Menu
Jeunesfooteux
jeunesfooteux

Juventus : des décennies de malheur en Ligue des Champions


10 Mars 2021 15:40 - écrit par


La Juventus Turin n'y arrive décidément pas en Ligue des Champions. Vainqueur à seulement deux reprises alors que son histoire aurait mérité autant de C1 qu'un Milan AC et ses sept victoires, le club piémontais a encore calé cette saison dans la plus prestigieuse des Coupes d'Europe. Il donne vraiment l'impression de stagner depuis le départ de Massimiliano Allegri en 2019, l'homme qui avait expédié deux fois la Vieille Dame en finale.

La Juve et la C1, c'est décidément une histoire très contrastée. Vainqueur pour la dernière fois en 1996, encore que la victoire de 1985 a été entachée par le drame du Heysel, les turinois ont surtout perdu sept finales ! Ce qui fait donc d'elle l'équipe la plus battue dans. 25 ans donc que le club piémontais attend la consécration suprême. 25 ans pour un club de cette dimension-là...

La Juventus Turin a joué neuf finales de C1 et perdu sept !

Toujours parmi les meilleurs équipes du continent, elle a entre temps connu la descente aux enfers avec la relégation en Serie B en 2006. Il lui a fallu du temps pour revenir sur le devant de la scène. Puis Antonio Conte a replacé le club au sommet en 2011-2012 et la Juve n'a cessé de remporter le Scudetto et d'asseoir son autorité en Serie A. Tout cela avec une politique basée sur recrutement très intelligent et peu onéreux avec des joueurs expérimentés et revanchards (Evra, Daniel Alves, Khedira, Tevez, Pirlo et j'en passe).

Et avec Massimiliano Allegri arrivé en 2014, les turinois sont redevenus hyper-solides en C1, au point donc de disputer les finales en 2015 et 2017. En terminant meilleure défense en 2017 avec 7 buts encaissés dont 4 en finale, elle aurait pu (dû !) faire un beau vainqueur, comme dans d'autres finales d'ailleurs.

Depuis cette dernière défaite à Cardiff donc, la Juventus Turin n'a pas disputé une finale, ni même une demi-finale. Encore que la finalité est uniquement la victoire pour un club de cette stature. La Vieille Dame a beaucoup dépensé pour mettre fin à des années de détresse sur la scène européenne. Les recrutements pharaoniques tels que Higuain et CR7 étaient destinés à cela. On l'a dit, redit et écrit pas plus tard que ce matin: CR7, bourreau permanent des turinois, est venu pour cela: soulever le trophée. La Juventus s'est reniée, et réalise peut-être que si tout le collectif ne suit pas, tout CR7 qu'il est ne pourra rien y faire. Depuis son arrivée, la Juventus a été éliminé par l'Ajax, Lyon et Porto avant les quarts de finale.

La Juventus stagne en Europe depuis l'arrivée de CR7, est désormais moquée et est à juste titre attaquée par les médias italiens depuis hier soir. Dans une saison certes de transition avec l'arrivée d'Andrea Pirlo, de nombreux jeunes et donc des départs importants au fil des années, la Juve pensait tout de même avoir les armes pour triompher. Ce ne sera vraisemblablement pas le cas en Serie A pour la première fois depuis 2012, tant l'Inter Milan semble sur orbite. Et que les séquelles de la débâcle d'hier soir peuvent mettre des semaines à se cicatriser. Ce ne sera pas en C1, comme depuis 1996 finalement, 25 ans donc. Et rien ne certifie qu'ils retenteront leur chance l'an prochain quand on voit à quel point ça bataille sévère pour les places qualificatives...

Un grand Monsieur de Chelsea, un observateur de l'actualité du football anglais, espagnol et... En savoir plus sur cet auteur