Menu
Jeunesfooteux
jeunesfooteux

FC Nantes : Kombouaré "ne rêvait pas d'entraîner le FCN", et pourtant...



Nommé entraîneur du FC Nantes à la place de Raymond Domenech, Antoine Kombouaré dirigera son premier match sur le banc des Canaris face à Angers SCO en Ligue 1. S'il a affirmé qu'il n'a "jamais rêvé d'entraîner le FCN", le Kanak doit pourtant tout à ce club...

14 Février 2021 05:40 - écrit par


Angers - Nantes : un derby pour la première de Kombouaré !

FC Nantes : Kombouaré succède à Domenech !
FC Nantes : Kombouaré succède à Domenech !
Angers SCO - FC Nantes est au programme de cette 25ème journée de Ligue 1 ce dimanche, du côté du Stade Raymond Kopa. En grande difficulté en L1, les Canaris occupent une inquiétante 17ème place au classement et Waldemar Kita a fait un nouveau choix fort en décidant de mettre un terme à sa (très courte) collaboration avec Raymond Domenech.

Ainsi, le FCN a trouvé son nouvel entraîneur, Antoine Kombouaré (57 ans), qui a beaucoup fait parler de lui lors de sa présentation officielle, face aux médias... "Je suis très content d'être là, mais je n'ai jamais rêvé d'entraîner le FC Nantes", "les joueurs sont mauvais et ils le savent, c'est aussi de leur faute, ils doivent être un peu responsables"... rien que ça. Chaud !

Les déclarations du Kanak auront surpris tout le monde, et pourtant, un lien très fort lie Antoine Kombouaré au FC Nantes... Retour en arrière.

Kombouaré - FCN : un lien fort les unit, et ce malgré les déclarations du Kanak...

Formé en Nouvelle-Calédonie au club du WS Plum Nouméa, Antoine Kombouaré fut repéré par le FC Nantes qui lui offrira la possibilité de venir intégrer son centre de formation en 1983, soit à l'âge de 20 ans. Après avoir quitté son île natale pour rejoindre la France Métropolitaine et plus précisément la Loire-Atlantique, le Kanak a su saisir cette belle opportunité offerte par les Canaris puisqu'à peine un an plus tard, il découvrait la Division 1 (Ligue 1 de l'époque) lors de la saison 1984/1985.

Puis à l'intersaison en 85/86, le FC Nantes fut contraint de se séparer de plusieurs éléments importants de son effectif comme Bossis, Bibard, Poullain, Leclercq, Furic ou encore Ramo. Après avoir recruté Vincent Bracigliano, mais aussi l'excellent défenseur international français Yvon Le Roux en provenance de l'AS Monaco, ainsi que le sensationnel milieu offensif international argentin Jorge Burruchaga (vainqueur de la Coupe du Monde 1986 au côté de Diego Maradona, puis finaliste en 1990), Jean-Claude Suaudeau décida alors de faire confiance à de nombreux jeunes joueurs issus du centre de formation nantais, pour son équipe première, dont... Antoine Kombouaré !

Et l'équipe-type du FCN avait de la gueule durant cette saison 1985/1986 : Bertrand-Demanes - Der Zakarian, Le Roux, Kombouaré, Ayache - Bracigliano, Touré, Burruchaga - Morice - Halihodzic, Amisse. Costaud sur le papier ! Et à vrai dire, ça ne nous rajeunit vraiment pas tout ça...

Avec de nombreux espoirs du clubs (Kombouaré, Der Zakarian Eydelie, Marraud, Frankowski...), les Canaris réalisèrent un très beau parcours en Coupe d'Europe durant cette saison (quart de finaliste de Coupe de l'UEFA) et le Kanak prit part aux victoires face au grand Partizan Belgrade ainsi que face au Spartak Moscou de l'excellent Dasaev. Le FC Nantes terminera également meilleure défense du championnat de France cette saison-là, avec seulement 27 buts encaissés en 38 matchs. Une belle récompense pour Antoine Kombouaré !

L'année suivante, Garande, Anziani et un autre international argentin, Olarticoechea, rejoignaient le FCN, puis par la suite de nombreux autres jeunes joueurs talentueux formés au club furent lancés dans le grand bain, au côté du natif de Nouméa, comme Didier Deschamps ou encore Marcel Desailly.

Le Kanak portera les couleurs du FC Nantes jusqu'en 1990, puis évoluera au FC Toulon et au PSG (avec son fameux but de la tête contre le Real Madrid qui avait offert la qualification au Paris SG pour les demi-finales de Coupe de l'UEFA, et qui lui avait valu son surnom de "Casque d'Or"...) avant de terminer sa carrière par deux expériences à l'étranger du côté du FC Sion en Suisse puis au FC Aberdeen en Ecosse. 

Alors, OUI, Antoine Kombouaré doit beaucoup au FC Nantes ! Et oui, cela doit être une immense fierté pour lui de devenir l'entraîneur de ce club qui lui a tant apporté, et qui lui a tout simplement permis de devenir footballeur professionnel.

Que les supporters nantais soient rassurés : après avoir entraîné de nombreux clubs français (RC Strasbourg, PSG, RC Lens, EA Guingamp, Dijon FCO, Toulouse FC), le Kanak possède une grosse expérience et sera bel et bien l'homme de la situation pour l'opération maintien en Ligue 1. On prend les paris ! Affaire à suivre dès ce dimanche lors du derby SCO Angers - FC Nantes...

Photo souvenir de 1985 à Nantes avec sa belle petite moustache...


Tonton Foot
Carte de presse : 90210 - Fan de Vinnie Jones, Joey Barton, Roy Keane, Dennis Wise, le foot... En savoir plus sur cet auteur