Menu
Jeunesfooteux
jeunesfooteux

FC Barcelone - Mercato : un ancien recruteur du Barça ne comprend pas l'échange Pjanic-Arthur Melo


Ancien recruteur pour le Barça en Amérique du Sud, André Cury s'est longuement confié pour le quotidien catalan Sport ces dernières heures. Il en a profité pour revenir sur le surprenant échange Pjanic-Arthur Melo réalisé en juin dernier par le FC Barcelone et la Juventus Turin. Et il ne mâche pas ses mots !

14 Avril 2021 12:40 - écrit par


L'été dernier, le FC Barcelone et la Juventus Turin se sont livrés à un troc qui n'a pas été bien compris par les acteurs du ballon rond. Arthur Melo a été transféré en Italie pour 72 millions d'euros tandis que Miralem Pjanic a effectué le chemin inverse en signant en Catalogne pour 60 millions. Si sur le papier tout le monde pensait que le Barça en sortirait le plus gagnant car Pjanic était aguerri au plus haut niveau, cela se passe moins bien sur le terrain pour les deux joueurs.

 

André Cury qualifie le troc Pjanic-Arthur Melo d'aberration

L'ancien lyonnais n'a joué que 17 rencontres en Liga avec Ronald Koeman. Au total, il a disputé 29 rencontres, et n'a livré aucun but et aucune passe décisive, c'est dire le rendement insuffisant. Des tensions sont même apparues entre les deux hommes il y a quelques mois. Quant à Arthur Melo, il ne fait guère mieux et un départ notamment du bosnien n'est pas à écarter cet été en cas de grosse offre. Interviewé par Sport, l'ancien responsable du Barça dans le mercato sud-américain André Cury est revenu sur un transfert qu'il n'a jamais compris.

"C'est l'une des plus grandes aberrations que j'ai vues dans l'histoire du football. C'est absurde. Vous changez Arthur, 24 ans, qui a un salaire net de deux millions, pour un footballeur de 31 ans qui doit avoir un salaire de six millions d'euros. Donc vous augmentez la masse salariale déjà très élevée. Il est normal qu'Arthur n'ait toujours pas réussi à développer tout son football, car il a débarqué jeune dans un club comme le Barça, et a eu plusieurs blessures qui ont gênées sa progression", a affirmé l'ancien recruteur du club culé. Difficile encore pour l'heure de savoir lequel de ces deux clubs a été le plus perdant dans l'histoire.

Un Monsieur de Chelsea, observateur de l'actualité du football anglais, espagnol et italien... En savoir plus sur cet auteur