2016. Ce n'est pas un hasard non plus. Après plusieurs désillusions ces dernières années, revoir les voisins italiens et espagnols au top est une magnifique nouvelle pour le football.

Même si l'Italie a été plus convaincante qu'une Espagne tout de même dominatrice contre la Suisse par exemple, le fait est que ces deux grosses nations sont demi-finalistes. Dans un tournoi à 24 équipes qui ouvrent plus de surprises (Danemark, Pays de Galles, Suisse, République Tchèque, et pourquoi pas l'Ukraine demi-finaliste), reste qu'on aura encore une grosse demie sur le papier entre nos amis méditerranéens. Tant pis pour les Bleus de Didier Deschamps et l'identité du vainqueur désormais m'importe peu. Leur seule présence dans le dernier carré émeut visiblement les deux pays respectifs. Il suffit de lire les gros titres de la presse italienne (et d'Espagne donc) pour s'en convaincre. Non messieurs, après des années d'errance, l'Espagne et l'Italie sont à leur place !

Un grand Monsieur de Chelsea, un observateur de l'actualité du football anglais, espagnol et... En savoir plus sur cet auteur







Mercato Foot sur livefoot.fr foot live