jeunesfooteux

Rédigé par Alicia Foricher le Lundi 23 Décembre 2013 à 21:32

Groupe E (France) : Si facile que ça ?


Un peu avant l'annonce des groupes pour le mondial 2014 qui se jouera au Brésil, la tension était palpable, puis par la suite, l'heure était au soulagement car à première vue, le groupe « E » dans lequel se situe l'équipe de France est à sa porté à entendre les différents médias et supporteurs.



Et pourtant, souvenez vous il y a trois ans, lors de la coupe du monde 2010, la France avait hérité d'un groupe à priori « faible » composé de l'Uruguay, du Mexique et de l'Afrique du Sud.
Malgré tout, l'équipe de France avait perdu dès le tour éliminatoire en concédant trois défaites. Pire encore elle avait été ridiculisée, entre les propos injurieux de Nicolas Anelka et la grève des joueurs lors d'un entraînement.
Alors, après tout ces rebondissements, une question se pose : Le groupe "E", aussi facile que ça ?
A première vue, on serait tenté de dire oui. La Suisse, l’Équateur et l'Honduras ne font pas partie des « grandes » équipes mondiales. Mais voilà :


La Suisse :

C'est l'équipe la plus à craindre, car la Suisse, bien qu'elle ne soit pas souvent présente dans nos médias, se classe 8ème dans le classement mondial de la FIFA, soit 12 places devant la France qui elle se classe « seulement » à la 20ème place.
Elle n'a pas concédé la moindre défaite durant sa campagne de qualification (7 victoires, 3 nuls) et n'a encaissé que six buts, à défaut d'avoir eu une moyenne de 1,7 but par match.
La Nati avait déjà fait sensation lors de la Coupe du monde 2010 en s'imposant devant l'Espagne, alors future championne du monde, lors de la phase de poules (1-0).
Aujourd'hui, cette équipe de Suisse, s'appuie sur une nouvelle génération de joueurs,comme Xherdan Shaqiri (Bayern de Munich), Stefan Lichtsteiner (Juventus), Ricardo Rodriguez (Wolfsburg) et ses gardiens Yann Sommer (FC Bâle) et Diego Benaglio (Wolfsburg)
Les bleus devront donc se méfier des Suisses contre lesquels, ils restent sur trois matches nuls d'affilés.

L’Équateur:

L’Équateur, 4ème de son groupe de qualification dans la zone Amérique du Sud, n’était pas présent en Afrique du Sud. Il n’a pas brillé non plus en Copa America, mais figure tout de même au 23ème rang du classement FIFA.
Cependant, il a passé avec brio ses matchs amicaux notamment contre le Portugal de Cristiano Ronaldo et a réussi a concédé le nul face à l'Argentine de Lionel Messi.
Quelques joueurs susceptibles d'être redoutable : Antonio Valencia (Manchester United) ou Felipe Caicedo (Lokomotiv Moscou ).
Notons que c'est la première fois qu'il y aura une rencontre France-Équateur, il faudra donc faire attention à cette équipe d’Équateur qui a souvent su mettre à profit son énergie débordante ainsi que son organisation technique.

L'Honduras :
Tout comme l'Equateur, Honduras n'a jamais affronté l'équipe de France, mais contrairement à l'Equateur, il était au mondial en 2010.
Cette année, les Honduriens ont atteint les demi-finales de la Gold Cup mais enchaînent depuis les défaites.
Les Bleus devront surveiller Jerry Bengtson (New England) tout comme Emilio Izaguirre (Celtic), Arnold Peralta (Rangers).


Gare aux Bleus donc, s'ils n'accèdent pas aux phases finales, car les fiers coqs risqueraient fort de se faire plumer comme des poules mouillés !



Mots clés : EdF

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Réagir à cet article