Menu
Jeunesfooteux
jeunesfooteux

Gareth Bale au Real Madrid : pourquoi est-ce scandaleux de critiquer son passage ?


Prêté à Tottenham cette année pour se relancer et retrouver la forme, Gareth Bale est aujourd'hui un pestiféré à la Maison Blanche en raison des nombreuses polémiques dont il a été auteur. Son agent a encore défendu son bilan en Espagne ces dernières heures. Et Il ne sera pas le seul à le faire...

19 Février 2021 17:20 - écrit par


"Je pense qu'avec le temps, les gens réaliseront à quel point Gareth Bale a été important pour le Real Madrid, et à quel point les fans l'ont maltraité alors qu'ils devraient le remercier tous les jours pour ce qu'il a accompli. C'est une situation ridicule dont les Madridistas devraient avoir honte". Plaidoirie de la défense signé Jonathan Barnett, agent de Gareth Bale qui a tenu à défendre le bilan du britannique au sein du Réal Madrid.

S'il n'a pas été exempt de tout reproche avec des polémiques lunaires il est vrai comme sa passion débordante et dérangeante pour les circuits de golf, l'affaire du drapeau gallois, les relations houleuses avec Zizou et un certain détachement envers l'écusson Real, attaquer le bilan global de celui qui a entre autres contribué à écrire l'une des plus belles pages de l'historie du club castillan n'a strictement ni queue ni tête au regard de l'immensité (oui, oui !) des prouesses réalisées par le britannique.
 

Des chiffres impressionnants

Gareth Bale, c'est d'abord des chiffres: 251 matchs, 107 buts et 66 passes décisives. 251 matchs veut dire une moyenne de 35 matchs par saison quand le Real en jouait presque 60. Il aurait pu prétendre à en jouer bien plus je l'admets, mais les chiffres sont les chiffres. Le gallois a aussi formé l'un des plus beaux trios de l'histoire de ce sport avec la fameuse BBC qui pèse plus de 400 buts. Et n'en déplaise à ses détracteurs, si la BBC a été ce qu'elle a été, c'est parce que chacun a apporté sa pierre à l'édifice. Pourquoi ses plus fidèles détracteurs ne diraient pas la BC pendant que nous y sommes ?

Puis il y a le palmarès bien entendu. Gareth Bale au Real, c'est des titres à foison. Gare au vertige: champion d'Espagne à deux reprises, Coupe d'Espagne en 2014, Supercoupe d'Espagne. Allons à l'essentiel: quatre Ligue des Champions et Mondiaux des clubs ainsi que trois Supercoupes d'Europe. Mais ces titres-là, il ne s'est pas contenté de les observer des tribunes ou du banc de touche. Il a souvent été acteur de ces coups d'éclats, ces gestes de génie, ces chefs d'oeuvre que l'amoureux du ballon rond veut voir lorsqu'il se ruine pour venir au stade.

Des coups d'éclats qui valent bien 100 millions d'euros

Oui, Gareth Bale a réalisé de ces coups d'éclats qui valent bien le prix d'un transfert. Dans un club qui se doit toujours d'être le plus fort et le plus spectaculaire, Gareth Bale a d'abord marqué le deuxième but de la fameuse Décima contre l'Atletico en 2014, le but qui a permis au Real de dépasser des Colchoneros asphyxiés en fin de match.

Gareth Bale, c'est aussi un sprint monumental et incroyable face à Marc Bartra, hélas pour lui resté dans la postérité rien que pour cela, en finale de Coupe du Roi contre l'ennemi juré barcelonais pour gagner le trophée. A la fin de sa première saison, Bale avait déjà réussi son passage au Real Madrid. Gareth Bale, c'est aussi quelques autres buts décisifs contre Manchester City en demi-finales d'une C1 que le club allait gagner en 2016.

Gareth Bale, c'est une entrée fracassante dans une finale de C1 2018 contre Liverpool où on ne l'attendait pas. Entré dans un match où les deux équipes étaient à 1-1, le gallois s'est signalé par un doublé. Avec notamment ce premier but, cet improbable retourné réalisé en finale de la plus prestigieuse des Coupes d'Europe. Ce retourné qui n'a absolument rien à envier à celui de CR7 marqué contre la Juventus Turin en quarts. Ni même à la reprise de volée de ZZ en 2002 contre le Bayer Leverkusen.
 

Gareth Bale a marqué l'histoire du Real à sa manière

Gareth Bale a réalisé tout cela au Real Madrid. S'il n'a pas été régulier dans les performances et dans la discipline, il a signé suffisamment de chefs d'oeuvre pour rentabiliser les 100 millions d'euros dépensés en 2013 et limite passer aux oubliettes les à-côté. Recruté pour gagner et faire le spectacle, cela a été fait et bien fait. Alors comment ne pas s'offusquer et s'arracher les cheveux quand j'entends et lis ici et là des comparaisons entre Bale et Hazard en raison de l'échec pour l'heure colossal et des blessures du Belge en Espagne ? Car faire des comparaisons entre les deux devrait signifier que le passage de Gareth Bale au Real aura été un échec total.

Quand l'agent Jonathan Barnett explique que les fans du Real Madrid "devraient le remercier tous les jours pour ce qu'il a accompli ",  et "qu'avec le temples gens réaliseront à quel point Gareth Bale a été important pour le Real Madrid", le simple fait de devoir rappeler tout cela est d'une telle absurdité. Car même si Gareth Bale n'a pas marqué l'histoire du Real Madrid au même titre que les autres membres de la BBC, il l'a marqué tout de même. Suffisamment en tout cas pour défendre avec véhémence son bilan. N'a manqué qu'un peu de discipline...

Un grand Monsieur de Chelsea, un observateur de l'actualité du football anglais, espagnol et... En savoir plus sur cet auteur