jeunesfooteux

Rédigé par Marine BUET le Lundi 22 Avril 2013 à 10:40

Jamais 2 sans 3 : Rendez - vous à Stamford Bridge le 23 mai !


Le 23 mai à Londres, au stade Stamford Bridge, les féminines de l'Olympique Lyonnais joueront leur quatrième finale d'affilé (en quatre participations...) de Ligue des Champions.



Chez vous, on dit "ZLATANER", chez nous, c'est "SCHELINER" !

Jamais 2 sans 3 : Rendez - vous à Stamford Bridge le 23 mai !
Dimanche à 16h30, les Lyonnaises ont littéralement explosé l'équipe Juvisyenne en leur infligeant un 6-1. Dominée 3-0 au Stade Gerland, Gaetane Thiney et ses coéquipières n'avaient que peu de chance de passer face à ce monstre lyonnais qui survole la compétition depuis maintenant deux ans.
Absent sur le banc de touche, Patrice Lair a pu donc apprécier le spectacle aux côtés de son président Jean - Michel Aulas, présent dans les tribunes. Et le match débutait donc en connaissant les futurs adversaires pour la finale : Wolfsburg qui s'est imposé face à Arsenal (2-1, 0-2)

Concernant l'équipe lyonnaise, Le Sommer, loin d'être intraitable ces derniers, est laissée sur le banc pour laisser entre Elodie Thomis. Et Laura Georges fera son grand retour dans la défense lyonnaise, aux côtés de Wendy Renard.

Le match :

L'OL ouvre le score dès la 5ème minute, grâce à un bon centre d'Elodie Thomis pour l'Américaine Rapinoe, qui jaillit bien devant la défenseuse pour mettre le ballon sous la barre. Le match est lancé !
Il est clair que les Lyonnaises ont élevé leur niveau de jeu depuis le match aller. Techniquement, avec de l'agressivité, Schelin et Rapinoe font un travail de pressing impressionnant. Et malgré un regain d'énergie du côté de Juvisy qui tente de pousser pour égaliser, Rapinoe, en contre, envoie "Sa Majesté Schelin" en face à face devant Mancion, 2-0.

Après quelques ratés devant la cage (Thomis, Schelin...) les deux équipes se retrouvent à la pause avec un sérieux avantage pour l'Olympique Lyonnais.

La seconde mi - temps sera un calvaire pour les Parisiennes...Le Sommer et Bussaglia remplaceront Thomas et Bompastor sous la coupe d'une suspension. Coaching gagnant.
Dès la 50ème minute, la défenseuse Laura Georges enverra un bon ballon devant pour Lotta Schelin, qui passera de vitesse les deux arrières centrales de Juvisy pour marquer d'un extérieur du pied face à Mancion.
A la 57ème minute seulement, Schelin quittera ses coéquipières pour laisser la place à une ancienne Juvisyenne, Tonazzi. Lotta, déjà à 7 buts cette saison en Ligue des Champions, aura démontrer tous ses talents ce soir une nouvelle fois en inscrivant un doublé.
Quelques minutes après (63ème), Tonazzi récupère un bon ballon et lance Le Sommer sur le côté droit. Après avoir échappé à un tacle assassin dans la surface, Le Sommer passera en retrait pour une bonne frappe d'Abily. 4-0.
Tonazzi est partout ! Elle a de l'envie... Et de l'envie de marquer contre son ancienne équipe. Elle profite d'une balle en profondeur pour dribbler la gardienne... Et de 5 ! (70ème)
La défense prend l'eau et c'est toute l'équipe juvisyenne qui essaye tant bien que mal de ne pas s'écrouler.
Mais Tonazzi, à la 77ème, inscrira un doublé sur un nouveau face à face avec la gardienne... Rien ne les arrête !
En toute fin de match, la jeune Diani inscrira un magnifique but suite à une mauvaise relance lyonnaise. Le premier encaissé dans cette édition par les coéquipière de Louisa Necib (On a même du regarder deux fois sur la feuille de match pour être sûre qu'elle ait joué...). Puis un second "but" sera repoussé sur la ligne par Le Sommer, après une grosse faute de main de Bouaddhi.

7 tirs pour 5 cadrés côté Juvisy contre 15 tirs pour 10 cadré côté lyonnais. Il n'y avait pas photo sur ce match tant la domination lyonnaise est impressionnante.

Les tops :
Schelin : Chez vous, on dit "ZLATANER", chez nous, on dit "SCHELINER". Une attaquante, probablement une des meilleures au monde, a encore montré au monde du football, tout son talent.
Le Sommer : à cause des ces matchs plutôt moyens, elle s'est retrouvée sur le banc mais son entrée sur le terrain a entraîné trois buts lyonnais.
Tonazzi : jouer contre ses coéquipières lui a donné un troisième poumon...

Les flops :
Louisa Necib : transparente, malgré la quantité abondante de maquillage...
Gaetane Thiney : pourtant excellente au match aller, elle est à l'image de son équipe sur ce match retour, dépassée malgré qu'elle soit, tout de même, le meilleure joueuse de son équipe.







Mots clés : Juvisy, LdC, OL Féminine

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Réagir à cet article