Menu
Jeunesfooteux
jeunesfooteux

Inter Milan : Romelu Lukaku, 28 ans, 300 buts en club et...zéro trophée depuis Anderlecht !



En réalisant une performance hors-du-commun contre la Lazio ce week-end, non seulement Romelu Lukaku a encore porté l'Inter Milan vers une victoire, mais il a en plus désormais inscrit 300 buts dans sa carrière. Ne manque désormais que les trophées, et rien que les trophées...

15 Février 2021 18:40 - écrit par


En signant à l'Inter Milan sous les recommandations d'Antonio Conte à l'été 2019, la cote de Romelu Lukaku n'était pas au firmament. Il faut dire que ses deux saisons à Manchester United n'ont pas été vraiment à la hauteur des attentes, en dépit de ses 42 buts en 96 matchs. Parti comme un paria d'Old Trafford et déterminé à relancer sa carrière en Italie, le Belge pouvait-il s'imaginer à ce point marcher sur l'eau de l'autre côté des Alpes ?

Depuis son arrivée sur la péninsule italienne, le striker a claqué 57 buts en 80 matchs sous le maillot nerazzuro. En inscrivant 34 buts en 50 matchs lors de sa première saison, il a égalé le record du phénomène Ronaldo en 1997-1998. Au-delà de ses buts, c'est son apport dans le jeu qui est précieux dans le schéma d'Anotnio Conte. Sa complicité avec Lautaro Martinez, sa puissance physique et sa vitesse malgré 94 kilos en lui, sont indispensables au rendement du club italien.

Hier encore face à la Lazio Rome, c'est avec cette-même pointe de vitesse qu'il a su donner le tournis au défenseur romain, Marco Parolo pour se muer en passeur décisif pour son compère argentin. Oui, le parcours de Romelu Lukaku en Italie devrait se conjuguer au plus-que-parfait tant il écrabouille les statistiques.

 

Les trophées se font encore et toujours attendre

Oui, "devrait". Car si sur le plan personnel, le géant belge n'a strictement rien à se reprocher, les trophées ne sont toujours pas au rendez-vous. Après être passé furtivement à Chelsea, puis à Manchester United et donc aujourd'hui l'Inter, Lukaku n'a jusqu'à présent remporté qu'un championnat en Belgique avec Anderlecht. Révélé alors en cette saison 2009-2010, cette consécration en Jupiler League remonte désormais à onze ans !

Ce ne sont pourtant pas les occasions qui ont manqué au natif d'Anvers. A Manchester United, il a fini deuxième du championnat et perdu la finale de la Coupe d'Angleterre en 2018. Même la Supercoupe d'Europe, trophée qu'il a joué à deux reprises, n'a pu être soulevé. Ni avec Manchester United, ni avec Chelsea où il a même été le héros malheureux en étant le seul à échouer aux tirs aux buts face au Bayern Munich de Manuel Neuer en 2013. Et la poisse ne s'est pas arrêtée la...

La génération dorée de la Belgique aurait pu faire un très beau champion du Monde en 2018. Eden Hazard a d'ailleurs été (à juste titre !) le meilleur joueur du tournoi, et Romelu Lukaku avait claqué 4 buts en 6 matchs, en livrant notamment une prestation d'anthologie avec ses compères Hazard et De Bruyne contre le Brésil en quarts de finale. Les belges ont finalement terminé le tournoi à la troisième place. Si l'ancien bonhomme d'Anderlecht aura encore des possibilités de soulever un titre avec l'équipe nationale, on le saura plus tard si la chance à Moscou ne restera qu'un regret éternel.

Il a enfin poursuivi les désillusions en arrivant à l'Inter Milan. Malgré son influence et ses buts dans le dispositif de Conte, il attend encore la consécration collective. Elle aurait pu venir la saison dernière. Longtemps à la lutte pour le titre en Serie A, la Juventus Turin du contesté Maurizio Sarri a finalement empoché son neuvième succès. Or il y avait la place pour stopper la suprématie du club turinois. Puis il y a eu cette Ligue Europa, cette C3 qui est une vraie Coupe d'Europe, celle de nature à valider la renaissance d'un grand club.
 

Romelu Lukaku et l'Inter vont livrer un duel avec le voisin milanais

Malgré une belle prestation en finale contre le FC Séville où il a marqué un penalty qu'il a lui-même provoqué grâce à sa fameuse pointe de vitesse, il aura finalement été le héros malheureux en marquant le but de la victoire andalouse contre son camp. Il aurait offert une quatrième C3 au club intériste et acté la belle saison collective et personnelle.

Romelu Lukaku ne peut plus regarder les autres soulever les trophées. Sa carrière ne mérite pas cela. Son Inter doit remporter un titre et Romelu Lukaku ne peut pas attendre au-delà de cette année pour cela. L'Inter Milan est de retour au sommet. Après avoir calé en demi-finales de la Coupe d'Italie la semaine dernière, les nerazzuri sont plus que jamais au coude-à-coude avec l'ennemi rossonero pour la couronne en Serie A (gare néanmoins à la Juve).

Cela tombe bien: non seulement le derby de la Madonnina est programmé dimanche prochain mais le voisin rouge-et-noir recherche aussi le Scudetto pour la première fois depuis 2011. Quant à l'Inter Milan, être champion serait une première depuis 2010, autant que le dernier et unique titre de Lukaku. De plus, les intéristes ne joueront pas la C3 les jeudis soir à l'inverse du voisin. Une autoroute vers le sacre ? A 28 ans et une carrière pleine de buts et de clubs, il serait tout de même grand temps.
 

Un Monsieur de Chelsea, observateur de l'actualité du football anglais, espagnol et italien... En savoir plus sur cet auteur