Menu

FC Metz : Frédéric Antonetti usé mentalement ?

Coach en Ligue 1 depuis plus de 30 ans, Frédéric Antonetti a dépassé les 600 rencontres sur un banc cette saison, mais après tant d'années serait-il fatigué mentalement ?

30 Avril 2022 08:15 - écrit par


FC Metz : Frédéric Antonetti usé mentalement ?
Bastia, OGC Nice, LOSC ou encore AS Saint-Etienne, Frédéric Antonetti est passé sur de nombreux bancs de Ligue 1. Le coach corse de 60 ans est un des hommes des plus expérimentés du championnat de France avec plus de 600 rencontres à son actif et tire de là une de ses plus grandes forces. 

Mais cette saison, l'expérience n'a pas suffit, et le coach du FC Metz a reconnu lui même ne pas avoir réussi à tirer "le meilleur potentiel" de son équipe. Probablement relégué, Antonetti s'est montré lucide en conférence de presse aujourd'hui expliquant qu'il "croyait au maintien jusqu'au dernier match" mais qu'il ne fallait pas prendre "les gens pour des cons" en ayant encore espoir. Il faut maintenant "être digne" pour les 4 dernières rencontres. 

Antonetti vers une retraite en 2024 ?

On l'a ensuite interrogé sur les dernières rumeurs publiées par L'Equipe. Le quotidien français avançait une mise en retrait de "Fredo" qui passerait directeur du sport, la mise en poste de Benoît Tavenot comme numéro 1 et surtout l'envoi de Philippe Gaillot à Seraing, lui qui nourrit des relations difficile avec le Corse. Des informations qu'il a entièrement démenti, tout du moins celles relatives à sa personne. 
"Que des conneries, en ce qui me concerne en tout cas. [...] Faut pas penser pour moi, je suis assez grand pour penser moi-même. Moi j'ai deux ans de contrat, c'est pas moi qui décide, c'est le président qui décide et je n'ai pas encore parlé avec le président. Aujourd'hui je suis entraîneur donc j'entraîne point. SI j'ai envie de rester, ça dépend des conditions, si on a une équipe pour remonter directement ou non, il faut discuter. Ce qui me désole c'est de finir sur un échec. Le président me dit "tu restes entraîneur" je reste entraîneur." 
Le natif de Venzolasca a ensuite été questionné sur un éventuel sentiment de revanche vis à vis de cette saison ratée en tout point par le FC Metz, et il ne s'est dédouané. 
"C'est un trait de mon caractère ça. Après il y a l'âge aussi donc faut rester raisonnable, je me sens encore plein d'énergie, mais je vais sur mes 61 ans ça commence à compter. Ce qui est dommage c'est que c'est les plus belles années, celles où vous en savez le plus. J'ai encore de l'énergie, de l'enthousiasme mais j'ai commencé à 33 ans en première division, donc peut-être que ma tête se lasse un petit peu." a-t-il conclu en rigolant. 
S'il est conforté à son poste malgré la descente en Ligue 2, peut-on imaginer la fin de sa carrière au FC Metz d'ici une ou deux saisons après avoir remonté le club dans l'élite du football français ? Théorie possible. 







Mercato Foot sur livefoot.fr foot live