Menu
Jeunesfooteux


Galtier tape du poing sur la table après la défaite du PSG face à Lens

Lundi 2 Janvier 2023 08:46


Le RC Lens démarre en fanfare cette année 2023 ! Les hommes de Franck Haise se sont imposés dans leur antre imprenable du stade Félix Bollaert, face au PSG qui était invaincu cette saison et qui n'avait plus perdu en Ligue 1 depuis le 20 mars 2022 (face à l'AS Monaco). Une victoire lensoise qui ne souffre d'aucune contestation tant l'équipe artésienne a marché sur le milieu de terrain parisien et mis à mal la défense parisienne. 

Au delà de la défaite, c'est surtout la manière qui inquiète. Pas transcendant lors du succès arraché à domicile, mercredi, face au RC Strasbourg, le PSG qui avait pourtant une journée de récup en plus que Lens, a totalement été dominé dans l'impact physique, et a été incapable de répondre à l'intensité mise par les lensois.

Présent en conférence de presse après la rencontre, l'entraîneur du Paris SG, Christophe Galtier, n'a pas caché son agacement ni même son inquiétude par rapport à ce qu'il a pu voir hier soir (dimanche). 

“Lens mérite sa victoire sur l'ensemble du match. Ce n'est pas tant la défaite qui me déçoit et m'agace, mais la manière dont on a concédé nos buts. Je pense notamment au premier. On avait identifié leurs points forts. On avait parlé et travaillé. On savait que Lens était très fort dans la transition, avec un bloc bas. Les positions n'ont pas été respectées et on prend un deuxième but. On a eu la chance de revenir rapidement au score.” a t'il déclaré avant de poursuivre. 

“En seconde période, on concède rapidement le troisième but. Encore une fois, sur les points forts de l'équipe lensoise, on fait du jeu court et on perd le ballon dans une zone dangereuse. Il y a de l'agacement. On leur a donné ces deux buts. Cela n'enlève en rien la qualité de Lens. On s'est coupés en deux. C'est la première fois que je vois mon équipe autant désorganisée. On a senti qu'on était sur le fil du rasoir.” 

Nul doute que certains joueurs commencent à sérieusement agacer Christophe Galtier. On pense notamment à Gianluigi Donnarumma qui est trop irrégulier, Sergio Ramos qui est cramé, Fabian Ruiz et Carlos Soler qui ne sont pas au niveau attendu. 

Ca commence à faire beaucoup à 1 mois 1/2 du huitième de finale aller de Ligue des Champions face au Bayern Munich. Certains diront qu'avec Neymar et Lionel Messi la donne aurait été différente. Surement. Mais on parle tout de même de joueurs internationaux qui on l'expérience du haut voire très très haut niveau ...

Rédaction JF